Un fantôme s’invite au procès de la mafia du CO2

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Poisseuse, écœurante, l’odeur du sang est également tenace. Alors que l’on juge, à la XXXIIe chambre correctionnelle de Paris, l’aspect financier de la gigantesque fraude à la TVA sur le marché des droits à polluer, l’assassinat en 2010 d’un des protagonistes de l’arnaque du siècle, qui fait toujours l’objet d’une instruction distincte, s’invite dans les débats ce mercredi matin.