Notre enquête sur les fausses factures: la porte-parole de l'UMP et les caisses de Monoprix

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La menace d'une mise en cause judiciaire se précise pour l'une des trois porte-parole de l'UMP, par ailleurs députée de Seine-et-Marne, Chantal Brunel, et son mari, Denys Brunel, ancien directeur général du groupe Monoprix (1993-2000). Leurs deux noms apparaissent désormais à de nombreuses reprises dans un dossier de corruption instruit au pôle financier du palais de justice de Paris par le juge Jean-Marie d'Huy.