Bruno Bonnell remporte la première manche aux prud’hommes de Lyon

Par Daphné Gastaldi (We Report)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Les pièces produites ne permettent pas de mettre en évidence un lien de subordination », a tranché le conseil de prud’hommes de Lyon, le 12 avril 2019. Depuis l’an dernier, l’affaire oppose le député LREM Bruno Bonnell, « serial entrepreneur » en robotique notamment (Ivolution, Robopolis, Awabot, salon Innorobo) et tombeur de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem lors des dernières élections législatives dans le Rhône, à un assistant à Villeurbanne.