Les astuces des universités pour gonfler la note

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On savait bon nombre d’universités financièrement exsangues. Pour pallier leur manque chronique de ressources, certaines continuent de ponctionner leurs étudiants à travers ce que l’Unef dénonce depuis longtemps comme des « frais d’inscription illégaux ». Depuis sept ans, le syndicat étudiant majoritaire publie un palmarès des « universités hors la loi » en matière de frais d’inscription. Si le cru 2012 fait apparaître quelques progrès, il pointe aussi l’apparition de nouvelles pratiques de contournement plus insidieuses. « Dans une situation de pénurie budgétaire, nombreux sont les établissements qui cherchent à compenser le désengagement financier de l’État par une plus grande contribution de leurs étudiants », dénonce le rapport.