Les riches propriétaires de Saint-Briac-sur-Mer font plier l'Etat

Par
La cour administrative d'appel de Nantes a partiellement annulé mardi l'arrêté préfectoral qui avait autorisé en 2015 le passage des promeneurs du sentier côtier sur les propriétés de plusieurs habitants aisés de Saint-Briac-sur-Mer (Ille-et-Vilaine).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NANTES (Reuters) - La cour administrative d'appel de Nantes a partiellement annulé mardi l'arrêté préfectoral qui avait autorisé en 2015 le passage des promeneurs du sentier côtier sur les propriétés de plusieurs habitants aisés de Saint-Briac-sur-Mer (Ille-et-Vilaine).