Plus de 300.000 personnes fuient les violences en RDC

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Plus de 300.000 personnes ont fui les violences communautaires dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis le début du mois, compliquant la tâche des services sanitaires pour repérer et soigner les personnes menacées par la virus Ebola, indique le Haut Commissariat de l'Onu pour les réfugiés.