Macron ne souhaite plus "changer" la loi de 1905

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé lundi qu'il ne souhaitait pas "changer" la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat, fermant la porte à un amendement de ce texte qui était jusque-là envisagé mais qui suscitait l'inquiétude des responsables des cultes en France.