Malaise à La France insoumise autour de Thomas Guénolé

Par
La France insoumise a vu éclater jeudi une nouvelle crise, déclenchée cette fois par un communiqué au vitriol de Thomas Guénolé, reprochant à Jean-Luc Mélenchon de se comporter en autocrate, auquel le mouvement a répondu en faisant état d'une accusation de harcèlement sexuel visant le politologue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France insoumise a vu éclater jeudi une nouvelle crise, déclenchée cette fois par un communiqué au vitriol de Thomas Guénolé, reprochant à Jean-Luc Mélenchon de se comporter en autocrate, auquel le mouvement a répondu en faisant état d'une accusation de harcèlement sexuel visant le politologue.