Accusé d'agressions, le nonce apostolique entendu à sa demande

Par
Le représentant du pape en France, Luigi Ventura, a été entendu à sa demande, le 3 avril, dans le cadre de l'enquête ouverte contre lui à la suite de plaintes pour agression sexuelle, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Le représentant du pape en France, Luigi Ventura, a été entendu à sa demande, le 3 avril, dans le cadre de l'enquête ouverte contre lui à la suite de plaintes pour agression sexuelle, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Quatre plaignants au total se sont manifestés, précise-t-on de même source.

L'enquête a démarré le 24 janvier dernier après une première plainte déposée par un homme accusant le nonce apostolique, âgé de 74 ans, d'avoir commis des attouchements sur lui, quelques jours auparavant, lors d'une cérémonie officielle à l'hôtel de ville de Paris.

Le parquet de Paris a demandé en mars la levée de l'immunité du haut diplomate, en poste auprès de la République française depuis 2009.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale