A droite, des maires Macron-compatibles «paumés» avant 2022

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après trois quarts d’heure passés à décrire l’impasse dans laquelle se trouve la droite traditionnelle, on se permet d’interrompre Jean-François Copé. Si la pente est si raide, que reste-t-il à faire ? Le maire de Meaux (Seine-et-Marne) ne réfléchit pas longtemps : « Eh bah, on est coincés ! » Comme l’ancien président du parti, de nombreux élus de droite observent avec perplexité l’élection présidentielle qui se profile.