A l'Assemblée, la fronde déborde de l'aile gauche du PS

Par

Au PS, l'aile gauche n'est plus la seule à contester les choix budgétaires du gouvernement. Des piliers de sa politique, comme le crédit d'impôt de 20 milliards pour les entreprises ou la compensation par le gouvernement des hausses de cotisation patronales dans le cadre de la réforme des retraites, sont remis en cause par des députés plutôt dans la ligne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est précisément le genre de déballage devant témoins dont le gouvernement aurait voulu se passer. Jeudi soir, lors du débat à l'Assemblée nationale sur le budget 2014, 25 députés socialistes issus pour la plupart de la gauche du parti et de la “Gauche populaire” ont bravé les consignes de discrétion du groupe socialiste et évoqué en séance les sujets qui fâchent.