Condamné par la justice pour violences conjugales, un colonel de gendarmerie est promu

Par

Le colonel Éric Steiger a été condamné, le 28 mai, pour violences physiques et psychologiques commises sur son épouse. Le 8 juillet, il a été promu numéro un de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré le 1er août au Parisien que tout policier ou gendarme condamné pour violences conjugales ne devait plus être en contact avec le public, dans l’attente d’une décision du conseil de discipline, dont les membres doivent être réunis sous trois mois maximum.