Un été chaotique s’annonce aux urgences

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

"Sortez le carnet de chèques !" François Ruffin interpelle Agnès Buzyn sur les Ehpad © BFMTV

C est dénoncé par tous les partis , hormis la droite et les 3/4 de LRM. 

Arrêtez la pub pour la FI ou je vais moi aussi faire mon ancêtre foot-in-mouth, pilonner la FI.

Sinon, la plupart de mes collègues en ehpad,  les aides soignantes attendaient que leurs enfants aient le bac pour fuir ce milieu et travailler en balneo, côte atlantique.

Toutes les infirmières avec qui j ai travaillé ont fui aussi, elles ont ouvert a plusieurs un cabinet de soins.

Ça date de 10 ans, depuis je suis partie à la retraite, j imagine comment ça a du empirer.

Un dernier exemple, j ai un de mes fils avec un énorme kyste arachnoidien au cerveau.

Il ne supporte pas les fortes chaleurs, et un soir il téléphone a sa compagne pour qu' elle le mène aux urgences de la ville voisine.

Arrivés aux urgences, on leur répond qu' on ne peut les recevoir car il n y a personne.

Il est retourné chez lui et ca lui a fait une telle tension intra crânienne que depuis 10 mois il ne peut travailler.

A vouloir faire des économies de personnel, au final ça revient encore plus cher car c est la sécu en partie qui regle son salaire.

Je ne parle pas de dégâts humains, car depuis il suit une rééducation,  difficulté de raisonnement.

En 2000, l OMS classait la France numéro 1 au monde pour les soins de santé, après sarko on a dégringole au 9 eme rang , actuellement on est passé au 7 eme rang.

Mais si Mac continue le saccage de la santé, on va se retrouver très loin ds le classement mondial.

J imagine les dégâts sur les personnes.

 

Allez-y, on attend tous vos billets avec impatience. Vous allez ainsi contribuer à faire vivre le participatif sur Médiapart.

Désolé Médiapart n'en parle pas, vous ne trouvez pas les interventions de Ruffin ou Caroline Fiat pertinentes

+1

Raté,  JLM ca ne passe pas, mais Ruffin a mon adhésion totale...

Je n écris pas de billet, pourtant je suis des le début de l aventure de MDP.

Ce que je pense de telle ou telle situation n intéresse personne.

Un brin lucide ...

D autre part je ne crois pas que le rôle de MDP soit d être le relais de tout ce que dit la FI.

 

Vous avez raison ça intéresse tout le monde les tribulations de Hamon et celles du PS agonissant laughing

Ensuite on ne vous demande pas d'aimer JL Mélenchon, ce n'est pas le sujet, la situation de l'hopital public qu'il décrit lors son discours est-elle vraie ? Les solutions proposées sont-elles bonnes oui ou non ? Si on veut avancer il faut discuter sur le fond pas sur la personne.

On ne va pas sortir des vidéos vieilles de 30 ans ou un tweet foireux, alors qu'on parle de l'hôpital public.

Je ne m intéresse a personne maintenant, car c est fini.

Donc je ne vote plus.

On va droit ds le mur, rien ni personne n y pourra rien changer.

Voter ne sert plus à rien, sinon conforter ce système pourri.

Alors JLM ou Hamon....

 

"Arrivés aux urgences, on leur répond qu' on ne peut les recevoir car il n y a personne."

Je suis sincèrement désolé pour votre fils, mais c'est exactement la situation que JL Mélenchon dénonce dans ce discours.

"Voter ne sert plus à rien, sinon conforter ce système pourri."

Je ne suis pas loin de penser la même chose, mais j'y crois encore un peu. Renseignez-vous, pas loin de chez vous il y a certainement un GA, vous verrez on se bat sur des fermetures d'hôpitaux, de maternité, de services d'urgence, en général on vient en appui aux organisations syndicales.

Bon courage

 

Exécution © x Exécution © x

100% sécu pour tout le monde
   le ticket modérateur   c'est une anomalie profondément  inégalitaire
juste bon pour que certains fassent leur beurre sur la maladie de chacun.e

Cyniques et irresponsables...les mots qu'ose  Macron envers l'Italie....

Frais de gestion:OAM(organisme d'Assurance-Maladie)8%

                          Complémentaires:25% en moyenne

D'où le projet de la France Insoumise:

---Remboursements,à 100%,des frais de santé par l'assurance-maladie,avec régulation du prix des médicaments,trop chers(plus chers en France qu'ailleurs ),plus grande diffusion des génériques,avec   contrôles stricts pour éviter fraudes,réduction ou annulation du secteur 2,contrôles des actes superflus ..etc

---disparition des mutuelles(vraies comme fausses=assurances déguisées)reclassement des personnels des mutuelles dans les OAM.

---inclusion de RSI(Régime Social des Indépendants)dans la CRAM et ses CPAM.

  Le but des assurances déguisées est uniquement lucratif:si possible des cotisants jeunes,aisés,en bonne santé....reversements de dividendes aux actionnaires.

  Rappel des fondamentaux du plan du CNR(Conseil National de la Résistance):chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins.Le remboursement devait être total par la caisse..mais les initiateurs du projet ont du faire des compromis avec les syndicats qui géraient déjà,parfois depuis le début du XXè s, des mutuelles de corporations.

  Le total remboursement par les OAM permet de fortes économies de gestion(dont un seul remboursement par presciption),lui permet de peser sur les labos pharmaceutiques,d'organiser une juste répartition des moyens sur le territoire,d'éviter le dérapage des dépenses dues à la médecine de ville(environ 8% par an depuis 20 ans)....etc...à condition d'avoir des dirigeants incorruptibles ,pas du genre Cahuzac ou Morelle...Donc des dirigeants responsables,devant le Parlement et révocables.

 DES SOLUTIONS SIMPLES EXISTENT,ALLANT A L'ENCONTRE DES LOBBYS INSTALLES!

++++ C'est là que JLM cite les frais de gestion...

Il faut garantir le même accès à tous sur tout le territoire(métropole et DOM),la même densité de moyens de diagnostic et de soins.La France est la 5è puissance économique mondiale!Une nation aussi riche(2 000 Milliards de PIB par an)peut assurer un système de santé de qualité.Après ces 3 quinquennats imitant le système libéral anglo-saxon,nous pourrions nous retrouver au niveau du RU ou des USA.Ex: 30 ans de différence d'espérance de vie à Glasgow entre les quartiers riches et pauvres séparés par la River Clyde....

  Madame,je soutiens ,moi-aussi, la FI et JLM.Mais pas à vide pour profiter d'une tribune,mais pour révéler à bcp,privés volontairement par les médias mainstream de la connaissance du programme LAEC,des propositions ,réalisables,élaborées par les experts,professionnels du secteur santé,syndicats....etc.

 Celà implique un  plus grand partage des richesses et la disparition de certains lobbys,médicaux,pharmaceutiques,assurantiels ...qui se sont développés par indifférence ou  complicité des gvts successifs.

 Non,la SANTE n'est pas une marchandise réservée aux plus riches,c'est un droit universel.

Dans 4 ans,peut-être moins,nouvelles élections présidentielles et législatives.Les mesures Macron(ordonnances,casse du Droit du Travail,de la protection sociale,nouvelle DEFORME des retraites,système pourtant à l'équilibre pour plusieurs années après les nombreuses baisses de droits des retraités,DEFORME en cours des indemnités de chômage,en plein été..évidemment...)étaient des CATASTROPHES ANNONCEES!Parfois,quand j'en ai assez d'entendre des non -électeurs ou abstentionnistes FI se plaindre,je leur répliquerais bien que c'est de leur faute:il a juste manqué 600 000 Voix à JLM pour aller au second tour.Que le manque de connaissances politiques(tous ne sont pas pourris ni identiques)la bouderie au moment le plus nécessaire à l'action,le manque de solidarité forte avec les grévistes..etc

images-duckduckgo-com
, font des électeurs   moutons incapables de défendre leur présent et l'avenir de leurs enfants..Les patients passent 24 h sur un brancard dans les couloirs des urgences?Les personnes âgées perdent rapidement toute autonomie faute de personnel et meurent plus vite?TOUT CELA ETAIT PREVISIBLE ET NE FERA QU'EMPIRER SI la population  ne soutient pas,MASSIVEMENT, les PERSONNELS HOSPITALIERS.  

La France n est plus la 5 ème puissance mondiale, ça faisait un moment qu on était passé au 6 eme rang.

Et depuis cette annee, on est passé au 7 eme rang, doublé par l Inde.

Ce n est que le début de la dégringolade de notre pays.

Champions du monde !

Grand comédien ce macron...

Non, très mauvais, au contraire, on n'y croit pas une seconde. wink

Macron dépense un pognon dingue à organiser des fêtes et parades monarchiques tel Louis en son Versailles. Il s'amuse comme un petit fou, ivre de ses pouvoirs et de la totale liberté de puiser dans la cassette de l'Etat. Il invente et met en scène la vision fantasmée de la France qu'il rêve, celle qui serait à son image grandiose !! Champs Elysées, Versailles, le Panthéon, le Louvre, l'Elysée, Sèvres et sa porcelaine, etc.. sont le décor de l'épopée Macronienne ! Le roi et la cour s'amuse, font la fête....C'est à coup de centaines d'invités ...mais, hors "Manu au pays des Merveilles", en vérité la France lentement craque de partout, perd en compétences....

Le naufrage du système de santé est caricatural : d'une médecine et d'un système parmi les meilleurs du monde, on en arrive à un niveau dramatique  !

La médecine "de ville", médecins privés, perd dramatiquement aussi en compétences, efficacité et humanité !

En 2018, il devient difficile de se faire soigner et pire d'être bien soigné !!

"çà en fait des salaires d'infirmiers, d'aide soignants,de toubibs!!!"

capture-du-2018-04-15-19-24-41

Mettez des parenthèses svp:la France"n'a pas les moyens"disent les ministres LREM.PROPAGANDE.

 

41jlqcawscl-sx195

Et ce 'est qu'un début !!! Attendez la rentrée pour voir ce qui se prépare actuellement : La SS devient la PS (comique, au passage) c'est à dire la Protection Sociale... Ce sont les Mutuelles (extrèmement riches) qui vont devoir remplacer notre vieille SS - donc augmentation drastique des cotisations -  la France de MACron est bien en perdition et s'il reste au pouvoir jusqu'à la fin du quinquenat ce sera trop tard pour lui redonner son visage d'avant...

Cet homme, pion d'attali et du medef est une catastrophe nationale.

Il a pris le pouvoir pour servir ses financiers... et il a pris la grosse tête à un point inimaginable !

Quelle tristesse...

En gros, c'est un peu comme si le capitaine du Titanic visionnait la séquence du naufrage en direct... C'est un peu ce qu'elle fait, non ?

C'est exactement ça.

Que les patients soient mal soignés ou meurent,pour nos brillants gouvernants, ce n'est pas grave dès lors qu'ils ne reviennent pas cher. Mais , ne sommes nous pas destinés à mourir un jour? Même notre très très cher Pesident .

ce type est hors de prix ! inestimable ? NON , simplement pas estimable du tout … un menteur, un rapace, un ambitieux démesuré, quoi …le gourou des godillots LRM

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

surprisedyell

Il fut un temps où les meilleurs au concours de l'internat choisissaient la médecine ou chirurgie de pointe...maintenant ils choisissent ce qui rapporte le plus !

Et ils vont privatiser les prisons !

Il faudra des autoroutes privées pour y aller.

Un rêve de bankster.

Champions du monde !                        (Cf Warren Buffet)

"Mais le privé est effectivement plus efficace que le public !"

Si le privé est "efficace", c'est parce qu'une entreprise met les moyens d'atteindre ses objectifs, ce que l’État ne fait plus.

Ça fait au moins 30 ans que l’État diminue les budgets de presque tous les services publics tout en gardant les même missions, qu'il empêche l'embauche de titulaires et favorise donc l'embauche de précaires payés au lance pierre,  que le niveau et le gel des salaires des titulaires pousse les personnels à aller dans le privé où ils sont mieux rémunérés, forcement ça diminue "mécaniquement" l'efficacité des service publics.

C'est l’État qui a rendu le privé plus "efficace" que le public, ne l'oublions pas.

Le problème est selon moi l'existence même d'un système de santé privé: la santé des gens n'est pas à vendre (de même pour l'industrie pharmaceutique, qui devrait être détenue par l’État.)

Altruisme juste © x Altruisme juste © x

 

Pas grave tout çà du moment que le pays des droits de l'homme accueille des immigrés en finançant les dépenses induites non pas avec des euros mais avec des lignes de comptes sans contre-valeurs yell

 

 

.

Vous ne ratez pas une occasion..

Parce que vous connaissez une forme d'altruisme "injuste" ???  MDR !!!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le monde des travailleurs de la santé en grande souffrance, va engendrer une catastrophe sans nom que l’on aura pourtant vu venir et dénoncé ! Si les gens se mobilisent autant que lundi pour les bleus champion du monde... peut être on arrive à se faire entendre ? .... rêvons un peu dans ce monde du fric avant tout...

 Un conseil pour l'été : évitez les Urgences et les prisons.

***********************

Mon commentaire qui suit le votre n'a évidemment pas le même degré de gravité. Il vient renforcer cette impression de "déshumanisation" que nous ressentons en cas de besoin. Quant au "fichage psy" que vous soulignez il semble s'installer. Bon courage. Cordialement.

Et vous avez la chance d'avoir un généraliste ce qui devient exceptionnel ....

Vous pouvez parfaitement mourir aux urgences, les exemples ne manquent pas,

Indifférence crasse du politique qui n'a comme seul objectif de se gaver de fric à claquer dans des conflits iniques Syrie, Libye, la vaisselle ou le mondial de foot ....

La présidente croate a payé sur ses deniers personnels sa participation au mondial ... Merkel se déplace en transports en commun (avion, train)

ces gens sont manifestement insensibles à l'effet start up nation, c'est carrément anti-francais de se plaindre de la sorte alors qu'on vient de décrocher la coupe du monde

MERCI pour ce témoignage.

outre le papier catalogue ;) , ce papier de ma collègue sur la future réforme. https://www.mediapart.fr/journal/france/180718/le-systeme-de-sante-s-effondre-mais-les-corporatismes-tiennent-bon

 

Tenez bon !

Mathilde Goanec

Merci. Il n'y a pas de mots assez forts pour décrire ce scandale.

Mon cher confrère,

Merci pour ce constat

généraliste rural retraité (un dinosaure) j'ai fait ce constat depuis longtemps ... 2004 lettre ouverte au député sur la désertification médicale !!!!

https://blogs.mediapart.fr/6mevimld/blog/070418/catastrophe-sanitaire-en-marche

J'ai interpellé les trois députés de mon département .... aucun n'a daigné donner suite ... c'est qu'il n'y a pas de soucis et que tout baigne ...

Dans l'attente d'un nouveau scandale qui impliquera le personnel soignant et non les administratifs et encore moins les politiques

J'ajoute un "détail" à votre commentaire: combien coûtent à l'hôpital  ces mercenaires de la santé qui font des remplacements en urgence ?

Quand vous vous trouvez sans généraliste pour une banale rhino chez un nourrisson la seule et unique réponse de ce machin "génial" ARS: "allez aux urgences" (Agence Régionale de Santé)

 

 

Il y a 2 semaines mon beau frère a dû être hospitalisé après un passage aux urgences, dans un CHU de province. Après 6 jours, il a décidé de partir pour un autre établissement. Il est lui même médecin et vit à l'étranger. Je n'énumérerai pas - trop long - les aberrations, erreurs (graves), manque de soins qu'il a supportés. Il a dû se faire lui-même une ordonnance pour un traitement anti douleur!!! A plusieurs reprises il a posé la question : "On est dans un CHU ou au fond de l'Afrique??" Il a halluciné pendant ces 6  jours devant les dysfonctionnements en rafale ! Comme il n'a pas subi d'acte chirurgical, aucun médecin ne daignait passer le voir ! ! sa femme, elle aussi médecin, a dû batailler pour obtenir qu'un traitement ou des actes normalement prescrits, le soient. Elle était étonnée, alors que la chambre se trouvait en face, d'observer dans leur local les externes toujours penchés sur leurs ordis, jamais en contact avec un malade. Elle se souvenait que lorsqu'elle était  externe, elle passait beaucoup de temps à remplir des questionnaires auprès des malades.

Réaction des intéressés et de l'entourage : mais alors, quelqu'un qui n'est pas médecin, dans une telle situation, est vraiment en danger ??!!!

OUI je souscris pleinement! Comment peut-on nous dire que "la crise" justifierait toutes ces économies sur la santé, l'éducation et les services publics alors qu'ils ont pu exister alors que le pays était bien moins riche?

L'aggravation de la mauvaise répartition des ressources est évidemment en cause, avec ses corollaires: l'évasion fiscale, l'enrichissement des plus riches et la corruption des élus.

Le reste n'est que du baratin.

***

C'est l'idéologie capitaliste "marche ou crève" du XXIe siècle.

Espérons qu'en 2022, cette fois, les Français voteront pour un programme éco-socialiste, et pas pour élire le représentant de ces charognards de 1%.

.

Mais pour qui de suffisamment sage et altruiste ?

.

Actuellement en 2018 40 % du PIB va aux profits (propriétaires lucratifs) alors qu'en 1980 c'était 30 %. Donc trouver du fric c'est pas compliqué c'est simplement un choix de société...sauf que ben on a Micron ...

https://www.youtube.com/watch?v=RqHxMfQPKy4

micron

Pour un capitaliste un fonctionnaire est considéré au mieux comme utile, mais pas productif !

Et pendant que l'Hôpital public se meurt, on nous inflige le "80km/h" pour sauver des vies...

Pitoyable !!!

...autant d'accidentés de la route qui n'encombreront pas les urgences! (je plaisante) wink

C'est tout le contraire ce 80 va occasionner des accidents

Oui peut être. C'était une blague.

  • Nouveau
  • 18/07/2018 13:49
  • Par
Si les gens ne se precipitaient pas aux urgences pour des bobos, les urgences ne seraient pas débordés .J ai eu besoin des urgences dernièrement, bcp de bobos, vraiment pour n importe quoi, Dans ma jeunesse les médecins de ville avaient leur tour de garde obligatoire. Je ne sais pas qui a supprimé ce fonctionnent. Il y a bcp de choses à changer ds le domaine de la santé avec le privé qui se goinfre avec des examens inutiles

+1

Et pourquoi les gens ne se précipitent-ils aux urgences pour des bobos ???

Vous donnez la réponse vous-même dans votre commentaire, alors n'incriminez pas les malades même bénins, merci !

Il y a aussi l'égoïsme plus  ou moins compréhensible des jeunes médecins qui ne veulent plus travailler nuit et jour dimanche inclus

qui ne veulent plus travailler nuit et jour dimanche inclus

... pour des prunes. Car ce ne sont pas les "grands docteurs", chir et autres, qui font ces horaires, mais d'obscurs internes, qui gagnent des clopinettes.

Oui, ils cherchent sans doute l'explosion sociale. Sous prétexte de ramener l'ordre, ils se débarrasseront de quelques riens, ça fera moins de chomeurs et de raleurs.

J'ai beau le savoir, j'ai envie de descendre dans la rue, avec tout le pays.

Suicide de soignants: Silence, omerta !!!!

Ce n'est pas politiquement correct d'en parler

Je reproduis ici un commentaire que j'ai  écrit sous l'article  connexe "le système de santé s'effondre" car il commente aussi cet article-ci  notamment quant aux luttes et résistances dans la santé. 

Comment cette guerre de classe des riches contre les pauvres se construit d'étape en étapes d'un gouvernement à l'autre, un président prenant le relais de son "cher ami" d'un parti concurrent  ?  Cette fois dans le domaine de la Santé Publique (ils ont osé !).

Ne  faudrait-il pas  interroger la permanence des chefs et sous-chefs inconnus, ceux   du Ministère de la Santé, , ces administrateurs moyens fonctionnaires qui  restent , eux, en place, tandis que tournent les politiques. Ils font " leur boulot" sans état d'âme, en fonction des ordres. Au service de gouvernements et non d'une République, et surtout au service de leur propre carrière.


Des personnes âgées ou isolées ou pauvres se dégradent puis meurent lentement en silence par ce que non-prioritaires.   Certaines, isolées en l'absence du médecin qui couvre des kilomètres carrés de campagne ou de montagne, n'ont aucun recours.
    Ceci, dans la NON-indifférence des soignants. Parmi eux, des soignants savants, chargés de l'enseignement de la médecine en France menacent de démissionner ! Pire, paradoxe atroce et jamais vu, certains moins gradés mais non moins utiles, se donnent la mort, eux qui avaient décidé de la repousser le plus loin possible pour tous , au prix d'études très difficiles ; études autres que celles de l'ENA,  ou des écoles administratives, telle que celle de Rennes qui forme les directrices et directeurs d'hôpitaux,  toutes écoles désormais chargées en guise d'organisation de la Chose Publique, de faire régner la disette en l'organisant de façon inversement proportionnelle au niveau de vie : grand niveau de vie , pas de disette. Petit niveau de vie, grande disette ! Travail absurde et très bien payé, tout au service des prédateurs, si proches et si lointains, dont on louche sur les modes de vie de derrière son ordinateur ... La sélection à ces écoles s'y fait par la capacité à intégrer et à créer les discours dominants des prédateurs, diffusés par leurs gladiateurs politiques. Mais aussi par leur AUTORITE car il s'agit , la trentaine à peine atteinte, d'en imposer à des savants chenus . Il faut savoir reproduire ce franc-culot mal élevé des prédateurs de la dominance actuelle. Isoler les contestataires, mettre les services en concurrence, dresser les uns contre les autres. Toujours les mêmes méthodes, qu'on leur apprend, pour que un moins côtoie deux plus, puisque, leur dit-on "si la France est en déficit, c'est à cause du service de santé publique"...mal organisé à cause des médecins...
 Pour les soignants, grands patrons (et femmes), aide-soignantes ou infirmières (et hommes) ,il  ne s'agit pas d'apprendre à affirmer des âneries. Il faut rester prudent et modeste si on se destine à sauver des vies ou à soulager d'atroces douleurs, chacun en fonction de ses moyens et de ses connaissances, mais toutes pratiques qui demandent un grand intérêt pour l'Autre.
Je suis affligée par le peu de commentaires sur l'ensemble de ces  articles titrant l'explosion du système de santé publique qui fut, notons-le , jusqu'il ya très peu, le meilleur du Monde, déchiré à mort par les griffes des prédateurs et de leurs serviteurs politiques et administratifs en quelques vingt ans
.A Mediapart, la taille des fils de commentaires sur Mélenchon montre qu'une bonne partie des lecteurs , du moins les plus expressifs, pensent et/ou agissent (?) à la "gauche de la gauche". Pour certains articles, presque 1000 commentaires !
Mais ces sujets , tels que la santé publique, les quartiers populaires, brûlants pour "le peuple", comme ces commentateurs à la gauche de la gauche nous appelle, semblent bien moins les intéresser que d'emporter la ligne juste, à coup d'injures plus ou moins grossières, dans l'analyse des gouvernements d'Amérique du Sud...!
 On ne peut pas compter sur les révolutionnaires du clic, un peu en "peau de toutous," comme on disait avant que les chiens profitant de la dégradation du citoyen n'en deviennent eux-mêmes. Il va falloir  que les courageux ou les désespérés se débrouillent  tout seuls pour remonter la pente, comme à Saint Etienne du Rouvray, où des membres du  personnel  ont choisi une grève de la faim plus tôt que de devenir déprimés eux-mêmes. Et ont gagné. Les luttes changent ; tant que la dose de soporifique et le poison de la croyance en solutions individuelles ne sont pas encore digérés, les luttes sont obligées de devenir de plus en plus spectaculaires, étant à la fois minoritaires et significatives de ce que ressent toute une profession, tout un milieu et au-delà, bien au-delà, les "usagers", le "public".
Ce sont des luttes de héroïnes et de héros,  souvent très déconseillées par les directions syndicales. Cette vraie avant-garde n'a pas demandé à être si magnifique dans sa ténacité, l' intelligence  qu'elle montre dans sa lutte, mais elle y est forcée par notre désespérante apathie, ici illustrée par le silence des commentateurs.

Elle disparaît souvent comme elle a surgi.  Puis réapparaît, même temps, autres lieux, autres personnes, même caractéristiques.

La ministre se rassure en pensant qu'il s'agit de "gladiateurs", de professionnels de la contestation comme on pouvait en trouver chez les "établis" des années 70. Elle retarde ! Le danger pour sa clique et sa classe est bien plus grand car bien plus diffus. Des résistants héroïques peuvent surgir, obliger les pouvoirs à reculer, puis disparaître, ne cherchant aucune gloire et aucun pouvoir.

Certains dans ce fil accusent la médecine libérale: c’est vague, indifférencié et au final plutôt inexact. Une partie profite du système, mais si on regarde par exemple la “productivité” des médecins généralistes libéraux, qui travaillent vite sur de très larges plages horaires pour un tarif plus que raisonnable, on réalise que dans les conditions actuelles ils tiennent la baraque, tant bien que mal, en étant pointés du doigt et considérés comme des privilégiés. Une nationalisation, comme évoqué par d’autres,  diviserait leur temps de travail par 2 et multiplierait leurs congés, donc accroîtrait la pénurie tout en diminuant leur responsabilité.

Je mets au défi quiconque parmi les critiques (que l’on entend pérorer leurs âneries sur les radios notamment RMC) de passer une matinée derrière le bureau d’un généraliste, avec un patient toutes les 20 minutes, la salle d’attente sous pression qui gronde (voir engueule tout ceux qui passent) , les messages email et instantanés, les courriers papier, le téléphone, le système informatique payé très cher et qui fonctionne mal, la paperasse débordante incluant les impayés de 1/3 payant de la sécu et des mutuelles, les injonctions changeantes de L’ARS et de la sécu ... beaucoup de médecins s’échappent vers des postes salariés en ehpad, ssr, assistant hospitalier, gériatrie... pas forcément plus ssatisfaisant pour la prise en charge (avec en plus les pingouins administratifs et directeurs incompétents dans les pattes) mais plus confortable pour la vie de famille.

Pendant ces derniers jours dédiés à la coupe du monde, j'ai entendu un journaliste dire que être footballeur, c'était quand même plus difficile que d'être médecin...

Il faut dire que la bêtise a été à l'honneur pendant ces jours ...

(dans les fils de MDP qui parlaient du foot entre autres).

Notre monarc s'est surpassé !

 

macron-foot

Mais curieusement, personne ne bouge.

Les Français hurlent parce qu'on leur impose 80km/h, mais on peut détruire tout ce qui permet une vie décente (école, hopitaux, trains, code du travail, logements sociaux, épargne populaire...), ils ne disent rien.

Ca finira par péter, mais quand? Quand il ne restera vraiment plus rien?

Cette maladie à pour nom néo libéralisme.

Plus simplement, cette maladie a pour nom : capitalisme.

Non, les français ne hurlent pas parce qu'on leur impose le 80km/h, ils ne sont pas d'accord... mais ne font rien !

Non les français ne sont pas d'accord lorsqu'on détruit le service public, mais ils ne font rien.

Non les français ne sont pas d'accord lorsqu'on détruit les services de santé, mais ils ne font rien...

Macron et ceux qui le sponsorisent surfent sur cette vague d'inertie. Le calme avant la tempête ? Probablement, car si les seigneurs ne perçoivent pas le sourd grondement du peuple, la liesse de la coupe du monde est déjà oubliée, et la colère explose sur les réseaux sociaux.

Les français ne font rien car ils pensent que manifester ne sert à rien. Ont-ils tord ? Lorsqu'on voit que les gouvernants d'aujourd'hui ne tiennent plus compte des manifestations de mécontentement, peut-on leur donner tord ?

Les français ne font rien car ils pensent que les grèves ne servent à rien. Quand on voit le dédain de nos gouvernants pour nos cheminots, peut-on leur donner tord ?

Les français ne font rien mais ils pensent de plus en plus qu'il faut tout casser, les références à la révolution sont quotidiennes. 

Dans les tours d'ivoire, on continue à se baffrer, à qui les dividendes, à qui les fraudes fiscales, à qui les délocalisations...

Quel sera l'élément déclencheur, l'étincelle, aucune idée, mais il est de plus en plus évident que des têtes vont remplir des paniers en osier !

  • Nouveau
  • 18/07/2018 16:02
  • Par

Investir de l'argent dans les hôpitaux publics ? C'est quoi ? Connait pas. Moi en tout cas j'ai mes chambres attitrées dans les meilleurs cliniques privée du monde. Le personnel souffre ? Ils sont payés pour soigner, pas pour pleurer, ces faignants. Arrêter de m'emmerder, on a gagné la coupe du monde. Ca rapporte que dalle ces trucs pour soigner "les riens". Les pauvres coûtent vraiment un "pognon de dingue" ! C'est pas moi qui le dit, c'est le pantin qu'on a fait élire... euh... le Président que vous avez élu. 

L'argent rentre à flot, merci Manu. Les hôpitaux craquent, les gens se font insulter et cracher à la figure par le pouvoir en place mais tout va bien, alors revoter Macron la prochaine fois et tous le monde sera heureux. En plus, c'est bientôt les JO à Paris. winkundecidedcry 

(N'empêche, la technique qui consiste à maintenir un haut taux de chômage et à entretenir l'insécurité pour diviser les gens et les faire manger dans notre main tout en détruisant le service public, il faudrait un nom classe tellement qu'elle marche bien. Oh, je suis con... ça s'appelle le Capitalisme Néo Libérale. cool)

+1

Et pendant ce temps, chaque mois, Emmanuel et Brigitte Macron, font venir jouer des acteurs à l'Élysée dans le cadre des Jeudis de l'Élysée (un peu comme Louis XIV?), ce soir c'est Luchini.

Pour les Macron, c'est la teuf tous les soirs alors ?

Et pendant ce temps un conseiller de Macron tabasse un manifestant à terre le 1er Mai, 15 jours de mise à pied, c'est peu !

Le roi et sa cour s'amusent, dépensent, sont au dessus des lois

Et pendant ce temps, chaque mois, Emmanuel et Brigitte Macron, font venir jouer des acteurs à l'Élysée dans le cadre des Jeudis de l'Élysée (un peu comme Louis XIV?), ce soir c'est Luchini.

On est en plein dans "Ridicule" de Leconte. Cela ne m'étonne pas de Luchini (tout talentueux qu'il soit) ni de gauche ni de gauche. Arditi & Co doivent être aussi de la partie...

Petits courtisans pitoyables...

Nous sommes des riens ... Un rien suffit pour nous soigner, non? alors de quoi se plaint-on?

Cet état de fait (la désagrégation du service public, notamment hospitalier) est dans l'air du temps depuis plusieurs décennies, au gré de l'installation de personnages au profil de plus en plus mafieux dans les gouvernants.

Nos édiles aggravent la situation pour des raisons honteusement mercantiles et ne se cachent même plus à présent de mettre en péril la vie de la population au bénéfice du privé qui ne risque pas d'être déficitaire bien sûr.

On peut consulter les écrits de Patrick Pelloux, médecin urgentiste, qui explique très bien le phénomène et qui émaille son propos d'innombrables expériences vécues par lui dans cet enfer.

Des soignants de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, près de Rouen, ont mené deux mois de grève et 15 jours de grève de la faim

Allons, allons...Est-ce bien raisonnable?

Je suis infirmier dans un hôpital psychiatrique, service des entrées.
Je reçois des patients, et encore des patients, alors qu'il n'y a plus de lit dans le service.
Je suis exténué, nous sommes deux avec une charge de travail pour quatre.
L'interne de garde met des heures à venir car il est surbooké.
Des personnes en souffrance attendent d'être reçus depuis des heures. Ils attendent plusieurs jours avant de voir un psychiatre cinq minutes pour initier un "traitement" (?).

Bien sûr, je dois aussi répondre à des appels d'urgence dans d'autres services en cas d'agitations, plus fréquentes quand il n'y a pas assez de personnel.

Je suis au bord du burn-out, mais pas question de prendre un jour en été. Ni d'arrêt de travail, bien sûr.

J'ai vécu tout ça. Mais tout va bien:  "tout est parfaitement monitoré", a dit la ministre, en reprenant mon jargon. Alors pourquoi une grève de la faim?

Imagine que l'opération est faite par un chirurgien retraité, atteint de Parkinson. Elle va dire quoi, buzin ?!

  • Nouveau
  • 19/07/2018 08:05
  • Par

L'INEGALITE SOCIALE EST FONDAMENTALE DANS CE SYSTEME (CAPITALISTE) ET DOIT MEME ETRE PRESERVEE. CAR PLUS LE FOSSE ENTRE LES RICHES ET LES PAUVRES EST GRAND PLUS LA SOUMISSION DES FAIBLES EST FORTE.

FAIRE CROIRE A L'INDIVIDU QU'IL EST SEUL RESPONSABLE DE SON MALHEUR. AINSI, AU LIEU DE SE REVOLTER CONTRE LE SYSTEME ECONOMIQUE, L'INDIVIDU S'AUTO-DEVALUE ET CULPABILISE, CE QUI ENGENDRE UN ETAT DEPRESSIF DONT L'UN DES EFFETS EST L'INHIBITION DE L'ACTION. ET SANS ACTION, PAS DE REVOLUTION!

Mettez-vous bien ça dans le crâne ! le prochain pauvre c'est peut-être vous !

capture

+1

  • Nouveau
  • 19/07/2018 22:20
  • Par
Je ne pense pas que M. Macron, M. Philippe, Mme. Buzyn ou d’autres élus aient à attendre plusieurs heures dans un service d’urgence si besoin était. Chez ces gens là, on attend pas Monsieur, on attend pas...
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale