Ces simples citoyens qui traquent les terroristes

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Le PKK a t-il oui ou non commis des attentats en Turquie qui ont fait des victimes civiles ? Le PKK se finance t-il grâce au trafic de drogue et en pratiquant des enlèvements et de l'extorsion de fonds ? Si la réponse est oui, c'est une organisation certes politique mais aussi terroriste.

Cela étant dit ça n'autorise pas ces citoyens-barbouzes du net à vous poursuivre de leur haine orientée.

Bertrand : vous supposez une certaine objectivité d'Ojog2 dans son commentaire, or aucun "citoyen-barbouze" (sic) cité dans l'article ne le poursuit (et n'a de "haine orientée").

Ojog2 diffame concernant la suspension de son propre compte Twitter. Aucun groupe francophone n'a essayé de le suspendre.

En revanche certains groupes Twitter turcs sont adeptes de signalements massifs. La Katiba des Narvalos est elle-même victime de vagues de signalements par des turcs en se faisant accuser d'être des "terroristes PKK" (sic !) : https://twitter.com/KatNarv/status/974351769399644160

Plusieurs de leurs comptes ont été suspendus abusivement suite à ces attaques turques.

Quel crédit accorder au reste de son commentaire qui relève du procès politique avec une certaine frustration perceptible entre les lignes ?

Quel est le rapport entre cet article et Romain Caillet ?

Ojog2 poursuit une croisade personnelle contre Romain Caillert depuis au minimum 2015.

C'est lui qui fait un lien capillotracté ici pour sa propre croisade.

Que Romain Caillet soit clivant sur plusieurs aspects est une chose. En revanche il fait partie des meilleurs dans sa spécialité, que ça plaise ou non.

Quant à la "déradicalisation qui ne fonctionne pas" : c'est admis quasi-unanimement par ceux connaissant le domaine, y compris les responsables du CIPDR.

Le DÉSENGAGEMENT fonctionne, en revanche la DÉRADICALISATION est une lubie.

Dans tous les cas on est ici hors-sujet par rapport à l'article.

Caillet est toujours islamiste alors? :D

Commencez par définir le terme "islamiste". Bon courage !

(Il me semble par ailleurs qu'il a publié il y a peu un fil au sujet des diffamations récurrentes circulant sur Twitter. Ça doit se retrouver assez facilement.)

Un peu comme Interpol avec ses partenariats  ....Interpol s'attaque à la contrebande de cigarettes sans s'attaquer à la contrebande directement mise en place par les cigarettiers eux meme ...

Interpol, une police sous influence ?

https://www.arte.tv/fr/videos/061744-000-A/interpol-une-police-sous-influence/

 

merci pour tes commentaires ,ET TA RESOLUTION,je suis abonné Mediapart depuis le début,bientôt 10 ans,la coupe est pleine,le jour de la chute d'AFRIN,MDP fait un article "sponsorisé" pour les copains(rien à redire sur Historoblog ou Vegatamoustache)

Ces même copains qui salissent l'ennemi idéologique le plus irréductible d'Erdogan et de Daech ,mon argent sera mieux utilisé à aider le ROJAVA que MDP et ses alliances improbable #NOPASARAN  

 

http://www.rojavafrance.fr/je-donne-pour-le-rojava

plutôt que de payer 108 euros par an à Mediapart,tchao

de plus le commentaire initial a été changé,c'est un narvelos qui laissait un commentaire ingenu,auquel il a rajouté MODIFIER "J'attends avec impatience les commentaires des mono maniaques complotistes"

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

"le jour de la chute d'AFRIN,MDP fait un article "sponsorisé" pour les copains(rien à redire sur Historoblog ou Vegatamoustache)"

Après la série de diffamations du premier message OJOG2 fait maintenant dans le conspirationnisme ?

Rédiger un tel article prend des semaines (on y évoque les innondations en province).

Mediapart avait donc anticipé de longue date la chute d'Afrin dimanche ?

Matthieu Suc avait gardé son article sous le coude pendant des semaines en attendant impatiemment la chute d'Afrin au risque d'attendre des mois ?

Connaissez-vous les contraintes de diffusion de tels articles ? Est-ce que ça se décide un dimanche en quelques heures juste pour la chute d'Afrin ?

Edwy Plenel un dimanche matin : "Allo Matthieu ? T'as quoi comme article sous le coude à l'occassion de la chute d'Afrin ? Ça serait encore mieux si tu pouvais placer quelques copains faisant rager OJOG2..."

Un peu de sérieux !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

la réponse est oui,mais pour les autres aussi l'ANC,le PAIGC,le FLN algérien était de loin le moins éthique des mouvements cités...on pourrait retourner la question,l'ETAT TURC tuent bien plus d'innocents que le PKK et parfois c'est voulu contrairement au PKK

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

J'avoue que ces règlements de compte (avec ou sans jeu de mots) via les réseaux sociaux me dépassent quelque peu.

Auriez-vous par hasard des intérêts en Turquie ? Ou êtes-vous la voix de son maitre d'Erdogan ?Je Vous prie de ne pas vomir , On serait tenté de croire que vous êtes contre l'autonomie des kurdes ! êtes -vous borgne et myope á la fois ou quoi? Je connais des kurdes turcs et des Alavits qu'ils sont considérés comme des turcs de seconde classe !

Vous avez tous les deux raison en fait.

On peut craindre pour ceux qui, anonymement, cherchent à faire tomber les argumentaires des fadasdallah et là je suis d'accord avec Crampon.

On peut aussi se dire (même si Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, a dit un jour le contraire) que nous vivons plutôt tranquillement, en comparaison avec d'autres pays...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vu de la Belgique:

MDP ne les met pas en danger quand ces individus ont les compétences qu'ils ont et que n'ont pas ceux qui devraient traquer DAESH sur le net. C'est l'incompétence et/ou la fainéantise des services spéciaux qui les protège.

La question qui me vient directement à l'esprit est la suivante: comment se fait-il que le peuple doivent se protéger avec une telle efficacité, facile d'accès, quand c'est l'Etat qui devrait le faire. 

J'y réponds de la sorte:

1) soit les gens qui gouvernent s'en foutent et font semblant...

2) soit les gens qui gouvernent s'en tracassent mais sont incompétents

3) soit les gens qui nous gouvernent s'en tracassent, sont compétents mais sont fainéants et Macron devrait les virer, ils n'aime pas les fainéants

4) soit les gens qui nous gouvernent s'en tracassent, sont compétents, ne sont pas fainéants mais sucent le patron...

5) soit les gens qui nous gouvernent s'en tracassent, sont compétents, ne sont pas fainéants, suce mal, mais se disent qu'il y a plus de morts par maladies nosocomiales et que personne ne râle ... sauf en mourant.

 

Bon allez savoir... mais je me dis ceci: ce qui gêne c'est qu'ils arrivent à faire ce que ceux devraient le faire, ne font pas. Je me dis aussi qu'il vaut mieux que nous nous occupions de notre sécurité car on évite les lois liberticides pondues par des pondeuses en batterie. Je me dis aussi que ces gens sont solidaires et que la solidarité énerve les égoïstes.

Bon allez, cela va mieux, il semble le peuple se libère et participe à sa sécurité ...Il me semble avoir compris que Macron le souhaitait. Non? Il lui suffit d'accepter que dans ce domaine le citoyen est plus efficace que lui.... Bon çà, ce n'est pas gagné.

Ah ? Parce que du moment que ça ne touche pas notre rue, on peut, on doit même regarder le Moyen-Orient exploser sans chercher à y voir clair, et sans tenter d'identifier les djihadistes ? Chère Lesmées, la guerre "comme avant" n'a plus cours, elle est aujourd'hui économique, propagandiste, faite d'actions de guérilla et à ce niveau, le monde entier est en guerre et la nation n'existe plus beaucoup, surtout en Europe !

Vous êtes sérieux ou vous trollez juste ?

Je n'ai lu ceci nulle part, même en suivant des comptes FR influents globalement favorables à Erdogan (à ne pas confondre avec la horde de trolls turcs dont la mission est de semer la confusion à la manière des trolls russes).

+1000 évidemment laughing

  • Nouveau
  • 18/03/2018 19:58
  • Par

bravo à ces citoyens qui n'auront pas la légion d'honneur pour leur passe temps

Le plus horrible, c'est qu'on n'a pas besoin d'une cyber patrouille sur les évadés fiscaux : l'information existe, elle est disponible... c'est le suivi qui n'est pas assuré. L'utilité serait éventuellement de faire une diffusion plus large des infos, en espérant que les citoyens s'énerveraient plus qu'ils ne le font actuellement. Surtout en mettant en regard les chiffres : les montants qu'on récupérerait en poursuivant les évadés fiscaux et les montants des coupes dans les services publics, les augmentations de la CSG, les intérêts de la "dette", etc.

Juliette, Ô ma Juliette,

on s'évade d'une prison, d'un camp d'internement ou de prisonniers, on s'évade d'un bagne.

on s'évade d'une injustice, d'une maltraitance en couple ou maltraitance d’État.

Alors qu'en ce qui concerne la fiscalité, il s'agit de désertion.

L'évasion fiscale n'existe pas, la désertion fiscale oui !

Les déserteurs sont au pouvoir, les collabos décident les mots signifiants.

Ne nous laissons pas abuser par de faux mots.

Alfred, Ô, Alfred, désertion, oui, pourquoi pas ? Etymologiquement, évasion a aussi un sens d'échappatoire, d'éviter, éluder et frauder. Bon, j'entends ce que tu dis, mon aimé, évasion pourrait suggérer qu'on échappe à une contrainte injuste. Je te réponds tout de même que les mots ont des sens multiples et c'est gonflant (et très français) de se raidir sur un sens donné en sommant l'autre de s'y ranger faute de quoi l'on collabore à la dissolution des choses. Si, Alfred mon amour, je dis que les fumiers qui se soustraient au fisc nous volent ce qui nous revient de droit, et toi, Ô mon adoré, tu me mets en garde de ne pas me laisser abuser par les mots, on va tous deux perdre de l'énergie sur un point de détail alors que clairement, nous sommes d'accord sur le fond du problème.

je ne somme pas, je propose...

bien sûr que nous sommes d'accord sur ces fumiers !

  • Nouveau
  • 18/03/2018 20:09
  • Par

..

Bien sûr il y en a des bidouilleurs informaticiens qui se prennent pour Rambo et qui font des conneries!

Mais zut alors, à cause d'eux faudrait quand même pas nier l'importance cruciale que d'autres peuvent avoir!

(votre expérience personnelle, je la conçois mais elle ne doit pas faire figure de "vérité")

Pour dire autrement, vous voyez la brindille qui est dans les yeux d'Athenarosas mais vous ne voyez pas la poutre qui est dans les vôtres...

Bref, en quoi le trouvez-vous naïf ?

 

Mais encore Greenworld, éclairez nous, qui avons de la m....dans les yeux.

 

"vous voyez la brindille qui est dans les yeux d'Athenarosas"

Et si c'étaient des paillettes ?

La poutre tout ca...vous n'avez rien trouvé de moins éculé? "Sur leur temps libre, ils traquent les mechants", rien qui vous choque? C'est Oui-Oui contre les djihadistes? Bref, Ogg2 a donné des arguments, libre plus haut.

Les "arguments" d'Ojog2 sont plus du fiel et des amalgames que de véritables arguments factuels.

Il mène "sa croisade" depuis 2015 sur Twitter et ailleurs. C'est son droit. Pas de raisons de le signaler abusivement contrairement à ce qu'il affirme.

En revanche ça ne lui donne pas le droit de diffamer (voir aussi plus haut).

Quelles diffamations d'Ojog2 ? Quasiment une à chaque phrase :

  1. ils s'amusent surtout à attaquer et essayer de faire suspendre des omptes sur twitter qui n'ont rien à voir avec Daech,il m'ont fait sauter (j'étais pro YPG,PKK)

  2. je pense aux attaques sur le twitto @inforojava ou bahar kimyonghour

  3. [ils] font une fixation sur le hezbollah incapable de penser par eux même

  4. ils sont devenu les nettoyeurs du net au service de Romain Caillet le salafiste fiché S

  5. petit rappel à ces peut être très bon en informatique,mais qui servent aussi leur petit intérêt mesquin

  6. ils sont politiquement très influençable, par la propagande turc que diffuse en continue leur maitre à penser

Difficile de diffamer plus en un seul commentaire !

"une telle naïveté me rends argneux ce soir"

Hargneux ? Haineux ? Ah! les mystères de l'orthographe et de la vulgarité ...

Et vous rend aussi incapable d'écrire en Français...  la merde dans les yeux n'est pas là où vous le croyez... Atterrissez, vous aussi. 

Ogg2 a donné des arguments tout pourris, spécieux, même. Après, la poutre, tout ça...

Me demande ce qui peut bien vous amener à écrire des énormités pareilles.

Lol bah arrête de lire, Einstein. Personne t'y force. Surtout si c'est pour dire de telles âneries après. Ridicule...

La colère prend toujours la naïveté comme un défaut, mais c'est presque toujours un alibi pour la méchanceté. La naïveté est d'abord un signe de pureté de pensée et d'être.

Merci de répondre d'abord à ma question qui est dans ce même commentaire où je fais allusion à la poutre.

Je répondrai à vos questions après, promis.

"Perso cette opacité chez MDP, je trouve cela detestable au final. Quand je lis l'Huma, Le Figaro ou l'Obs, j'ai une idée de qui ecrit l'article. Chez MDP on est toujours dans cette pseudo neutralité. Moi j'appelle ça prendre les lecteurs pour des cons."

C'est tout le contraire!

Médiapart est un journal indépendant, les journalistes qui y travaillent, même si elles (ou ils) ont leurs propres opinions, ils/elles ont été sélectionnées pour leur capacité à demeurer au plus proche de ce que l'on appelle l'objectivité.

Si vous vous sentez pris pour "un con", libre à vous de vous désabonner!

(cela ne sert à rien d'être maso.)

Ogg2 me paraît très partial dans son commentaire...

C'est très complexe en fait cette affaire...

Heu vous avez lu la "Boîte noire" en bas de l'article ?

(cela devrait normalement tempérer vos agacements)

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Lucide

Autre chose qui m’interpelle comment font ils pour travailler s’ils ne parlent pas l’arabe littéraire?

  Si j'ai bien compris et d'après l'article l'un d'entre eux a monté un traducteur automatique:

« Il a développé son propre outil de traduction de l’arabe, qu’il ne parlait pas à l’origine, hallucine encore un de ses proches. Il est obsessionnel et rigoureux. À lui seul, il abat le même travail que les think tanks américains… »

 

D'autres demandent à des contacts de leur traduire certains passages qui les intéressent. Je vous rejoins pour un article sur les Killing List, il y aurait beaucoup de choses intéressantes à apprendre.

ça veut dire quoi "refuser les propos complotistes " ?

 

Il faudrait définir le terme car il est souvent confondu avec le scepticisme.

Scepticisme = ne pas être convaincu par ce qu'on nous a dit à propos d'un événement
Complotisme = croire à une explication alternative

  • Nouveau
  • 18/03/2018 20:55
  • Par

Avec l'informatique, les employés administratifs travaillent sur leurs ordinateurs et ne communiquent même plus d'un bureau à l'autre.

Maintenant,  on a des gens qui passent leur temps devant l'écran et à l'occasion se font embaucher par l'État à traquer d'autres culs de jattes dans leur genre.

Ce n'est pas très sérieux.Ça va encore renforcer Julien Coupat dans ses convictions.

 

 

 

Mais oui, bien sur. Tout est la faute de l'état. Ah, ces révolutionnaires... tout la faute des autres, et seule la révolution (enfin, la leur) vaut quelque chose. Moi, ça me fait bien suer, mais bon, la liberté d'expression est à ce prix.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Faut que je vous resserve les détails, pourtant largement connus maintenant ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Pas même pathétique....

  • Nouveau
  • 18/03/2018 21:19
  • Par

Nous payons la police et l'armée pour ça avec nos impôts !!!

"Les Français ont compris qu’il ne fallait rien attendre de ces derniers, et ils organisent des poches de résistance." 

Ou des "poches" de milicien(ne)s, chacun(e) devant l'ordinateur ???  yell

Vous n’avez pas lu l’article!

Bien sûr que oui, je l'ai lu et relu ma belle...

Et moi donc ! Putain !! J'hallucine !!!!! La france est envahie, en guerre !!!! Faut que j'arrête... la gitane.

"l'apologie d'une milice"

Une milice qui n'a tué ni blessé personne, c'est quand même une milice vachement sympa. C'est quoi qui vous dérange exactement, qu'on se moque de la propagande des djihadistes?

A chaque jour suffit sa peine...Après les djihadistes j'imagine qu'ils aviseront.

Sinon je n'ai pas lu le même article, je ne lis ici aucune apologie, juste de l'info. Je le dis d'autant mieux que ce n'est pas vraiment toujours le cas sur Mediapart où les articles sont très souvent plus qu'orientés.

 

 

Pour être une milice il faudrait disposer de pouvoirs délégués par l'État.

Pas de "pouvoirs" ici, donc pas de milice... CQFD !

Vu de la Belgique:

Pourquoi sont-ils d'office des justiciers d'opérettes? Ils ne rendent pas justice avec une "sulfateuse" en mains mais recherchent, enquêtent. Cela est permis et pourrait être une nouvelle forme de citoyenneté. 

Moi j'ai encore plus de mal avec les opérateurs de communication de certain groupes de pensées, qui viennent sur les sites d'informations asséner "leur vérité" dans les commentaires, de manière coordonnée, afin de "démolir" une idée. Par exemple, ici, on a Kevin-verhelle, qui reçoit 8 "recommander" pour un billet ridicule et rempli d'éléments de langage "anti-je sais pas quoi". Coordonné à un PHYLLOSCOPUS, qui a autant de recommandation, et une présence en ligne qui indique bien ses positions, et deux autres trois activistes, on a l'impression d'une vraie levée de bouclier face à ces personnes... alors qu'il sont en "commando de manipulation". Vous croyez qu'on vous voit pas les gars ????
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Et vous êtes qui Mr Julien l'anonyme qui vient projeter ses délires sur un abonné qui lui se présente sous son véritable nom et prénom? Je ne fais parti d'aucune organisation, mais en bon justicier vengeur vous n'hésiterez surement pas à violer la vie privée de ceux qui vous contestent et qui préfèrent que l’état fasse le boulot à la place des avengers de facebook...

Peut-être parce que cet activisme risque d'être un point de départ à toutes les dérives, après les djihadistes ça sera qui: les manifestants pro GPA? Faire pression sur l'état pour qu'il fasse son boulot oui, donner une place disproportionnée aux citoyens vigilants non merci.

Quelque chose me dit que ça ne saurait tarder, le citoyen peut déjà épauler la police dans ses missions, une sorte de voisin vigilant en uniforme:

https://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Service-volontaire-citoyen

Alors je repose ma question, les suivants ça sera qui? Et j'en rajoute une autre: qui va contrôler leurs actions et leurs grands risques de dérives?
Ce genre d'action n'est pas novatrice et les dérives qu'elles entraînent sont connues .

Vous fantasmez et confondez avec du cyber activisme / militantisme classique (ou des milices comme d'autres).

Ici il s'agit d'un sujet clairement défini (cyber-jihadisme) avec des limites précises (voir l'article) et hors des champs politiques, idéologiques ou religieux (suivez-les sur Twitter pour avoir un avis éclairé).

Les manifestants anti-GPA, les anti-nucléaires, les zadistes et autres "dissidents" de tous bords commettent-ils des attentats sans discrimination ? Menacent-ils la France et la démocratie en général ?

Ils ont certainement déjà leurs propres opposants (principe action / réaction), mais prière de ne pas tous les confondre ici pour dénigrer habilement.

Désolé mais sur un sujet aussi grave je ne me contente pas d'une déclaration d'intention, rien ne me dit que ces gens ne poursuivront pas sur d'autres objectifs en accord avec leurs convictions personnelles. Et pire encore ils pourraient faire des émules au front national ou chez n'importe quel autre groupe extrémiste. Je trouve ça dangereux et je préfère que la pression soit mise sur l'état pour qu'il embauche plutôt que laisser n'importe qui s’approprier des missions de polices.

Réponse ici (croisement de messages) : https://www.mediapart.fr/journal/france/180318/ces-simples-citoyens-qui-traquent-les-terroristes/commentaires#comment-8725978

Plus globalement, la "nouveauté" tient justement dans la démarche qui semble réfléchie et cohérente pour palier à des lacunes de l'État.

De tels groupes ne seraient pas nés si Facebook et Twitter avaient fait leur travail dès 2013-2014.

L'État était totalement passif et dépassé. Il lui a fallut des années pour s'adapter à ce nouveau type de "guérilla" et s'y investir. Ça n'est que vers la mi-2016 que la tendance s'est vraiment inversée.

Pendant 3 ans le champ était libre pour recruter des gamins ou adultes fragiles à 2 clics de leur propagandes. C'était l'époque du Djihad-LOL (expression de David Thomson).

Certains ont décidé de ne pas rester passifs en se lamentant.

L'État ne dispose pas de toutes les compétences (exemple presque carricatural d'Historicoblog4) et sa lourdeur ne permet pas d'explorer certaines voies. StopDjihadisme pourrait-il faire de la parodie aux frais du contribuable et troller frontalement les jihadistes pour déconstruire leur image ?

Ce genre d'initiative ne tente que de compenser des failles (qui sont heureusement comblées avec le temps)...

Je comprend bien votre position, elle se tient. Ce qui me gêne c'est qu'il n'y ai absolument aucun contrôle. Je préfère voir ces missions d'antiterrorismes au moins encadrées par l'état, le risque de dérive est bien trop grand.

Réponse partielle ici (croisement) : https://www.mediapart.fr/journal/france/180318/ces-simples-citoyens-qui-traquent-les-terroristes/commentaires#comment-8725978

"rien ne me dit que ces gens ne poursuivront pas sur d'autres objectifs en accord avec leurs convictions personnelles"
En effet, rien ne permet de le dire... Qu'ils existent ou non n'empêcherait pas ces "mêmes gens" d'agir (ou non) sur d'autres objectifs. On ne peut donc juger que sur leurs actes actuels et non pas des projections personnelles pouvant potentiellement concerner certains membres ultérieurement.

"Et pire encore ils pourraient faire des émules au front national ou chez n'importe quel autre groupe extrémiste."
Pas besoin d'émules. Des clans d'"activistes extrémistes" existaient déjà avant et existeront de toutes façons après. Encore une fois : juger les actes en connaissance de cause, pas des projections. En plus ils sont faciles à contacter anonymement : leurs DM Twitter sont ouverts à tous.

"Je trouve ça dangereux et je préfère que la pression soit mise sur l'état pour qu'il embauche plutôt que laisser n'importe qui s’approprier des missions de polices."
Dans un monde parfait l'État disposerait des moyens, des compétences, de l'"agilité", de la réactivité, de la capacité d'initiative requis pour répondre à ce type de menaces totalement inédits.

Malheureusement la réalité a tendance à indiquer le contraire. Concernant les embauches il sufffit de lire le parcours édifiant d'Historicoblog4 pour comprendre les lacunes du "système".

Faut-il baisser les bras ou attendre 10 ans pour que les choses bougent ? Aide-toi et le ciel t'aidera.

Le jour où l'État sera totalement opérationnel sur ce terrain (ça s'améliore beaucoup depuis 1 an) ce genre d'initiative n'aura pas de raisons d'être.

  Je ne fréquente pas tweeter, je ne traine plus sur facebook depuis longtemps maintenant, ce qui est plutôt rigolo quand je lis plus bas qu'on me prend pour une grenouille activiste des réseaux sociaux...
Je comprends votre point de vue, j'ai aussi suffisamment développé le mien et expliqué en quoi ce genre d'initiative perso me pose problème. Tant qu'il n'y aura aucun contrôle le problème restera entier à mes yeux.

En matière d'antiterrorisme seul l'État peut agir.

Le renseignement peut travailler à partir d'informations fournies par des citoyens (le cas évoqué ici), mais pas la justice.

Pour qu'une affaire puisse sortir du cadre strict du renseignement elle doit passer par l'étape de la judiciarisation, donc par la collecte de preuves par un officier de police judiciaire assermenté, et non plus de simples informations.

Identifier une personne ne suffit pas.

C'est le judiciaire qui doit obligatoirement prendre le relai : vérification factuelle des éléments, recoupements "techniques", enquêtes classiques, puis enfin instruction et jugement.

Ce qu'ils font revient à transmettre la plaque d'une voiture en délit de fuite sur un accident. À la police de vérifier s'il s'agit du bon véhicule et du bon conducteur.

"En matière d'antiterrorisme seul l'État peut agir."
  Pas si évident quand on voit qu'un simple citoyen peut se transformer en agent des renseignements sans le cadre légal qui va avec. A quoi bon payer des impôts pour un service de renseignement si l'activité est sous-traitée bénévolement et sans contrôle par des citoyens lambda?
Espérons que ces gens soient sérieux et ne dépassent pas le cadre qu'ils se sont fixés car ça risque d'être lourd de conséquences, à suivre de près...

La question du "contrôle" est légitime, donc autant la creuser un peu.

Ils affirment "déclarer leurs comptes infiltrés", notamment pour éviter une visite Ricoré. Il semblerait étonnant que les autorités ne disposent pas des identités (ou ne puissent pas les trouver en y consacrant du temps). Elle ont donc les moyens d'agir en cas de débordements ou d'effets collatéraux sur leur propre travail.

Que peut-on contrôler de plus une fois identifiés ?

Mettre leurs identités à disposition d'un "comité de suivi" ? Comment les "suivre" ?

Il faudrait aussi fixer un cadre. Des lois pour ça ? Donc une forme d'"officialisation de la zone grise" ?

Dans un cas comme dans l'autre je ne vois pas de réponses vraiment satisfaisantes.

Elle ont donc les moyens d'agir en cas de débordements ou d'effets collatéraux sur leur propre travail.

  Vu qu'ils ont déjà du mal à assurer le bon fonctionnement de l'anti-terrorisme je doute qu'ils consacrent du temps a ça. Ça serait si compliqué qu'ils soient chapeautés par un agent de liaison? C'est déjà un garde fou même si ça n'évite pas non plus totalement les dérives et les couacs qu'il y a déjà eu de la part du renseignement.

"Ça serait si compliqué qu'ils soient chapeautés par un agent de liaison?"

Peut-être est-ce le cas ?

Dans tous les cas ni eux ni les renseignements ne pourront "ni confirmer ni infirmer" comme il est de règle dans ce domaine.

Pour eux c'est s'exposer à la critique et au danger : "mythos" si les services ne confirment pas ou "collabos" dans le cas inverse, cibles privilégiées pour les jihadistes en tant qu'"adjoints de l'État" non protégés dans leurs activités.

Pour les renseignements c'est également impossible à évoquer : "sous-traitance bénévole" de l'État ? pourquoi "eux" ? qui sont-ils ? quels critères ? quid en cas de dérapages de leur part ? reconnaissance implicite de lacunes de l'État ? pourquoi ne pas embaucher ?

Je doute qu'il n'y ait pas de moyens de cadrages directs ou indirects : l'État est "paranoïaque" et a horreur de laisser le champ libre à des individus en zone grise.

Imaginez qu'ils tombent sur un projet d'attentat imminent et publient tout en vrac sans précautions au risque de griller une opération antiterroriste en cours !

 

(PS : merci pour cet échange. Nous n'arriverons pas à concilier nos points de vues, mais les questions sont légitimes et permettent de faire avancer la réflexion en restant contructifs.)

  Et les dangers pour les élèves du prof d'histoire qui mène son action sans rester dans l'anonymat? Vous pensez sincèrement que les deux jihadistes n'auraient pas fait un carton en public? Combien de parents endeuillés et de gamins morts ça aurait pu faire? Il y a pensé au moins avant de se prendre pour un barbouze?

  Je ne vous suis pas, c'est la porte ouverte à tout les abus. Chaque citoyen pourra se substituer aux services de polices qu'ils trouvent défaillant. Si l'état a des lacunes qu'il profite du savoir de ces gens dans un cadre officiel et s'il ne l'accepte pas il faut lui mettre la pression plutôt que d'avoir une armée de cavaliers plus ou moins seul et libéré de tout contrôle.

Ps: Je vous remercie aussi c'est toujours intéressant d'avoir un débat qui permet de creuser un peu le sujet.

"Et les dangers pour les élèves du prof d'histoire qui mène son action sans rester dans l'anonymat?"

Son activité est 100% légale. Il ne se prend absolument pas pour un barbouze. Il analyse juste des vidéos et la propagande djihadiste (sans les diffuser) !

Il ne s'agit même pas de zone grise à encadrer, mais de zone 100% blanche : droit fondamental de tout citoyen de s'informer, de s'exprimer et d'informer à son tour.

Ici il ne s'agit pas de "devoir de réserve" d'un fonctionnaire de l'État : ni idéologie, ni activisme, ni prise de position, juste de l'analyse purement factuelle !

Limiter sa liberté d'expression est inadmissible et fait le jeu des jihadistes. L'attitude du rectorat est contestable sur le plan légal.

Croyez-vous sérieusement que des jihadistes attendent ce "prétexte" pour cibler une école ? Soit attaquer une école est "légitime" dans leur idéologie (ils "légitimisent" chaque attentat), soit ça ne l'est pas. Si ça l'est il n'y a pas besoin de l'alibi d'Historicoblog4 pour passer à l'acte. Si ça ne l'est pas ils s'occuperont de leur cible hors de l'école (beaucoup plus simple).

Vous connaissez mal leur fonctionnement. Ils ne font pas les choses "au hasard". Ils ont des "règles d'engagement" (très discutables, mais tout n'est pas permis).

  Il a mis ses élèves et collègues en danger par négligence, ce qui est tout sauf professionnel. L'éducation nationale ne s'y est pas trompé en cherchant à se débarrasser de cet enseignant. Voila une autre dérive possible et je dois avouer que c'est celle là qui m'a faite surréagir en parlant de "justicier d'opérette", les activités de ce prof auraient pu couter la vie à beaucoup de gens. C'est ce que j'appelle jouer aux barbouzes en faisant l'analyste amateur et en plus identifiable.
Rien que ça me fait douter du professionnalisme supposé.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Un citoyen vigilant serait disproportionné? Ah bon... je ne savais pas.

Je pensais au "voisin vigilant", je me suis planté, le genre de milice de quartier qui se trouve très souvent dans des endroits tranquilles.

La délation est une grande spécialité française depuis 1940.

Non hélas pas que française, et bien avant 1940... jusqu'à nos jours

Vous racontez n’importe quoi, vraiment n’importe quoi.

Commentaire d'une profonde débilité.

Les procureurs moralistes et donneurs de leçons derrière leurs claviers, une spécificité Médiapartienne ? Vous n'êtes pas pathétique, vous êtes lamentable et je pèses mes mots.

Soutient total à tous ces anonymes, il sont d'une autre trempe que les minables qui passent leur temps à les dégommer.

Vu de la Belgique: Faire de la délation d'un acte aussi atroce que le terrorisme n'est pas la délation du juif en 1940. Réfléchissez un peu SVP, juste un peu. Serait-ce possible?
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous parlez de vous,le procureur moraliste, le donneur de leçons avec son gros cul bien calé derrière son ordi ?

Je rappelais juste une réalité de notre beau pays.

Une vraie découverte ce sujet! Merci pour cette enquête que je partage.

Vu de la Belgique:

Et si le net devenait un moyen pour une nouvelle démocratie qui ne doit pas attendre que les gouvernements fassent ce qui est nécessaire...

Et hop, un troisième de ces "commandos de communication" anti-xxx" (ici Romain Caillet, il semblerait...)  mais on retrouve les habituels éléments de langage du groupe dans vos autres faire-valoir.

Et le fait que vous ayez systématiquement le même nombre de "recommander" vous grille.

Achetez vous un cerveau, les gars, ou améliorez votre stratégie, vous êtes visibles.

Me demande qui centralise ce genre de demande, puis envoie ensuite un mail/flux rss : "article médiapart qui dit du bien de "untel", allez tous fustiger l'article, en utilisant les éléments de langage suivants : "insérer élément de langage du jour", et en n'oubliant pas de "recommander" les "commentaires objectifs" de vos potes sur place".

Une stratégie classique des activistes de gauche, de droits, du centre... et bien sur des extrêmes, les plus efficaces pour cela. 

Clap-clap, félicitation pour votre taf. Mais on vous a à l'oeil, ça sert à rien si vous le faites comme des manches...

Et vous faites quoi ici vous? Parce que c'est la première fois que je vous lis et en plus sur un article très particulier. Vous utilisez l'anonymat pour agresser, je vous trouve particulièrement suspect. Bien plus que tout les abonnés que vous attaquez sur ce fil et que j'ai l'occasion de lire depuis quelques années.
Il faut vous mettre dans le crâne qu'il existe des gens en désaccord avec vous... Après si la paranoïa vous fait voir des complots partout je ne peux rien pour vous.

Mais oui.

Il suffit donc qu'un article parmi des centaines évoque en passant un type que vous conchiez pour que vous décidiez de quitter MdP ? Si tout le monde faisait comme vous, il ne resterait pas grand-monde. C'est une curieuse mise en pratique du pluralisme que vous exigez des autres. Vu de loin, vos propos ressemblent au contraire à du sectarisme très très étroit. Que sur le fond vous ayez raison ou tort, la question n'étant pas là.

Si vous prenez un peu de temps pour analyser le traitement qui a été fait du Rojava en Syrie et de l'interventionnisme turc ces dernières années, vous constaterez qu'il ne s'agit pas "d'un article".

Les Kurdes de Syrie ont des défauts rédhibitoires pour certains dans cette rédaction. Ils sont laïques, prônent l'égalité hommes-femmes, marxistes pour la plupart. Tout ce que les Frères musulmans vomissent. Leurs principaux soutiens français sont Patrice Franceschi, Caroline Fourest et BHL ce qui n'arrange rien! MDP ne se mouille guère non plus pour traiter de la dictature du frériste Erdogan et ignore totalement ses tentatives de se mêler des élections en Europe, notamment en créant des partis croupions à sa botte et en donnant des consignes de vote.

Vous prêchez un convaincu. Et c'est précisément pour cette raison qu'il ne faut pas quitter Mediapart : les commentaires sont aussi importants que le billet lorsqu'ils apportent un autre éclairage sur le sujet traité.

  • Nouveau
  • 19/03/2018 08:01
  • Par

e dois dire qu'une page de l'article a suffit a me faire peur.

1984

Au moins a personne a eu sa vie brisêe par les chrrcheurs de terroristes sur le net. Comment nos société qui ne se préoccuppent plus de ses membres vont elles survivre? En traquant petits et grands sur le net? La liberté d'expression disparait, et la pensêe unique et raciste fait des ravages. C'est comme ça que vous allez donner de l'espoir et un avenir a vos enfants? Parce qu'au final la seule chose qui previent le terrorisme c'est ça : Avoir un avenir!

Vous êtes bien courageux, difficile d'exprimer une opinion contraire et de pointer les dérives  que ce genre de chasse non encadrée peuvent amener.

Super article extrêmement instructif ! Bravo et merci à tous ces citoyens qui font un travail remarquable.

L'être humain oublie très vite ce qui constitue son exception originelle, sa quête constante de liberté et de respect, surtout quand les moyens matériels ne lui font pas défaut.(quant il manque de moyens, il y fait référence pour lui même , et quant ces moyens abondent, il oublie de respecter l'ennemi qu'il combat ) 

D'où une stigmatisation des conflits, justifié par  l'argument de défendre la  bonne cause.

Quand on est en guerre, on se défend, mais  on n'est pas obligé d'exacerber l'ennemi.

La paix ne peut s'établir que dans le respect mutuel des différences.

 

 

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Anciens des services, chercheurs, journalistes ou simples citoyens, ils sont nombreux aujourd’hui à avoir développé une réelle expertise dans l’étude du phénomène djihadiste. Dans le cadre de cette enquête, nous n’avons retenu que ceux se cachant sous pseudo sur les réseaux sociaux et au sujet desquels des hommes politiques, des magistrats et des officiers de renseignement ont témoigné, avec gratitude, avec envie ou parfois jalousie, de leurs compétences et de l’importance de leurs contributions – non officielles, voire dans certains cas non voulues comme telles par les intéressés – à la lutte antiterroriste.