Réforme du lycée: le casse-tête des spécialités

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour Younès, les choses devraient bien se terminer. Le jeune homme de 15 ans n’a absolument pas la moindre bribe d’idée de ce qu’il va faire plus tard. Tout juste sait-il qu’il va choisir trois spécialités scientifiques correspondant à celles de la filière supprimée par la réforme du lycée qu’a initiée Jean-Michel Blanquer.