L'affaire Pérol va rebondir à la Banque de France

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une affaire à rebondissements. Après avoir suscité controverses politiques, éthiques et juridiques, après avoir enflammé le Parlement ou poussé au bord de la crise de nerfs la Commission de déontologie de la fonction publique, l'affaire Pérol va bientôt troubler la sérénité de la Banque de France: elle doit donner dans le mois qui vient son homologation à la nomination de l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée à la présidence de la Caisse nationale des caisses d'épargne et des Banques populaires.