Les échafaudeurs de Notre-Dame livrent leur version des faits

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Donc c'est Quasimodo qui, planqué dans la charpente, a voulu faire brûler un cierge...

C'est dangereux, ces bougies. Ils devraient passer aux LED, faut vivre en ripoublique 2.0 (ou plus, je ne connais pas la dernière release de Manu)

Il y a quand même quelque chose que je ne comprend pas, on nous dit, trois jours après l'incendie, que l'on ne sait pas du tout ce qui a pu le provoquer.

Et "en même temps", on nous disait, 1h après le départ de l'incendie, que c'était probablement accidentel.

Pour mettre le doute partout, il n'y pas mieux, certains auraient mieux fait de se taire et d'attendre, ceux là vont-ils être sanctionnés de leur incompétence?

Dans "probablement accidentel" il y a probablement, ce qui veut bien dire que cette déclaration n'était qu'une supposition.

Si ça reste possible, il semble quand même peu vraisemblable que cet incendie soit d'origine criminelle, surtout vu la difficulté d'accès à cette zone du bâtiment et à la présence de détecteurs de mouvements et de caméra.

Puis je vois mal les artisans détruire volontairement tout leur travail en plus de leur gagne pain..

A la limite, peu importe d'où vient l'incendie, même si on dit "probablement accidentel", c'est qu'il y a une base quand même pour dire ça, qu'elle était elle alors que ND était encore en flamme?

Sur quels faits se basaient-ils pour dire ça?

Je condamne surtout le fait de parler trop vite, d'être dans l'immédiateté de l'info, c'est nocif.

Donc soit ils avaient des faits pour dire ça, mais c'est impossible alors que le brasier n'est pas éteint, soit il faut leur dire qu'ils doivent apprendre à la fermer un peu avant de balancer une info.

Nous sommes d'accord sur le fait qu'ils parlent trop vite et souvent pour ne rien dire.

Les gens ont tendance à avoir l'imagination fertile en ce moment, voyant des complots partout. C'était surement un moyen d'éviter que les gens se mettent en colère et organisent des représailles comme à chaque fois qu'il y a un attentat par exemple.

Je ne crois pas que cette déclaration soit une mauvaise chose du coup, un taré aurait pu aller foutre le feu à un synagogue ou une mosquée..

L'accident est aussi probable que la pulvérisation par incendie des tours du 11 septembre.

« qu'ils parlent trop vite et souvent pour ne rien dire »

Quelque part, c'est le business model des medias d'information continue... smile
Ce principe acquis, au spectateur/auditeur de ne pas rester scotché à la TV ou radio wink

c'est accidentel et les travaux vont prendre 5 ans, telle set la volonté du tout puissant enquêteur et architecte macron.

Ben non, justement, en parlant trop vite alors qu'ils n'ont aucune info, ils permettent encore plus la théorie du complot.

On peut dire "ils parlent d'accident sans aucun élément, c'est pour masquer autre chose."

C'est d'ailleurs ce qu'on peut lire depuis lundi.

Une fois encore ils n'ont pas affirmé que c'était un accident, ils ont dit que c'était la piste la plus probable, et c'est la plus probable.

Ça ne veut pas dire qu'ils ne découvriront pas les preuves d'un incendie criminel plus tard.

Dommage qu'on ne puisse recommander qu'une fois. wink

Ou peut être qu'il était temps qu'elle soit détruite, elle n'était pas construite pour être éternelle. 

Ou peut être qu'il était temps qu'elle soit détruite, elle n'était pas construite pour être éternelle. 

L'oeuvre de l'homme ce ne sont pas les cathédrales mais le progres scientifique. Je ne pleurerai pas pour des pierres!

Mais elle alerte de quoi "l'alarme de la cathédrale" ? et demande que qui fasse quoi ?

On gratte du papier à Médiapart ?

Preuve que les miliciens CRS sont beaucoup trop payés...
Casser la figure d'un passant est mieux payer que les personnes qui les réparent : état de non-droit ! frown

  • Nouveau
  • 18/04/2019 16:34
  • Par

Il commence à y avoir une sérieuse odeur de roussi sur les hypothèses officielles: les travaux n'avaient pas commencé, les systèmes de sécurité se sont activés, la cathédrale a été évacuée, le feu d'artifice s'est déclenché, le discours historique a été reporté, l'exploitation politique s'est déployée, les pièces à conviction sont en cours de destruction, le financement a été rassemblé, les sondages vont s'inverser... pour quelques jours.

Sans compter que :

- Trump a visité Notre-Dame il y a quelques années. Coïncidence ?

- L'incendie de Notre-Dame coïncide CURIEUSEMENT à une recrudescence des attaques de buses dans la Manche. Tout le monde comprendra ce qu'il y a à comprendre...

- Grâce à l'incendie, on parle beaucoup moins dans les médias de Carlos Ghosn, du Brexit, et des profits colossaux des vendeurs de chocolat en cette saison. Et ça, ça arrange bien l'oligarchie !

- On aurait aperçu un escadron de reptiliens dans la Sarthe, prêts à fondre sur la capitale pour en prendre possession avec la bénédiction d'Emmanuel Macron qui ôtera le moment venu son masque pour dévoiler qu'il est un extraterrestre agissant avec l'aide de l'Opus Dei qui a noyauté les Illuminati. La flèche de Notre-Dame était en réalité un mécanisme de défense contre les invasions, installée par Viollet-le-Duc, lui-même appartenant à une société secrète ésotérique luttant dans l'ombre pour la survie de l'espèce humaine. Sa destruction était une action coordonnée visant à créer un portail dimensionnel qui fera revenir sur terre le grand Cthulhu, et signera notre mort à tous.

Sinon, moi, ça va. Je prends mes pilules.

Je pensais à un chalumeau oublié mais il n'y en avait point, donc ce n'est pas ça. Premières fumées apparues au pied de la flèche c'est aussi là où se trouve l’échafaudage électrifié et même si les procédures semblent avoir été respectées, il est est plus que probable que l'incendie soit d'origine électrique mais je me demande comment il peut se transmettre à la charpente.
Dans l’article il est dit que l'échafaudage état presque achevé or j'ai vu un reportage tourné avant l'incendie qui présentait fièrement les rénovations devant durer 20 ans. On y voit un chef de projet expliquer que l'échafaudage doit être doublé pour monter jusqu'au fameux coq situé au sommet de la flèche. Je vois là une contradiction.

La prochaine fois que Macron devra faire face au peuple et aux journalistes, on aura droit à quoi? La Tour Eiffel?
  1. C’était donc ça, « l’idée de dingue » dont les conseillers ont tant parlé tout le week-end.  « Rien ne sera plus jamais comme avant » disait Schiappa. Quel talent visionnaire ! 

Il faudrait consulter des pompiers pour mieux comprendre un processus de feu. Il se peut que le feu ait débuté bien avant ? Il est prouvé en tout cas qu'elles auront été facilement combustibles.

Bonsoir,

Nous parlons...d'un accident en exluant une source électrique directe

- 1 -  Un t'as d'immondices bien sec même un peu huileux/graisseux genre emballage de casse croûte... Une cigarette non éteinte de préférence roulée à la main.

- 2 -  Auto combustion d'un vieux tas d'immondices + chutes + poussières de chantier, comme pour une meule de foin

- 3 -  l'effet loupe... de part le soleil ou d'un projecteur 2000 w ou +.

-  4 -  réaction chimique entre produits chimique ou en contact avec de l'eau.

-  5 -  échauffement par frottement, ex: va et viens de part le vent

Lisez l'un de mes commentaires dans l'article (hommage Victor Hugo) sur l'incendie de ND, sur ce que nous devions faire et faire faire, lors d'une permanence incendie...

Une poutre en chêne ne s'enflamme pas avec une étincelle. Pour que la combustion s'amorce, il faut une température élevée et pendant pas mal de temps. Même quelques bouts de papier gras enflammés ne peuvent suffire. Ou alors il y avait un vrai tas de déchets inflammables, ce qui parait improbable dans un lieu aussi sensible donc surveillé. S'il n'y avait pas de produits inflammables stockés sur place le départ de feu accidentel est incompréhensible.

Quant aux élucubrations de Pensée complexe, dit l'éborgneur, ça ne vaut même pas la peine d'en parler : hormis le fait qu'un type responsable du fiasco de la vente de l'aéroport de Toulouse décide sans rien y connaître que tel est son bon plaisir que le chantier dure 5 ans. Son petit cerveau est en ébullition, un de ces jours, c'est l'AVC.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale