Après avoir croqué «Marianne», un oligarque tchèque entre au «Monde»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour celles et ceux qui pensaient de bonne foi, y compris au sein même de la rédaction du Monde, que le rachat du quotidien en 2010 par le trio Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Pierre Bergé, n’avait pas nui à son indépendance et qu’un équilibre, fût-il fragile, avait finalement été trouvé entre les journalistes et ces richissimes hommes d’affaires, la nouvelle est un séisme : le journal pourrait être croqué par un milliardaire tchèque, Daniel Kretinsky, alors même que l’indépendance vis-à-vis des puissances d’argent a longtemps fait partie de son « ADN » démocratique.