A Flamanville, l’Autorité de sûreté nucléaire est dans la main d’EDF

Par Pascale Pascariello
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Dans le nucléaire,comme dans les autres industries classées à risque le droit à la sécurité des conditions de travail doit être rigoureusement respecté.L'auteur a fait son travail de journaliste,c'est aux différents acteurs de la sécurité de faire le leur.Ceci étant le bien fondé de la construction de l'EPR n'est pas remis en cause

"...le bien fondé de la construction de l'EPR n'est pas remis en cause. "  

-En effet, il n'est pas remis en cause par les nucléocrates  !  Sourire

Surpris Robert, pour une première décontamination  : http://www.observatoire-du-nucleaire.org/

On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs...ou on ne fait pas de profits sans casser l'humain.

Pardon aux omelettes !

Pour une information indépendante  : 

 

http://gazettenucleaire.org/GSIEN.html

"On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, mais on ne fait pas de nucléaire sans détruire l'avenir."

Dire que les puissants sont tous malhonnêtes et magouilleurs, on ne peut pas le dire, mais donnez moi au moins un nom....

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

le jour où tout ça nous pètera à la gueule toi et tes complices ne s'en sortiront pas si facilement.

Alors ça c'est pas sympa pour les orties, elles n'ont rien fait!!

La colère m'envahit lorsque je lis votre commentaire... "Le bien-fondé de la construction de l'EPR n'est pas remis en cause...". Désespérant...Soit c'est de la malhonnêteté de votre part, soit de la bêtise. Ai je besoin d'argumenter ?

le slogan :

"POUR UNE SEPARATION DU MEDEF ET DE L'ETAT"

prend ici , une fois encore, toute sa pertinence.

 

Quand aux fayots, larbins et autres exécutants de basse oeuvre qui ne reculent pas même devant l'écocide pour avancer leur petite carrière ou leur compte en banque , ......tous à la Haye! 

@ Ghandi a démontré que l'on pouvait faire changer les choses en refusant de collaborer mais visiblement, il est oublié depuis longtemps :-(.

 de l'autre côté du Rhin, (et oui!), j"ai appris ça:
"chacun-e doit apprendre à connaître la frontière:  là où s'arrête l'obéissance et là où débute la complicité"

lisez , si ce n'est fait, et offrez "la supplication" et vous serez guéri-e à jamais de toute naiveté

" Faire que ce que plusieurs racontent devienne l'Histoire : en voyageant, en cédant la parole à ces gens, j'ai souvent eu l'impression de noter le futur, notre futur. "
Ainsi parle Svetlana Alexievitch de La Supplication. Tout comme l'oeuvre de Primo Levi sur Auschwitz ou celle d'Alexandre Soljenitsyne sur le Goulag, son livre nomme l'indicible en faisant entendre, pour la première fois, les voix suppliciées de Tchernobyl."

et la critique bouleversante et bouleversée de Michel Polac

http://www.editions-jclattes.fr/la-supplication-9782709619141

j'ai déjà observé ce coté borné chez les nucléocrates! Ils doivent avoir une triple rangée d'oeillères et un filtre hyper puissant qui rejettent tous les arguments ou faits remettant en cause le nucléaire. En matière de mauvaise foi, ils sont en tête de liste et irrécupérables.

Grotesque.

 

Oui! oui!! argumentez, je suis curieux....

ah, les doux écolos ouvriront des camps (de concentration ? de la mort ?). Heureusement que ce mouvement fait 1%, l'enfer est au bout de l'idéal écologiste (l'Humanité, n'est-ce pas l'espèce par qui tout le mal arrive, supprimons là ??).

 Les inspecteurs sont courageux, mais pas couverts par leur hiérarchie, lamentable mais tellement digne d'une hiérarchie. Bouygues condamné à 25 000 € d'amende ? C'est une sale blague ce montant ridicule, pas du tout dissuasif. Je lis les articles de Médiapart concernant le nucléaire d'un regard désabusé, on dirait que toute l'industrie doit fermer chez nous, pour que la France ne soit plus qu'une zone d'agriculture et de tourisme, selon ce qui était prévu par l'allemagne pour nous il y a quelques décennies ?

 

 

Tchernobyl et Fukushima.........faudra s'y faire, moi, j'aimais biens Bastia et Ajaccio, mais puisque le PEUPLE CORSE a décidé de rebaptiser ses deux villes principales, moi le continental colonisateur, je n'en ferai pas un.........CANCER Cool

Tchernobyl et Fukushima.........faudra s'y faire, moi, j'aimais biens Bastia et Ajaccio, mais puisque le PEUPLE CORSE a décidé de rebaptiser ses deux villes principales, moi le continental colonisateur, je n'en ferai pas un.........CANCER Cool

Tchenobyl et Fukushima, moi je préférais "Bastia" et "Ajaccio".....mais puisque le peuple corse a décidé de rebaptiser ses principales agglomérations ainsi, moi le continental, j'en ferai pas une maladie et encore moins.....un Cancer LOL

Derniéres nouvelles : nous apprenons de source "autorisée", c'est à dire du CE d'EDF, que deux contrôleurs du commissariat à la sureté nationale des énergies renouvelables ont été griévement blessés pendant leur service. Le premier, monsieur xyz, en visite d'inspection sur le parc éolien de la commune de...a été scalpé par une éolienne qui visiblement n'était plus dans le vent, le second, monsieur zyx, en visite sur le site du parc photovoltaïque de la commune de... a failli se noyer dans un cul de basse fosse aux abords du parc, en effet il pleut sur cette commune depuis plus d'une semaine, comme toutes les semaines.Tout le monde peut en conclure, avec le représentant du CE, que nous avons maintenant la preuve irréfutable de la dangerosité des énergies renouvelables.

Etre anti-nucléaire n'intedit pas de lire l'article avant de poster un commentaire... voire de poster un commentaire ayant un lien avec l'article... voire de réflechir parfois.

Si on est anti-nucléaire, c'est que l'on a un minimum de réflexion car dans le cas contraire, on se voile la face sur une issue catastrophique à cette folie, issue qui est inéluctable.

Certes, ce qui démontre l'ouverture au débat qui anime de manière générale les écologistes politiques. L'autre est forcément un salaud ou un idiot.

il n'y a pas de débat, la dangerosité des radiations est démontrée clairement et l'histoire démontre également que l'accident peut arriver.

le reste tient à la nature humaine qui accroîtra toujours un risque techniquement maîtrisé.

Merci pour cette deuxième démonstration d'affilée.

pas de souci, en 2022, quand Hollande succèdera à Sarkozy, on ira se raccorder sur le réseau électrique des Finlandais.....il semble que le chantier de leur EPR débuté en 2007 soit désormais en bonne voie de finition, d'un même coup, nous arrêterons de le financer......puisque les finlandais ont arrêté de payer les surcoûts toujours pas contenus. Eux, ne croient plus au Père Noël, nous on peut nous faire encore, dans cinq ans car là il faut un peu souffler, "le coup du père françois" (blague à dix balles d'un sans-dent.....sans S à la faim)

Que l'on oblige ces décideurs à vivre à proximité des centrales, nous verrons alors leur discours évoluer .

En cas d'accident, qu'ils soient les premiers sur les lieux pour aider  . Je doute qu'il y ait beaucoup de volontaires parmis eux ... pourris !

 

comme vous, le terme de pourris, pourriture était le seul qui me venait à l'esprit à propos de ces ....pourris.

Il est clair que la logique voudrait d'éviter de disperser les voix, et pour éviter se retrouver face à des alternatives du type Juppé - Le Pen ou Sarkozy - Macron, d'aller vers un accord pré-électoral entre EELV et le mouvement des Insoumis, qui est le seul à présenter un programme cohérent dans sa prise en compte de la justice sociale et de l'environnement...

Les années précédentes ont montré combien les verts étaient un alibi électoral très vite transformé en quantité négligeable une fois les élections gagnées... rien d'étonnant à droite (leurs promesses sont d'ailleurs claires sur le sujet, sauf pour NKM qui fait semblant de croire qu'elle pourra préserver l'environnement et mettre en oeuvre tout le reste de ses propositions) mais à gauche, on voit encore le poids de l'héritage productiviste... et peut-être aussi des liens de copinage formés sur les bancs de l'ENA, qui font qu'on ne va pas scier les branches sur lesquelles tant de copains sont confortablement assis.

Il y a le principal, les 9 à 12 millions pénalités incluses qui sont demandés et ensuite l'amende qui relève de la faute pénale. Se sont deux choses différentes.

Ceci dit les sanctions pénales, en plus du préjudice à payer, sont bien trop faibles pour ces grands groupes. Dans ces cas là l'amende devrait être fixée en fonction du CA de l'entreprise coupable.

Personnellement j'irai beaucoup plus loins, il y'a ici une fraude volontaire sur les lois de régulation du travail dans un secteur plus que sensible relevant de la sécurité national, donc mise sous tutelle de l'entreprise le temps de l'enquête, et accusation de mise en danger de la vie d'autrui pour les décideurs, interdiction des marchés publiques pour la dite entreprise... Cela refroidirait plus d'un patron/voyou qui penserait pouvoir augmenter ses marges sur des points aussi sensible que celui-la.

Excellent article. Je constate que les défenseurs habituels du lobby nucléaire sont en congé.

Que répondre?.... devant tant de bêtises abâtardies par l'ignorance crasse de leurs auteurs....

Le scandale des travailleurs étrangers est l'exemple type d'un capitalisme prédateur, en usage dans le BTP, chez les livreurs de béton, j'en convient malheureusement... et mélanger prédations capitalistes et choix énergétique pour les états, relève d'une pensée mal construite, instrumentée par la peur et l'idéalisation d'un retour a l'éden original. C'est a mourir de rire... à défaut d’être irradié! Cool 

Faites gaffe, vous postillonnez !

Je cherche également des sources non-partisanes pour suivre les infos sur le nucléaire, j'allais vers votre site avec avidité.

Malheureusement, en une on nous explique que les centrales ne seront pas construites, alors que l'accord a été signé par les 3 parties.

Voilà un site qui n'a pas l'air sérieux, autant que les sites pro-nucléaires qui foisonnent également. Dur de sortir du fanatisme idéologique dans le domaine de l'énergie...

Pardon, mais que voulez-vous dire? De quelles "trois parties" parlez vous? Quelles centrales ne seront pas construites?

 

Si vous pensez à EPR de Flamanville, signatures ou pas la centrale ne pourra pas être construite parce que sa cuve est défectueuse (merci, Bouygues) et une cuve ne peut pas être remplacée. EDF fait des testes pour convaincre que même fissurée la cuve peut supporter le fonctionnement. Évidemment, l'Autorité de Sûreté Nucléaire gêne...

 

Par ailleurs, elle est si chère qu'elle ne sera jamais rentable.

 

Enfin, comme on a vendu aux Chinois les données techniques (condition pour que EDF/AREVA en construisent là-bas), on ne pourra même plus l'exporter - sauf à soi-même, c'est que EDF fait en Angleterre.

 

 

Pardon pour l'absence de contexte, mais je parlais d'Hinkley Point C, qui est largement débatu sur le site mentionné plus haut.

Pour Flamanville, je pense bien que le réacteur sera construit, coût que coût ;)

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je suis passé d'un nucléaire-indifférent à un anti-nucléaire. Je crois en la capacité technique que nous avons d'assurer la sûreté d'une telle technologie malgré le danger élevé, le risque reste faible. Mais je n'ai plus aucune confiance dans notre système économique pour s'occuper de la sûreté nucléaire, car elle n'apporte aucune valeur ajoutée, c'est-à-dire pognon.

De manière générale, j'éprouvre une grande méfiance pour tous les secteurs d'activités sensés être guidés par des valeurs ou de la morale (santé, alimentation, journalisme, sécurité...politique ?) car ce n'est évidemment pas cela qui fait la décision, mais la rentabilité économique.

L'mbécilité est maitre sur ce fil!!!

''Si vous pensez à EPR de Flamanville, signatures ou pas la centrale ne pourra pas être construite parce que sa cuve est défectueuse (merci, Bouygues)''

Bouygues fait du béton, rien que du béton! l'ilot nucléaire c'est AREVA....Sachez au moins... de quoi vous parlez! bipède peter bu.

 

Au moins avez-vous fait l'effort ...Clin d'œil

Diversifier ses sources est essentiel ! Chaque jour de plus lire les médias me le rappelle cruellement^^

Précision importante, merci !

Hélàs, le coût d'une catastrophe nucléaire de type Fukushima en France a été déjà évalué par un organisme officiel (l'Institut de Sûreté Nucléaire) : 430 milliards d'euros, soit 20 % environ du PIB de notre pays.

Source : Les Echos

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202550379350-nucleaire-un-accident-majeur-couterait-plus-de-400-milliards-535794.php.

"Moi ce qui m'inquiète ce sont les industries qui ne découvrent aucune négligence. Parce que ça veut surtout dire qu'elles ne cherchent pas."

Il n'y a pas pires aveugles que ceux qui refusent de voir (même de l'eau dans la mer) et pires sourds que ceux qui refusent d'entrendre (même si le bruit est assourdissant) !

Autrement dit si des responsables chargés d'emettre un avis ou procéder à une enquête sont juges et partis dans certains  affaires !  Par exemple en matière de toxicité ou de nocivité de certains  médicaments si des  experts sont en situation de conflit d'intérêt avec des laboratoires pharmaceutiques ils ne vont pas se tirer une balle d'en le pied en révélant des constations graves qui pourraient leur être préjudiciables et aux labos avec lesquels ils sont en relation d'affaires !

 

L'évaluation est foiseuse, mais clairement, vu la densité de population et d'infrastructures en France, le moindre gros accident nucléaire entrainant la fuite d'éléments radioactifs de grande ampleur et on va se retrouver avec un gros trou avec sa zone d'exclusion.

Et comme le placement des centrales va de paire avec des gros fleuves, je vous laisse imaginer ce qu'une zone d'exclusion de 40 km de rayon engendrerait au Tricastin par exemple...

Si on peut le faire à condition d'avoir l'amour de l'humain et une conscience morale. 

Ces possibilités existent chez tout être humain. Elles méritent d'être reconnues et développées. 

 

Les Suisses, eux, évaluent le coût d'une catastrophe de type Fukushima chez eux à 4000 milliards.

 

Les Japonais ne se fatiguent même pas avec les comptes.

Un peu ''brouillon'' votre idée sur la chose... Merci de nous informer, sans mélanger les problèmes de BTP avec l'ASN, cela le mérite....

Oui mais de centimes suisses! Vous êtes sur que c'est 4000 milliards?

Extrait d'un texte Wikipedia sur le nucléaire en Suisse :

"La Suisse utilise l'énergie nucléaire pour produire de l'électricité depuis 1969. En 2012, le pays compte 5 réacteurs dans 4 centrales. Ces réacteurs ont fourni 26 344 GWh d'électricité, représentant 41,3 % de l'électricité produite en 2007.

À la suite des accidents nucléaires de Fukushima, le conseil fédéral annonce le 25 mai 2011 une sortie progressive de l'énergie nucléaire programmée pour 2034. Cette décision a été confirmée le 28 septembre 2011 par le Conseil des États tout en n’interdisant pas cette technologie et en exigeant la poursuite de la recherche sur le nucléaire."

Au moins, ils sont sérieux les Suisses sur le nucléaire : ils en sortent !

Oui! en se raccordant sur le réseau européen... qui est alimenté en permanence par qui?...

Vous êtes un sympathique clown écolo...mais clown tout de même!Pied de nez

Les insultes par Internet n'injurient que ceux qui les profèrent.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Oui, ils partiront vite... C'est bien ce qui s'est passé à Tchernobyl : les cadres sont partis vite fait quand ils ont compris... 

Pur sottise malhonnête! Les''cadres'' ont payés eux aussi leur tribut, qui encadraient les exécutants?...

"ils seront déjà partis sous les tropiques"

Même pas ! Ils n'en auront pas besoin. La Justice française est ainsi faite que les vrais décideurs de délits et crimes à grande échelle ne sont pas ceux qui paieront. Ils ont tous des pions prévus pour "sauter" à leur place.

Les juges ne peuvent rien contre les lois faites par la caste des pouvoirs politicos-économiques pour s'auto-protéger.

Non, les "hauts" cadres sont partis rapidement.

Des faits, rien que des faits.... pour démontrer ce que vous dite, mon P'tit vieux! Autrement... vous passez pour un imbécile... Je suis sur que ce n'est pas le cas! Cool détrompez moi...

Si une centrale nucléaire explose en France, la querelle judiciaire qui s'ensuivra sera le cadet de mes soucis, personnellement. Non, la raison de fuir loin, ça sera pour éviter de vivre en zone contaminée !

Merci pour cet article.

C'est pour ce type d'article, comme sur ceux sur les supérettes Casino ou le procès de Flamanville, sujets peu repris ou superficiellement par la presse "mainstream", que je suis content de soutenir Mediapart par mon abonnement.

Qu'est-ce que c'est cette histoire de "superettes Casino" ?

Ne fermez pas la lumière et restez un peu...il va vous expliquer...

https://www.mediapart.fr/journal/dossier/economie/casino-le-piege-des-deficits
  • Nouveau
  • 18/10/2016 10:16
  • Par

Quand notre société brise les meilleurs en n'espérant qu'une chose, pouvoir les remplacer par des médiocres... Comment peut-on s'attendre à un avenir meilleur ? 

Ca me rapelle ce beau discour d'Alain Denault 

j'ai une solution ! puisque les contrôleurs de l'ASN ne doivent rien voir , peut-être qu'il faudrait réserver ces jobs à des non-voyants , cela remettrait des ingénieurs du corps des Mines sur des projets plus valorisants et offrirait du boulot à des non-voyants

Excellent ! Rigolant

Calmons-nous,

la distribution des cachet  d' iodure de potassium est imminente.

Tout est sous controle.

Toutes les autorités sont conscientes de leurs devoirs envers la population.

Ah ah ah (c'était de l' humour ) 

Vous pensez pas si bien dire!

http://www.distribution-iode.com/

« Depuis, Éric Bouillard a été nommé à la tête du parquet d’Ajaccio »

Pauvres éléphants, ce qu'il en reste,    égarrés dans des zoos et  autres terrains imaginaires où il n'ont rien à faire.  Au nom de notre très relative et éphémère supériorite humaine.  

Un film récent dont j'ai oublié le nom se déroulait à l'intérieur d'une centrale et décrivait l'utilisation de personnels sous-traitants plus ou moins qualifiés et plus ou moins protégés. Le film était malheureusement gâché par une histoire d'amour traitée sans finesse, mais le thème principal racontait pas mal de choses.

On peut se donner du cœur à l'ouvrage en lisant "La supplication", de Svetlana Alexiévitch. Il y est question de bonshommes "transformés en réacteurs". Certes, pas mal de vodka avant et après. Tout de même...

Quoique daté, un petit "Syndrome chinois" ? Mais il en est d'autres. 

Sur un autre terrain, voir "La Bombe" ... Et quelques autres. 

Quand quelqu'un est pris pour fraude fiscale, il est tenu de payer la somme due + une amende calculée le plus souvent en %. D'après l'article, Bouygues n'a pas été condamné à reverser à l'URSSAF les 9 millions d'euros dus. Après ça on va s'indigner des propos de François Hollande sur la Justice.

Parce que Hollande aurait voulu que la justice fasse payer Bouygues, selon vous ? Ouvrez les yeux ! Le problème se trouve au plus niveau de l'état !

 

Vous avez déjà oublié son prédécesseur? Pourtant il traîne un bruit de casseroles judiciaires assourdissant

 

Cool

Je ne vois pas ce que ça change à ce que je dis dans mon commentaire. Le fait que Sarkozy soit une ordure ne dédouane pas Hollande.

 L'auteur montre parfaitement au moyen d'une pluralité d'indices la capture du régulateur par EDF.

C'est classique hélas, il n'y a nulle "dérive compassionnelle à l'égard des inspecteurs du travail " qui ont  vaillamment fait leur job, contre leur hiérarchie d'ailleurs. Ne comptez pas sur  les politiques, majoritairement en osmose avec ces industries prédatrices,  pour exiger l'indépendance de cette autorité nucléaire, dépendante du lobby nucléaire.  

"Mais il est tout aussi important, peut-être même plus, de mettre un terme à la scandaleuse complicité entre des pouvoirs politiques, administratifs et industriels qui, au nom d'un intérêt général compris à la seule mesure de l'efficacité marchande d'un système qui n'a plus aucune préoccupation du bien commun, celui que partagent les hommes et femmes de ce pays, organisent un système permettant d'échapper à tout contrôle."

Oui, bien entendu. Et....on fait comment ?Incertain Rassurez moi. Vous n'êtes pas de ceux qui comptent sur Mélanchon, j'espère ? 

Porteraient-ils un uniforme: chemise bleue et cravate bleu foncé? Pour nous faire voir que du "bleu "?

Non. Mais peut-être sur Mélenchon !

Je me suis sûrement mal exprimé. La dérive compassionnelle que je pointe est celle que je ressens à la lecture de l'article. On devient de plus en plus préoccupé par ce qui est advenu à ces inspecteurs du travail et à leur souffrance, et de moins en moins concerné par le problème central soulevé par ceux-ci.

Qu'il s'écrive avec un "a" ou un "e" ne changera rien au fait qu'il est un professionnel de la politique, et donc, à ce titre, même si ses discours sont bien lénifiants, je n'ai aucune confiance en lui. On a déjà donné, comme on dit chez nous !

Et en admettant (hypothèse farfelue) qu'il puisse être élu, vous n'imaginez tout de même pas qu'il serait en mesure de tenir tête dans la durée aux multinationales qui font déjà la pluie et le beau temps en Europe comme partout dans le monde....

Certes, cher vieux chose, 

Mais le reste est tellement mieux ! 

 

Ca, ce n'est pas une nouvelle : il y a déjà 30 ans, les inspecteurs du travail n'avaient même pas accès aux centrales, ou alors sur rendez-vous pris de longue date.

"Une mafia"...................tout simplement !!

Mais qui risque de nous sauter a la gueule.

Quand a l'amende infligee a bouygues,elle correspond a celle infligee a dassault!!!

  • Nouveau
  • 18/10/2016 11:25
  • Par

EDF et ASN sont complices, ils devront, un jour rendre des comptes.

Comment notre gouvernement peut-il laisser à la seule charge d'EDF l'avenir pour les choix énergétiques. Nous sommes entourés de gredins, de voleurs, de fumistes, de menteurs et de profiteurs et le pire, c'est que nous sommes muselés.

Les ingénieurs de l'ASN doivent faire bloc avec leur collègue et virer leur patron.

Si vous avez un peu de temps : """http://future.arte.tv/fr/thorium"""

 

"voyons si les principaux médias s'en feront l'écho..."

Ils sont bien trop occupés à dérouler le tapis rouge à Juppé, en ce moment....Et puis, faut pas faire peur aux gens ! C'est pas des sujets "tout public", ça. Faut laisser ça aux "spécialistes", et passer vite vite aux "vraies infos", le showbiz, le foot, tout ça quoi....

  • Nouveau
  • 18/10/2016 12:15
  • Par

Médiapart bravo bravo Alain , il est dommage d'en arriver là .Oui malheureusement on à affaire de plus en plus à ce monde ou seul compte l'argent au détriment du citoyen .

Ce monde nauséabon ... et quel fin pour ce monde ... de quelle maniére ... est ce encore le citoyen qui en souffrira ?

''A quand le prochain accident, du type Fukushima ?'' 

Juste après l'apéro avec vos potes...

Juste après l'apéro avec vos potes...

 

dans la salle de commande

 

C'est arrivé

''C'est arrivé''... Vous devriez vous méfier de votre imagination débordante...

robprov, 

Cher ami, un petit "Syndrome chinois", ça vous tente ? 

Testez vos enfants (existants ou à venir) avec. Vous m'en direz des nouvelles ... 

Bien à vous et à eux.  Déçu

http://www.lelanceur.fr/flamanville-le-detachement-continue/

Merci @Pascale Pascariello, excellent article. 

Vous fumez quoi? Charle-Hubert...Vous avez ''pété'' une durite?...

On aimerait penser que Madame El Khomri mettre autant d'énergie à se préoccuper du sort des très souvent courageux fonctionnaires chargés des inspections visant à s'assurer du respect des lois, qu'elle en a mis à faire passer la loi travail de MM. Macron et Valls...

Mais j'ai un vague doute...

Tiens donc ? 

 

  • Nouveau
  • 18/10/2016 15:03
  • Par

Oui merci pour cet article!

En fait c'est beaucoup, beaucoup pire que ce que l'on  pensait...

Deux inspecteurs se plaignent du comportement de leur employeur, l'ASN. Non sans de bonnes raisons, visiblement.

Cela donne un article dont le titre est "A Flamanville, l'ASN est dans la main d'EDF". 

L'article est cependant totalement à charge, ce qui n'est qu'en partie explicable par le fait que l'ASN n'a pas souhaité répondre. Mais EDF ici mis en cause ne semble pas avoir été interrogé, ni Bouygues. Or, dans dans le premier cas, ce n'est pas EDF qui est en cause, mais Bouygues.

De même, est reproduite la lettre de l'un des inspecteurs au patron de l'ASN, mais non sa réponse, dont il est seulement fait état, avec un commentaire de l'auteur de la lettre. Il serait pourtant intéressant de savoir quelques dispositions ont été prises à Flamenville depuis la réponse du patron de l'ASN (qui date de septembre ou octobre 2014 selon l'article), c'est à dire depuis deux ans. 

Nous sommes donc pleinement au fait des griefs des deux inspecteurs, lesquels ont engagé des procédures juridiques visant leur employeur, mais tirer de ces deux exemples, où les dires des intéressés ne sont pas contredits, la conclusion que "l'ASN est dans la main d'EDF" est aller assez vite en besogne...

Travaillant dans le secteur aérien, je peux vous dire qu'il faut être à charge en matière de sécurité, tant que l'on reste sérieux, bien entendu.

On ne fait pas de la COM en matière de sécurité (du moins pas entre intervenants), et si des inspecteurs scrupuleux et sains d'esprit évoquent un risque, il faut se conformer à leur avis, point barre !

Peut-on imaginer faire "trop de sécurité" dans un domaine où, si la catastrophe arrivait, les conséquences seraient irréversibles ??

 

Le facteur humain est une cause d'accident remarquable et c'est d'autant plus vrai dans un domaine où l'on n'imagine pas devoir attendre qu'il y ait un accident avant de prendre pleinement conscience du danger : en considérant que si tout est sûr, on ne voit rien se passer, vous comprendrez sûrement à quel point il faut être exigent dans la vigilance à laquelle on s'astreint pour ne pas dériver lentement vers un moindre niveau de sécurité.

Si vous relisez l'article, vous vous rendrez compte qu'il ne s'agit pas de sûreté nucléaire, mais plus banalement de questions de droit du travail et de sécurité du travail sur un chantier de BTP....

Déjà, quand on parle de marché publics et qu'on se comporte comme un margoulin qui exploite les polonais et les roumains sans les traiter convenablement, il y a scandale.

Mais en plus, l'ASN est aussi responsable de la sécurité nucléaire, c'est une autorité qui se doit d'être respectée car elle assure également cette mission.

Alors vous me direz, "même quand on parle des chpetites roumains ??" et bien oui, ce sont des êtres humains à traiter comme tels, mais aussi l'ASN est une Autorité donc "respectes mon autorité, quoi !!" Langue tirée

 

Parceque, et pour parler avec moins de guillemets, je ne vois pas comment on peut assurer la sécurité nucléaire quand on se permet de remettre en question les consignes des inspecteurs de l'ASN aussi vertement, fut-ce dans ces domaines.

C'est un peu comme déchirer le PV de stationnement d'un policier sous son nez en prétextant qu'on n'est pas en train de trafiquer de la drogue, à mon avis.

> Cela donne un article dont le titre est "A Flamanville, l'ASN est dans la main d'EDF".

Titre d'autant plus incongru que, depuis, l'ASN a demandé l'arrêt de plusieurs réacteurs EDF. Certes, le titre précise « à Flamanville », mais on voit mal ce qui expliquerait une telle différence : l'ASN est-elle régionalisée ?

Sur le fond, les faits allégués ici sont graves, on peut espérer que les procédures et enquêtes iront jusqu'au bout.

"il ne s'agit pas de sûreté nucléaire, mais plus banalement de questions de droit du travail et de sécurité du travail sur un chantier de BTP...."

Il ne s'agit pas d'un banal chantier de construction de cages à lapins, là ! Surpris

A partir du moment où on nous impose le nucléaire, il est totalement inadmissible que la moindre erreur, la moindre négligence, la moindre faille puisse se produire dans la construction d'une centrale !  Criant

L'erreur est humaine... vieux schnock, mais vous jamais! êtes vous un robot spammeur?...

J'ai bien compris depuis longtemps, cher Robprov, que vous êtes un nucléophile convaincu. Effectivement, donc, et vous en êtes la confirmation (à moins que vous ne soyez vous-même un algorythme redondant...), l'erreur est humaine ! Langue tirée

Cela dit, ma réponse s'adressait à Sycophante, mais comme vous semblez être le chevalier blanc d'une cause perdue d'avance, vous n'avez pas pu vous empêcher d'intervenir pour ne rien dire.

 

Plutot récursif... et puis...En chimie, un nucléophile (littéralement qui aime les noyaux, donc qui aime les charges positives) est un composé chimique attiré par les espèces chargées positivement, par opposition à un composé électrophile(vous?). Un nucléophile réagit en donnant des électrons à des composés électrophiles pour former une liaison chimique.VS s'éloigne du sujet...

 

''Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.'' disait Mark Twain.

 

''Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.''

C'est des liquidateurs de Tchernobyl et de Fukushima que vous voulez parler ?...Sont plus tellement frais, les pauvres...

Vous savez, votre langage scientifique ne m'impressionne pas. Remplacez "nucléophile" par "inconditionnel du nucléaire, aveugle et sourd" et vous aurez ainsi votre autoportrait.

Bonne soirée.

 

Mais qui impressionnerait un vieux schnock, dite moi! 

  • Ceux qui ne savent pas à quoi penser font ce qu'ils peuvent, toutefois et néanmoins, pour essayer de penser à autre chose que ce à quoi ils ne pensent pas. C'est de Pierre Dac! et cela vous colle comme un gant! (de la boite à.....vous comprenez?)  Clin d'œil

J'étais passé déjà à Planete OUI mais je pense qu'il n'y a que Enercoop qui est réellement efficace car les certificats d'électricté verte n'empêchent pas le nucléaire (il y a forcément une proportion du panel qui est déjà verte !).

Je vais passer chez Enercoop.

Effectivement la première action individuelle est de passer chez Enercoop car le différentiel de prix baisse à chaque augmentation du tarif réglementé et c'est le seul fournisseur français à produire 100% de son électricité renouvelable Après on peut aussi mettre 3, 6 ou 9 kWc de panneaux photovoltaïques sur son toit, ça dépend de son budget

les certificats d'électricté verte n'empêchent pas le nucléaire

Ce qui est vicieux avec les certificats d'électricité verte, c'est que sur 1 € d'électricité achetée avec ce type de certificat, il peut n'y avoir au final que quelques centimes qui vont dans le circuit renouvelable (le producteur d'origine qui a "vendu" le certificat), le reste allant dans la poche d'un exploitant de centrales thermiques ou nucléaires (qui a "verdi" son électricité en achetant le certificat).

C'est un peu comme si un agro-industriel de la FNSEA achetait des étiquettes bio à son voisin qui cultive effectivement en bio, pour coller les étiquettes sur ces pommes bourrées de pesticides et les vendre au prix du bio.

Chez Enercoop, 1 € acheté = 1 € qui va dans le circuit des énergies renouveables, non fossiles et non nucléaires. C'est aussi simple que ça...

C'est ce que des proches m'ont expliqué : même avec le pannel actuel, il y a toujours une proportien d'électricité verte et tant que les fournisseurs verts ne deviennent pas un phénomène important, on s'attribue une propriété intellectuelle de la partie verte du réseau de production sans le remettre en question.

Félicitations ! Sourire

Et ce qu'on oublie souvent de préciser, c'est que, contrairement à tous ses concurrents en France, Enercoop est une SCIC (société coopérative d'intérêts collectifs) dont la finalité n'est pas de rémunérer des actionnaires, mais de respecter une solidarité entre les producteurs (payés au prix juste), les consommateurs (facturés au coût réel ), et ses propres salariés (socialement respectés et rémunérés correctement), et de consacrer les éventuels bénéfices réalisés à l'aide aux projets d'intérêt collectif, par, notamment, le financement de structures de production renouvelable.

On peut en dire à peu près autant d'EDF... qui rémunère correctement ses salariés, qui investit dans les infrastructures de production, et dont les bénéfices reviennent à l'Etat.

Certains, tout le monde à gauche n'aime pas l'État. Il y a chez les écologistes une pulsion libertaire assez forte, jusqu'à préférer la construction européenne et le régionalisme au cadre national, bien que celui-ci permette, lui, l'exercice de la démocratie.

"préférer....-----.....au cadre national, bien que celui-ci permette, lui, l'exercice de la démocratie."

Vous plaisantez, là ? C'est démocratique de nous imposer le nucléaire sans nous demander ce qu'on en pense ?

Quant à EDF, bien sûr qu'il investit dans des infrastructures de production (même dans du renouvelable, faisant ainsi du "greenwashing") et qu'il paie très bien ses employés. Mais n'oublions pas qu'il n'est plus un service public,  même si l' Etat est un des ses actionnaires. Nous sommes loin de la nature d'une SCIC. Evitez de faire des amalgames. EDF n'est ni plus ni moins qu'une grosse boutique commerciale. Avec donc des pratiques de boutiquier (pour la sécurité, on verra demain...).

A propos, on n'entend pas beaucoup parler de GOLFECH, ces jours-ci. Il paraît, mais ça doit être très confidentiel car les medias ne s'en délectent pas, il paraît, donc, qu'il y a déjà quelques jours une jolie fuite de radioactivité serait partie dans l'atmosphère par les cheminées.....Mais, dormez en paix, bonnes gens, tout est sous contrôle...comme d'habitude...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je trouve que ce président de l'Asn Piere Franck Chevet a un comportement  criminel :  il faudrait pousser plus loin l'investigation . Help Elise LUCET avec vos équipes de Cash Investigations car il y a de gros problèmes à relever et dénoncer.

  • Nouveau
  • 18/10/2016 17:25
  • Par

NouveauL'Autorité de sûreté nucléaire confirme avoir demandé l'arrêt de 5 réacteurs EDF pour vérification

Par lefigaro.fr avec Reuters
Mis à jour le 18/10/2016 à 17h09 | Publié le 18/10/2016 à 17h03

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a confirmé mardi avoir demandé à EDF de procéder d'ici trois mois à l'arrêt de cinq réacteurs nucléaires supplémentaires afin de procéder à des contrôles sur leurs générateurs de vapeur.

» EDF doit mettre à l'arrêt cinq nouveaux réacteurs

Dans un communiqué diffusé sur son site internet, l'ASN précise que les réacteurs concernées sont situés à Civaux (réacteur 1), Fessenheim (réacteur 1), Gravelines (réacteur 4), Tricastin (réacteurs 2 et 4).

Une source avait précisé auparavant à Reuters qu'EDF devait vérifier la teneur en carbone de certaines zones des cuves des réacteurs concernés, comme le groupe l'a déjà fait pour treize autres réacteurs.

L'ASN parle de son coté de 12 réacteurs concernés avant les cinq supplémentaires sur lesquelles elles exigent également des contrôles. Les analyses demandées par l'autorité concernent des fonds de générateurs de vapeur pouvant présenter une zone de concentration importante en carbone risquant de conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu'attendues, une anomalie similaire à celle de la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche).

Heu heu...Ce n'est pas un scoop!, mais la suite logique des premières inspections ( non destructive) des fonds forgés (au Creusot ou au Japon) des générateurs de vapeur.

De quoi l'on parle:

Les premiers résultats sont correctes c'est-à-dire que les pièces sont conformes au processus d'assurance de la qualité. Ce sont les documents qui ont été mal faits.

Ces irrégularités consistent en des incohérences, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication portant sur des paramètres de fabrication ou des résultats d'essais. L'analyse de ces anomalies n'a mis au jour aucun défaut nécessitant de mettre à l'arrêt une centrale française exploitée par EDF. Areva estime que la tenue mécanique des matériels, l'intégrité des équipements, n'est pas mise en cause. L'ASN estime que les justifications fournies à ce jour sont insuffisantes pour aboutir à cette conclusion...

On en est la, sachant que la sécurité et la sureté ne se monnayent pas!

Oui! il y a un petit peu plus d'atomes de carbone que souhaité, c'est la métallurgie de l'acier.

 Les lingots de forge se caractérisent par une masse importante ; les plus petits lingots coulés au Creusot pèsent 40 à 50 tonnes et les plus gros avoisinent les 200 tonnes. Des lingots de 500 tonnes ont été coulés par les sidérurgistes japonais. Solidifier de telles masses nécessite plusieurs dizaines d'heures et, une fois le métal introduit dans la lingotière, il est difficile d'avoir la moindre action sur la solidification, contrairement à la coulée continue où il est possible d'agir sur la vitesse de refroidissement, sur le mouvement du liquide (brassage électromagnétique) et sur la déformation du solide (réduction douce)

La mise au point de lingots creux a permis l'obtention de pièces creuses exemptes de ségrégations dans l'alésage. Le principe repose sur la mise en place avant coulée d'un noyau central, dans lequel un gaz circule, de manière à refroidir rapidement la surface interne du lingot. Le débit de gaz de refroidissement est tel que la vitesse de solidification sur la face interne est égale à celle sur la face externe du lingot ; la fm de solidification se situe donc à environ mi-épaisseur. Outre un alésage sans ségrégations, ces lingots présentent une ségrégation interne plus faible que celle des lingots conventionnels et une mise au mille réduite. Ces lingots sont masselottés et n'ont pas de pied. Mais... je ne suis pas sur que ces explications physico-chimique soit bien compréhensible par l'écolo moyen surtout si il réalise que l'acier est obtenu par la fonte des ferrailles de sa vieille bagnole!!!!

Afficher l'image d'origine

http://www.sfen.org/fr/rgn/tempete-dans-une-cuve

Les explications d'Areva sur l'audit mené à l'usine du Creusot:

"L’audit qualité lancé fin 2015 par AREVA au Creusot a mis en évidence des constats d’anomalie dans des dossiers de suivi de fabrication d’équipements concernant les réacteurs nucléaires. Une première analyse interne sur deux tiers de ces constats est achevée. Elle ne remet pas en cause l’intégrité mécanique des pièces fabriquées.

Cette première analyse des constats concernant les réacteurs nucléaires en France est réalisée en lien avec EDF qui la soumet à l’Autorité de sûreté nucléaire. Les clients du groupe à l’étranger concernés par les constats identifiés à ce stade ont été informés.

L’audit de la documentation de fabrication et les analyses complémentaires se poursuivent au Creusot. L’audit qualité est étendu aux usines de fabrication d’équipements de Chalon-Saint Marcel et de Jeumont.

Les constats identifiés à ce stade par l’audit concernent des fabrications antérieures à 2012. Sans attendre l’exhaustivité des résultats, AREVA a renforcé ses procédures internes de contrôle dans l’usine du Creusot et mis en place des mesures pour renforcer la culture de sûreté et de qualité.

" Sans attendre l’exhaustivité des résultats, AREVA a renforcé ses procédures internes de contrôle dans l’usine du Creusot et mis en place des mesures pour renforcer la culture de sûreté et de qualité. " 

Il n'y a pas de problèmes mais on va renforcer les contrôles pour qu'à l'avenir il n'y en ait pas : n'est-ce pas un tout petit peu contradictoire, et cela est-il censé nous rassurer sur tout ce qui a été produit avant ?   (avant quoi au fait ? Ah oui, avant fermeture !)

CRAMPON! Ne vous faite pas plus idiot que vous êtes!Pied de nez

Ce n'est intrinsèquement pas un problème de métallurgie a proprement parlé mais un cafouillage et des irrégularités consistant en des incohérences, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication portant sur des paramètres de fabrication ou des résultats d'essais. Les consignes du suivi qualité et de son report étant gérés a la petite semaine... C'est un défaut de l'Entreprise soit ! mais a l'échelle 1 d'un indice 100 de métallurgie pure!

Pensez vous que l'ensemble de la chaine humaine de la conception/fabrication/conduite et maintenance/déconstruction se permettrait l'inconséquence et le je-m’en-foutisme pour eux, leur famille et  leur proches?... Rien que de le penser dans vos rêves apocalyptiques est le vice d'un esprit singulièrement peu averti et peureux en diable!

Vous n'avez visiblement jamais croisé ce soudeur de Malville qui m'avait dit comment on lui avait appris à masquer les défauts des soudures (heureusement que ce surgénérateur a été arrêté, mais ce n'est pas grâce à vous) ! 

Nom et adresse SVP! et je vous apprend un scoop..., Dieu le père est votre cousin germain ...

"Lorsqu'on fait une erreur, il ne faut pas hésiter à la corriger. Faire une erreur et ne pas la corriger, c'est cela la véritable erreur."Confucius

Au fait... Avec votre ''histoire surréaliste'' de soudeur tricheur...( les soudures sont toutes radiographiées et sonardisées) Avez vous bien compris le sens de mon précédent post sur la ségrégation du lingot? J'en doute!, pas le niveau?...

Oh ! Mais  Robprov  se pique d'être un spécialiste ! Bigre ... 

On va le faire dialoguer avec "Sortir du nucléaire", ça va être passionnant. 

À part ça, irez-vous habiter près du somptueux EPR de Flamanville, qui est d'une perfection sécuritaire absolue ? Faites-y un tour (sauf si vous en croquez déjà !), vous verrez ! 

Somptueux, vous dis-je ! Cordialement.

Ce qui est surréaliste c'est ce qu'il m'a dit (en précisant bien comme vous le dites que les soudures étaient bien contrôlées électroniquement) :  dommage que vous n'ayez pas été là ce jour-là. Maintenant, vu qu'il travaillait à Malville, il n'a sans doute pas oeuvré sur la cuve elle-même mais sur tous les raccords de tuyauterie (je rappelle tout de même que c'était entre eau sous pression et sodium fondu, rien à voir avec le plombier polonais).

Evidemment je n'ai pas eu le réflexe policier de lui demander ses coordonnées et de lui faire signer ses aveux en 3 exemplaires. 

Quant à la ségrégation au sein du lingot (et non du lingot), je n'ai pas besoin d'être un spécialiste de la fonderie quand les experts de l'ASN s'interrogent ! 

  • Nouveau
  • 19/10/2016 00:16
  • Par

nouveau

Toujours gênant, ces mots "EDF", "AREVA", "direction", service de", etc,  qui cachent des RESPONSABLES  EN  CHAIR  ET  EN  OS, censés avoir une "CONSCIENCE" !

J'ai dit "censés" ... Et "le jour d'après", ces individus fuiront, se cacheront, se réfugieront derrière le "j'ai obéi aux ordres" bien connu... Pourront-ils supporter le regard de leurs propres enfants  (irradiés ou non)  ?   

Ça ne vous rappelle rien ?   Criant

 

NOUVELLE CONNERIE ARRUE!

Houlalaaaah...     Robprov aurait-il peur d'avoir à rendre des comptes un jour ?  

Mais où donc va-t-on si même les responsables du nucléaire peuvent être un jour poursuivis ? ! 

robprov ! 

Mais absolument ! Citez les toutes, que je puisse continuer ! 

Comme ça, on pourra  (faire semblant de)  dialoguer. Wake up, man !   Avare

Ps - On me sussurre que vous seriez "parti sous d'autres cieux" ? Inutile de dire qu'il serait sain d'y rester (sans les polluer, cependant). Bons baisers de Flamanville.  

 

 

En fait tout ceci fait partie d'une démission collective, les outils démocratiques ne fonctionnent plus, cf la programmation pluriannuelle de l'énergie. Mais là il est question de la VIE d'aujourd'hui et pour après après...demain, franchement je n'arrive pas à comprendre que des décideurs vont et font tout pour la catastrophe. Histoire de fric ? Non pas que ça, je pense que le lien de fraternité est rompu.

C'est l'enfer des hommes.

Vu de la Belgique,

Comme si cette nouvelle était nouvelle!

Je m'inquiète de savoir cette pratique mais elle se comprend quand j'observe notre mémoire.

Je pense ne pas être assez vieux pour ne pas vivre un accident nucléaire en France ou en Belgique.

Une raison suffsante pour arrêter l'EPR est qu'il va produire des milliers de tonnes de déchets radioactifs. Même s'il ne saute pas tout de suite, il faudra gérer les monceaux de saloperie qu'il va produire. Et on ne sais pas quoi faire de ces déchets sur le long terme. Technoligiquement, on ne saura JAMAIS neutraliser la radio activité résiduelle car cela demanderait de transmuter un isotope   instable en un isotope stable et cela demanderait une energie colossale.

Une génération va donc se goinfrer de profits faciles, et il faudra 1000 générations pour en digérer les désastres sanitaires.

Et nous voila reparti dans le délire neu neu des écolo en chambre!

Pour vous, une loi fondamentale de la physique nucléaire, c'est un délire de neuneus écolos en chambre : c'est tout ce que vous avez à répondre face au problème le plus insoluble du nucléaire ? 

''Pour vous, une loi fondamentale de la physique nucléaire'' oui? Vous pouvez développer?...Je suis curieux de savoir...

Robprov, 

Un gentil criminel sommeille en vous. Vous ne le saviez pas ? 

 

j’attends votre développement sur ce que vous appelez ''une loi fondamentale de la physique nucléaire'' Je risque d'attendre longtemps....Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd, il n'entendait pas mieux ARRUE...

Je peux vous répondre, j'ai fait une maitrise de physique nucléaire. La désintégration d'un atôme d'uranium produit une évergie considérable, des milliers de fois supérieure à une réaction chimique comme l'explosion de TNT. Pour transmuter un isotope instable en isotope stable, il faut déployer une  quantité d'énergie du même ordre. Autrement dit, tout le gain tiré des centrales nucléaire ne suffirait pas à retraiter les déchets, et de loin, car il y a une grande diversité de corps radio actifs qui nécessiteraient chacun un traitement particulier. Et à condition qu'on sache le faire.

La demie-vie des éléments radioélements, propre à chacun d'eux, pouvant s'étaler sur des millions d'années, et incompressible (sauf par collisions atomiques au sein d'un accélérateur ou d'un réacteur nucléaire, collisions qui malheureusement engendrent toujours plus de radioélements qu'elles n'en détruisent)... mais vous le savez sûrement depuis le lycée ! 

Votre attitude face à l'énergie relève plus de la posture et du suivisme que d'une réelle culture qui demande de faire l'effort de se pencher sur le problème... Il est évident d'envisager la sortie des fossiles, pour des raisons climatiques et aussi parce qu'ils finiront par se tarir ou devenir trop couteux à exploiter.

Si l'on additionne les besoins croissants des voitures électriques, ceux des mégapoles où sera concentrée 75% de la population mondiale, ceux de la consommation des data centers, des téléphones portables, tablettes, objets connectés etc...sans parler des gros appels d'énergie (industrie lourde et de synthèses, transports, cimenteries...)...et que l'on y joint le nécessaire mix d'énergies renouvelables, toutes sources cumulées qui  pourront, dans le futur, couvrir les besoins domestiques de personnes bien au fait de la gestion de l'énergie avec un habitat très bien isolé et avec le choix d'équipements à faible consommation. Il est évident que la consommation électrique va exploser!

Après les énergies de stock il faudra passer aux énergies de flux. Les énergies renouvelables sont de faible densité et posent des problèmes d'acceptabilité (éoliennes, barrages hydroélectriques, fermes photovoltaïque...), elles ont un  stockage limité ...  Alors pourra-t-on se passer du nucléaire ? Je parle des réacteurs de Génération IV ou d'ITER. En ce sens, je suis favorable à la poursuite des recherches sur l'énergie nucléaire.

INSTN?... venant de Centrale, Polytech, Mines ou Ponts ou bien d'une ENS...

Pour une bonne part, on sait faire...

On recherche d'abord les possibilités d'un tri complémentaire parmi les éléments non recyclables avec les procédés PUREX, DIAMEX  SANEX, GANEX. Leur radiotoxicité potentielle désigne les radionucléides dont la période est la plus longue, tout particulièrement les A.M.(Np, Am et Cm) dont l'abondance atteint le kg/tonne de C.I.

 La transmutation :

Pour le moment, le seul principe réaliste envisagé de transmutation est l' irradiation aux neutrons, induisant des fissions sur les éléments lourds, et des captures sur les P.F. pour aboutir par transition β- à des isotopes de courte durée de vie. Le seul dispositif ou un flux assez élevé de neutrons peut être maintenu pendant des années est aujourd'hui un réacteur de fission (qui produit des déchets!). D’où les questions :

Le bilan neutronique permet-il d'envisager la transmutation des AM (qui vont fissionner, mais aussi capturer) ou des fragments de fission (qui capturent les neutrons)

La production d'autres isotopes a-t-elle des conséquences sur le cycle du combustible?

Comment l'introduction des éléments à transmuter modifie-t-elle le fonctionnement du réacteur (se rappeler que plus le numéro atomique d'un élément fissile introduit est élevé, plus le nombre de neutrons retardés diminue, rendant plus difficile la conduite du réacteur) 

 Une étude rapide répond à la première question en disant qu'en spectre rapide on peut transmuter tous les AM, mais que ceci est loin d’être le cas pour les P.F. à vie longue.

 La question des déchets nucléaires doit être traitée de façon scientifique. Il y a peu de sujet scientifique qui soit davantage inséré dans notre vie de tous les jours, ni qui puisse avoir autant d'impact sur celle des années à venir...

http://www.cea.fr/Documents/monographies/Cycles-du-futur.pdf

robprov !

Lui, c'est lui. Et moi, c'est moi. Votre véhémence vous fait confondre tout le monde.  

Pour le reste, si connaissance du sujet il y a (?), elle ne vous mène qu'à une ... impasse en beauté. Sans plus. CDT.

Tiens! je viens de vous recommander! Avoir pensé que je puisse croire que Centrale, vous concernant, est autre chose d'une prison mentale!  Un plus à l'extraordinaire Arroué aux 10000 commentaires... petit tchékiste au crayon rouge! MDR... la grenouille de billet est ridicule, petitement ridicule!

Je me suis bien amusé avec vous, maintenant...je passe a autre chose de plus consistant.. Adieu petite grenouille de billet.

Non c'est votre attitude qui relève du suivisme, et de l'entêtement à vouloir justifier des choix faits dans les années 60 et mis en oeuvre dans les années 70, comme étant viables dans le monde actuel.

 

Il faut voir le lobbying qui est fait, on est presque dans la parole d'évangile qui ne doit pas être contestée et dés qu'un rapport dit qu'il est possible de passer à un panel 100% renouvelable d'ici 2050, on le met au placard.

Evidemment, on ne va pas fermer les centrales nucléaires en même temps mais il convient de prolonger la vie de certaines et d'en fermer d'autres, comme ça on garde un appoint jusqu'à pouvoir techniquement fermer la dernière centrale.

Et les développements de centrales nucléaires du futur, on n'en veut pas, sauf à utiliser d'autres technologies que celles qui impliquent une catastrophe si le combustible n'est pas refroidit en permanence.

 

''Il faut voir le lobbying qui est fait, on est presque dans la parole d'évangile qui ne doit pas être contestée et dés qu'un rapport dit qu'il est possible de passer à un panel 100% renouvelable d'ici 2050, on le met au placard''  C'est également de la parole d'évangile!!!! et beaucoup de blabla... C'est comme le scénario Négawatt... du vent!

Notons qu'en 2014, selon la très officielle CRE (Commission de Régulation de l'Energie), le prix moyen d'achat aux producteurs est de 91 € pour l'éolien terrestre, de 217 € pour l'éolien en mer, et de 418 €  ​pour le photovoltaïque.

Merci pour eux! Ces prix vont baisser, mais jusqu'où? c'est que personne ne sait exactement. Or le prix actuel d'achat de GDF du solaire ou de l'éolien est d'environ 200€ en moyenne selon la commission de régulation de l'énergie. Le prix de l'éolien maritime est même au dessus de 200€,  le solaire est actuellement payé à 300€ en moyenne.

Même si dans le futur... on imagine que les prix vont baisser... on ne peut pas être certain!

Il est dit qu'on aura des moyens de stockage considérables... mais aujourd'hui on ne sait toujours pas stocker de l'électricité en grande quantité...

Peut être que les scientifiques vont trouver la solution un jour, mais cela fait déjà un siècle qu'ils cherchent à stocker l'électricité en quantité industrielle. Tout miser sur le renouvelable intermittent sans pouvoir stocker de l'électricité en grande quantité, c'est s'exposer à des coupures fréquentes, ''l'écolo moyen le supportera-t-il?....''

Par exemple, la production d'électricité solaire un soir de pointe en hiver est nulle, car il n'y a pas de soleil ! On serait réduit à compter sur l'énergie éolienne, et là c'est le même problème s'il n'y pas de vent, il n'y a pas d'électricité!

Sans capacité de stockage on risque de grandes coupures les soirs de pic électrique. En fait, au delà d'un certain point, plus de renouvelable, c'est plus de centrales thermiques, ultra polluantes, pour pallier aux risques de coupure.C'est un fait, il n'y a pas de débat!Selon l'étude, ces sourses d'énergie se repartirait ainsi: 63% d'éolien, 17% de solaire, 13% d'hydraulique, 7% de thermique renouvelable.

Détaillons ces chiffres :

 63% d'éolien : actuellement seuls 3% de l'électricité utilisée est d'origine éolienne. Selon ce rapport, il faudrait donc multiplier ce pourcentage par 15. Or cela semble impossible au vu des problèmes que créer l'éolien. On a déjà des difficultés à trouver des endroits pour créer des sites éoliens,( il y a bien des solutions: dans les jardins des écolos mais... quid des voisins?...) car les habitants et les responsables politiques n'en veulent pas, il y a eu une multiplication des procès ces dernières années, alors multiplier cette énergie par 15, cela semble bien déraisonnable.

De plus, il y a une question de coût, les sites les plus propices à l'éolien sont déjà utilisés. Donc si on multiplie les sites, on va se trouver avec des sites éoliens de moins en moins rentables car peu traversés par des courants venteux. C'est un fait, pas une supposition...

13% hydraulique : c'est actuellement le cas, mais personne n'envisage qu'on puisse en créer davantage, car tous les cours d'eau sont exploités pour l'énergie hydraulique, il n'y a plus de ressource possible de ce côté là.

17% de solaire : en France 1 à 2% de l'électricité est solaire, encore une fois il faudrait multiplier par 10! Cela coûterait des sommes extravagantes, il faudrait tout relier au réseau… Il n'existe aucun pays au monde où l'éolien et la photovoltaïque représentent plus de 25 % ou 30% de la production d'électricité.

Il y a bien des pays, comme la Norvège ou la Suisse où les "renouvelables" assurent beaucoup plus. Mais l'essentiel de ces renouvelables consiste en bonne vieille électricité hydraulique.

La remise à niveau des centrales nucléaires coûte fort cher, ''on est d'accord!'' environ 1 milliard par centrale. Mais rapporte beaucoup! Une centrale produit environ 10 millions de MWh par an, soit sur 20 ans 200 millions de MWh. 1000 millions d'euros pour produire 200 millions de MWh, cela fait 5 euros par MWh, pour des MWh qui seront disponibles lorsqu'on en aura besoin. A comparer aux 217 € par MWh du coût de l'éolien en mer, pour des MWh qui seront peut-être en vacances lorsqu'on en aura besoin. C'est ce qu'on appelle une bonne affaire, ''même pour les écolos en chambre... qui en profitent!''

Par Rémy Prud'homme : professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d’Études Politique de Paris. 

 

C'est pas drôle...Alain Larchier  a disparu! J'aurais pu échanger avec, quoi que......

DEUX REMARQUES :

1) Ce qui se passe à l'interieur de ce collectif de travail impliquant , qui plus est, une entreprise Nationalisée, publique  qui avait jusqu'à présent une notoriété, une réputation, un sèrieux , une maitrise de la sécurité reconnu (et pour gérer du nucléaire il en faut !) impliquant, aussi , une autorité de sureté du Nucléaire indépendante est des plus inquiétant. Nous avons là , une illustration de la dégradation que provoque un système qui pousse la logique de la production de l'argent de façon extrême . A l'autre bout de la chaine, sur le chantier même, on assiste de façon mimétique, à des situations qui relévent de l'absurde , du danger  et donc de l'extrême . Des situations trés difficilemment imaginables aux  premiers temps de L'EDF-GDF quand l'outil Entreprise Nationalisée servait à satisfaire un besoin de l'usager et non à répondre aux attentes d'un client ! On a envie de crier "sauve qui peut " mais  la terre étant sans échapatoire "changeons vite la donne !"

2) L'autre réflexion est sur cette énergie de fou qu'est le nucléiare . Cette énergie du docteur Djekyll ! Une réalité que j'invite tout un chacun à découvrir . L'énergies nucléaire nous a été imposée (au passage on peut remercier ce corps d'élite - ou supposé tel ! -  que constitue le corps d'ingénieur des Mines puisque c'est lui qui a dit en 1973 au premier ministre de l'époque Pierre MESSMER  ; "allez y ! prenez le nucléaire, c'est l'énergie du futur et ça assurera l'indépendance énergétique de la France !"

En réalité nous n'avions nul besoin de cette énergie et si aujourd'hui nous avons du mal à nous en passer, c'est que nous avons mis en face, les consommations qu'il fallait !!!!

Pour vous aider à  vous forger une premiere idée  de la  chose, j'invite les gens à commencer par lire le scénario  Négawatt ( il y en a d'autres !) qui dit comment se passer de cette énergie redoutable sans retourner à la fameuse bougies!

Il est plus facile de briser un atome que de briser un préjugé (Albert Einstein)

La foi chrétienne multiplia les pains en Judée, la foi écologiste multipliera les arbres en France

http://imposteurs.over-blog.com/article-une-analyse-critique-du-scenario-negawatt-par-ailanthus-invictus-94312604.html

Un petit commentaire relatif au Cotentin (que je connais bien) même si cet élément est éloigné des informations techniques et précises de nombreux contributeurs : depuis la fermeture de l'Arsenal de Cherbourg, c'est quasiment la seule source de travail de la région (hors agriculture ou production laitière), et ça se passe de père en fils et fille... Bons salaires, retraite quand on n'est pas trop vieux (et bonne). Ah j'oublie : un comprimé d'iode distribué gratuitement à la population  (ça fait rire tout le monde : les normands ont de l'humour).Mais quand la question du travail est posée... et bien Flamanville, on évite de voir, ou de savoir par exemple où sont entreposés les déchets (en mer dans des "tonneaux soit-disant archi-sûrs?)donc les bavards sont rares et les autres satisfaits d'avoir du boulot près de chez eux... et on ne crache pas sur un boulot stable et bien payé ?Rares sont donc les opposants même s'il en existe heureusement...

Où avez vous été cherché que les déchets nucléaires étaient entreposés en mer ????

LAMAREE est empêtré dans les algues... il confond tonneaux de blanc et futs de bière...idem ROSELITO!Cool

Et vous vous êtes sûr qu'ils sont entreposés dans un endroit insubmersible ? Parceque sous terre, il y a de l'eau qui circule, c'est même pour ça que l'on fait des puits et des forages (entre autres).

Alors ça, merci, j'étudie beaucoup le 19eme siècle, vous me permettez de rester dans mon domaine d'étude. Vous connaissez bien sûr "le mauvais ouvrier", celui qui boit et parle sans complexe, donne son avis quand il le peut et qu'on affiche benoitement comme un dépravé du monde ouvrier? Merci de m'y raccorder. Votre commentaire, supposé humoristique, m'amuse médiocrement. Donc puisque vous êtes très informé (sans tonneaux de blanc) expliquez nous, nous les ignorants.

Il est toujours bon d'informer le petit peuple, ignorant ou connaisseur par oui dire, surtout quand on est un fin connaisseur : confirmez-vous ! Je me contente pour ma part de dire ce que l'on dit dans la région de Flamanville : ce n'est pas une vérité vérifiée. J'attends vos connaissances précises (sans tonneau bien sûr). Quant aux algues, on les recueille, excellente source de nourriture (Roscoff en vit). 

Merci par avance de vos informations et de vos sources car si je n'en ai pas de fiable, je suppose que vous avez des rapports scientifiques clairs, précis dans tous ces domaines et que vous serez heureux de nous en faire profiter.

Cordialement

Vous ne parcourez donc pas les différents posts relatif a l’irradiation neutronique?...

Je les parsème d'informations fiables, précises, circonstanciées, scientifique quoi! pour l'édification des masses.Cool Plongez y LAMAREE...

Et que pense donc M. Bernard Cazeneuve, élu de cette circonscrition phare du nucléaire made in France, des pressions ainsi exercées sur deux inspecteurs intègres et plus que valeureux ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

je suis entièrement d'accord avec vous, j'attends simplement de pouvoir le faire, l'islande, les pays nordiques, les banquises ? Le problème c'est de léguer "ça" à nos enfants, aux générations futures.. C'est inacceptable (à mon sens).Donc avant de partir, lutter, encore et toujours.

Cordialement

 

 

 

  • Nouveau
  • 20/10/2016 23:42
  • Par

KAK51

COURAGE!  fuyons!!

http://www.dailymotion.com/video/xbl2wq_monsieur-prudent-decouvre-la-radioa_tech

Société nucléaire société policière !

Société policière, société meurtrière "

Ca donne par transitivité :

Société nucléaire , société meurtrière " !

Face à la dérive mafieuse de l'EDF ou quasiment on ne peut que se révolter. Car entre les abus consécutifs au compteur qui vous espionne et endommage vos appare"ils. Devenu notoire. Et le mépris pour les règles de base de la république, ; cette entreprise devenuee capitaliste, méprise de plus en plus le but qu'elle avait initialement à sa fondation : le service public, l'intérêt général et le service de l'Etat. Avec un minimum de responsabilités que se minimalise encrore plus avec la mentalité ambiante, l'EDF deviendra rapidement le premier danger de France !

Belle diarrhée verbale! félicitation pour le délire...Langue tirée Je vous envoie une ambulance?

Décidément, quelle belle qualité d'arguments ! Vous êtes spécialisé en psychiatrie ? Toujours version 19ème siècle : "vous me contredisez parce que vous êtes fou. Ne vous inquiétez pas, ça se soigne". Bon courage pour votre sénilité programmée. L'ambulance viendra.

 

Décidément les algues vous encombrent encore le cheminement! N'avez vous pas lu que je félicite l'homme fatigué? La sénilité programmée est l'affaire de tous, vous n'y échapperez pas! surtout que ce n'est pas une ''vérité vérifiée'' !!! ''Sans queue ni tête'' est votre instruction. Vous êtes un romantique, je confirme!

Ce que je vais dire n'est pas rassurant pour autant, mais les faits relèvent principalement de la mission spécifique d'inspection du travail de l'ASN (équivalent de ce que ferait la DIRECCTE dans les autres entreprises) : Et hélas, leurs homologues de la DIRECCTE sont soumis à des pressions similaires que celles de l'inspection du travail de l'ASN.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Sollicitée à de nombreuses reprises depuis une semaine, l'Autorité de sûreté du nucléaire n'a pas répondu à nos questions.

Les prénoms des deux inspecteurs ont été modifiés.