Philippe Meirieu: «Blanquer ne va pas faire progresser l'école»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son nom peut agir comme un repoussoir. Ou au contraire susciter des éloges immédiats. Philippe Meirieu, du haut de ses 68 ans et sa pléthore d’ouvrages publiés, ne laisse personne indifférent. Cela tombe bien, le chercheur et professeur émérite en sciences de l'éducation a encore des observations à livrer sur le domaine, sa passion inextinguible. Aujourd’hui, l’école va mal et ne parvient pas à se débarrasser des inégalités profondément enkystées. Les débats autour du vrai-faux retour de l’uniforme qui n’a jamais existé, de l’enseignement de l’arabe ou de la réforme du participe passé passionnent les foules et dévient l’attention des enjeux cruciaux.