Une plainte déposée contre Nestlé pour forages illégaux dans les Vosges

Par Alexander Abdelilah et Robert Schmidt

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ennuis continuent pour Nestlé dans les Vosges. Après l’annonce du procès d’une élue locale pour prise illégale d’intérêts en faveur de la multinationale, ce sont les forages d’eau de la firme suisse et la passivité des pouvoirs publics qui sont pointés du doigt. C’est plus d’un milliard de litres d’eau qui auraient été pompés en dehors de tout cadre légal par la multinationale pour être en partie vendus sous les marques Contrex et Vittel. De l’eau qui aurait pu être affectée aux communes du secteur, où les ressources s’épuisent.

La plainte, déposée lundi dernier par France Nature Environnement (FNE), UFC-Que choisir Vosges et l’Association de sauvegarde des vallées et de prévention des pollutions (ASVPP), reproche à Nestlé une « exploitation de forages et prélèvements d’eau sans autorisation » sur les communes de Vittel et Contrexéville. Une infraction passible d’un an d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.