Tapie, le pionnier de la bling-bling attitude

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

1998, Tapie vient de sortir de prison. C'est beau la vie, chante-t-il avec Bruno Beausir, alias Doc Gynéco. C'était dix ans avant que les deux ne se rallient à Sarkozy. «Dans le foot, les affaires, le rap, les ministères, c'est toujours le gangster qui contrôle l'affaire» fredonnent-ils.