Des sociétés HLM spéculent toujours sur les marchés

Par

Selon des rapports confidentiels de la Mission d'inspection du logement social, des opérations financières complexes ont fait perdre près de 80 millions d'euros à quelques sociétés HLM. Le patron de la Société nationale immobilière, qui gère leur trésorerie, justifie ses choix. Des administrateurs locataires interpellent le directeur général de la Caisse des dépôts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, les ravages de la crise financière ont vacciné les collectivités locales ou les organismes de logement social contre le virus de la spéculation. Ni placements hasardeux ni recours à des produits « toxiques » : après avoir essuyé ces dernières années des pertes importantes, ces collectivités ou organismes seraient tous rentrés dans le droit chemin, celui de la vertu financière.