A Lunel, le RN rêve de l’emporter face à une droite affaiblie

Par Daniel Martinez et Benjamin Téoule (Le D'Oc)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il n’y a rien pour les jeunes dans le centre-ville. Pas de bowling, pas de terrain de foot… Mais le maire a fait construire des arènes à plusieurs millions d’euros. » Adrien* ne mâche pas ses mots à l’égard de la politique de Claude Arnaud, 77 ans, maire divers droite de Lunel (Hérault) depuis 2001. Ce commerçant sur le cours Gabriel-Péri – dans le centre de cette ville de 26 000 habitants qui compte presque deux fois plus de pauvres que la moyenne nationale – regrette beaucoup « l’absence » de politique en matière de jeunesse.