Delarue : « Des quartiers islamistes dans les prisons ne mettront pas fin au prosélytisme »

Par et
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 19/01/2015 14:09
  • Par

Mais... Delarue est mort, non ?
Innocent

Cette habitude d'entre-soi, consistant à désigner les gens par leur nom de famille comme si tout-un-chacun les connaissait, est détestable. Un effet de cour de la caste. Beurkkk !!!

Mais  si..... la politique de la ville tout ça.... dans les années 90.... pas le cocainomane bobo... 

hier vous commentiez à coup de "faibles d'esprits" " de simple d'esprits"... ce qui traduit une correction  du monde bien éduqué... 

Aujourd'hui vous voyez un effet de caste dans le fait que MEDIAPART ouvre ses colonnes à DELARUE, l'un des impulseurs de la Politique de la Ville dans les années 90... un de ceux qui proposent des voies d'évolution pour la banlieue... 

DELARUE est justement un de la préfectorale qui rejette la caste.. parcours atypique... pensée alternative à la pensée unique... 

Alors DUVALLET.... j'en conclue qu'il faut revoir le mythe de la caverne...car en parlant de simple d'esprit et de caste... j'en déduirais presque que vous écrivez à la chandelle ou devant un miroir.... 

 

On ne doit pas écrire "Delarue", mais citer le prénom, le nom et la fonction. Sinon, c'est l'entre-soi. Qui que soient les gens en question.

On voit bien que ce réflexe de caste est très partagé. La cooptation est le cancer de la France.

"La rélégation" : c'était en ... 1991. La situation n'a fait que s'aggraver depuis ! A méditer mais pas seulement.

J ai eu la même réflexion !

et votre façon de pensée en est un metastase... 

Dans le peuple ça nous arrive de dire " EH DUVALLET....."... de la même façon que vous vous qualifiez tout ce que vous ne comprenez pas, "oeuvre de faibles d'esprit"... ou de simple d'esprit.. ou tout autre marque de votre mépris... faute d'argumenter... 

Plus de 1300 commentaires désagréables... tant de mots pour ne rien dire... 

Souffrez vous d'un quelconque syndrôme abandonique ? ou un truc dans le genre ? 

Bon allez.. promettez nous de tenter l'esquisse d'une réflexion avec deux trois arguments DUVALLET... qu'on sache si vous pensez.. comment aussi... 

Et si vous recherchiez les origines professionnelles de DELARUE... vous verriez que justement, s'il y en a un qui ne vient pas d'une caste, s'il y en a un qui s'est démarqué par son non conformisme c'est lui... 

C'est ce qui fait de votre commentaire un contre sens. Et pour autant vous voyez.. nul jugement sur votre personne... D'ailleurs, cela ne vaut pas le coup... 

Mais comme je n'avais rien à faire de ces quelques instants... je vous ai répondu... DUVALLET.

 

Merci.

Si, sur ce site, on dit "Plenel", on sait tous peu ou prou de qui il s'agit. Dans le cas du personnage de l'article, ce n'est pas le cas. Et je ne vais pas reprendre mes arguments.

M. Gerin-Roze confond le forum avec un ring, écrit à l'envi des attaques personnelles, n'hésitant pas à cliquer sur "déconseiller". Chacun sa problématique.

Cet article me suggère deux réflexions, une d'ordre général, la deuxième sur le sujet abordé:

1) Pourquoi faut-il toujours que les hommes politiques soi-disant responsables doivent prendre des décisions de réformes dans l'urgence, sur des bases instables de réflexions à l'emporte-pièce ? Si c'est juste "pour faire quelque chose"...autant ne rien faire, où alors se garder du temps

2) A quoi servent les prisons et comment s'occupe-t-on de ces gens qui, un jour, devront bien sortir ? 

Pourquoi faut-il toujours que les hommes politiques soi-disant responsables doivent prendre des décisions de réformes dans l'urgence, 

Chez les surfeurs, ça s'appelle "prendre la vague" ! Sourire

C'est de la com'

Pourquoi voulez-vous que ce soit suivi d'effets ? 

 

Les prisons s'assimilent au système (macho) dit de "la poussière sous le tapis". 

Vous écartez un problème de votre vue - ça vous donne l'impression de l'avoir réglé .

mais, un jour, la poussière ressort ... Incertain

Ca fait des siècles qu'on sait que ce n'est pas une solution... mais on continue. Pourquoi changer un système qui ne fonctionne pas ? 

Ceci dit, il semble que Taubira essaie de changer ce système ... mais la Droite dispose toujours des moyens de communication propagande. Déçu

 

Taubira est ministre d'un gouvernement d'extrème droite pourquoi voulez-vous que quoi que ce soit change ha ha ha ! Cette "nouvelle" idée de "regroupement" date des années 30, terme novlangue pour dire "konzentration" :

 La prison rend les détenrus complètement tarés, ils sont tous sous médocs, abrutis par la télé ! Tout le monde s'en fout ils peuvent crever, comme les habitants des cités.

Cette question de la radicalisation des individus en prison est sans doute l'occasion de revoir de fond en comble le rôle de la prison.

Tous les rapports sur les conditions carcerales pointent l'inéficacité de l'incarcération dans le rôle de redemption bien que le taux de recidive soit en moyenne assez faible mais parcontre très élevé pour certains. Et en matière de récidive on peut voir que la prison n'a en rien empéché Tapie de continuer à tordre la loi et on n'a pas l'impression que le risque d'y aller inquiète franchement Balkany et Cie...

Il y a donc de façon urgente matière à définir  ce que l'on peut faire pour deconstruire et reconstruire des esprits mals embarqués. On passait bien un an de sa vie, pour les garçons, à  faire le couillon dans l'armée  et ne  pas apprendre grand chose sinon découvrir l'étendue de la diversité huamine et ce n'était sans doute pas rien et le plus interessant (pour moi...). Alors on pourrait sans doute revoir la chose en aménageant des lieux de remise en esprit libre ceux qui ont loupé quelques marches de l'escalier social.

L'investissement dans l'éducation est très rentable, il faudrait sans doute un jour s'en convaincre. 

Il ne s'agit pas juste de savoir mais aussi de savoir être et savoir raisonner....l'éducation populaire quoi...."Mais mon bon Monsieur, l'éducation populaire, ils n'en ont pas voulu"

https://www.youtube.com/watch?v=96-8F7CZ_AU

Voir aussi ce que propose les Colibris de Pierre Rabhi

http://www.colibris-lemouvement.org/comprendre/education-et-competition

Colibr'Indi

Charlie Hebdo : Vallaud-Belkacem

ne veut pas entendre les questions des élèves

 EXTRAIT : ... « La ministre de l’Éducation nationale a été interrogée à l’Assemblée lors de la séance des questions au gouvernement. Najat Vallaud-Belkacem a ainsi déclaré : « Même là où il n’y a pas eu d’incidents, il y a eu de trop nombreux questionnements de la part des élèves. Et nous avons tous entendu les "Oui je soutiens Charlie, mais", les "deux poids, deux mesures", les "pourquoi défendre la liberté d’expression ici et pas là ?" Ces questions nous sont insupportables, surtout lorsqu’on les entend à l’école, qui est chargée de transmettre des valeurs » (voir la vidéo de l’intervention). Parce qu’ils émanent de la représentante de l’institution scolaire, les mots sont presque incroyables, véritable attentat à l’esprit critique, à la pédagogie. On savait les enseignants bien seuls, mais à ce point ! »

Article complet à lire sur Regard.fr :

http://www.regards.fr/web/article/charlie-hebdo-vallaud-belkacem-ne

 

• LIRE aussi la tribune collective

NON À l'UNION SACRÉE !

 « La sidération, la tristesse, la colère face à l’attentat odieux contre Charlie Hebdo puis la tuerie ouvertement antisémite, nous les ressentons encore. Voir des artistes abattus en raison de leur liberté d’expression, au nom d’une idéologie réactionnaire, nous a révulsés. Mais la nausée nous vient devant l’injonction à l’unanimisme et la récupération de ces horribles assassinats...» Tribune collective...

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-anselme/160115/non-lunion-sacree

  Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire. " Nelson Mandela


C'est vrai que, dans la bouche d'une ministre de l'educnat, c'est incroyable : "les élèves posent trop de questions". Quel dommage, elle est jolie et semblait intelligente.

C'est une ministre pour la Corée du Nord.

Qu'est-ce qu'elle s'imagine ? Qu'on avance en disant à des jeunes entre dix et quinze ans : "tu fermes ta gueule" ? Je suis vraiment "abafouinté" comme on disait dans le nord de la région parisienne (quelque chose comme "astonished").

Qu'est-ce que cette pauvre femme fait à l'Educnat ? Il faut à mettre au ministère du Perroquet de l'Economie Libérale (là c'est normal, de ne pas se poser de questions)...

J'ai entendu un surveillant dire qu'il ne fallait pas isoler les djihadistes dangereux car on risquait de provoquer des vocations "pour fuir le surpeuplement des cellules". 

Il est également bizarre d'en placer certains en "assignation à résidence" (En Auvergne par exemple) car ça leur permet de recevoir des visiteurs et de téléphoner... Ceci dit, ça permet à la police de se renseigner...

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "incitation à la haine raciale" contre le journaliste Philippe Tesson, lundi 19 janvier, selon Le Monde. Après les attentats perpétrés en France, contre la rédaction de Charlie Hebdo et une épicerie casher à Paris, Philippe Tesson avait notamment affirmé, mardi 13 janvier sur Europe 1, qu'"aujourd'hui, c'est les musulmans qui amènent la merde en France".

"D'où vient le problème de l'atteinte à la laïcité sinon des musulmans ? On le dit ça ? Eh bien moi, je le dis ! Je rêve ou quoi ? C'est ça notre problème actuellement, c'est les musulmans qui mettent en cause la laïcité ! C'est les musulmans qui amènent la merde en France aujourd'hui !", avait-il lancé.

 

Et depuis quand la religion est une race !

Y aurait-il aussi enquete préliminaire quand Mélenchon déclare que  ceux qui foutent la merde en France, ce sont les neo liberaux oligarques et qu'ils sont le problème en France  ? 

Alors que c'est bien eux le problème des inégalités croissantes terreaux des extrémismes les plus variés! Mais bon !

Il faudrait que le parquet se renouvele un peu dans la dénomination de ces enquetes afin de ne pas faire d'amalgame !

Article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, modifié par la loi du 16 décembre 1992 relative à la réforme du Code pénal : « Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur nonappartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines
seulement ».

Telle est la base juridique sur laquelle s'appuie le procureur pour engager des poursuites visant Tesson.

Improprement, par commodité de communication sans doute, toute action tombant sous le coup de cet article de la loi sur la presse de 1881 est qualifiée d'incitation à la haine raciale. 

merci de cette précision.

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Comment se fait-il que Zemmour ne tombe pas sous le coup de cette loi ? 

 

Je ne pense pas que Mélenchon s'exprime ainsi.

Prenons alors Hollande qui nous declare que son ennemi c'est la finance.... ou bien Sarkozy qui villipende les syndicats et les forces intermédiaires quand il ne s'agit pas directement de populations immigrées....et on sait bien que l'économie est une religion qui fait bien autant de degat et de malheur que n'en font certains extremistes....voir les suicides dans certaines entreprises directement en lien avec les politique de management soumis aux injonctions des preceptes économiques.....

Il faut pouvoir laisser la parole libre et condamner seulement lorsque le propos est accompagné d'injonctions claires visant a faire du mal à ceux que l'on nomme comme responsables.

Les conflits finissent toujours par des discussions entre personnes qui étaient pretes a s'étriper le jour d'avant. Je prone donc que l'on puisse exprimer ses opinions afin qu'elles puissent être discutées. Je trouve dangereux par exemple de limiter internet car c'est un espace où, il. est possible de parler a des gens prets a commetre les pires atrocités. A charge au démocrate de fournir de la matiére a reflexion de façon à ne pas laisser le champs libre au discours fanatique.

Rappelons qu'il n'existe qu'une seule race humaine, confondue avec l'espèce.

Effectivement, il y a un risque que, regroupés, les djihaddistes ne prennent purement et simplement le contrôle du quartier de la prison comme cela a pu se voir jusqu'à ces derniers jours à la prison de Roumieh au Liban ou durant des années, les djihadistes incarcérés ont dirigé depuis la prison leurs opérations terroristes :

http://www.lorientlejour.com/article/905321/vaste-operation-securitaire-a-roumieh-le-front-al-nosra-menace.html

 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/01/13/un-qg-djihadiste-demantele-dans-une-prison-libanaise_4555134_3218.html

http://observers.france24.com/fr/content/20150113-video-liban-prison-jabhat-nosra-jihadistes-roumieh

Alors quand cet ex-contrôleur général des prisons laisse entendre qu'avec les détenus corses il y a déjà des problèmes, on peut imaginer ce qu'il adviendra avec des djihadistes chevronnés...

  • Nouveau
  • 19/01/2015 16:55
  • Par

La solution est contenue dans cet article.

Envoyons les islamistes à Bastia , mélangeons les dans les cellules avec des détenus corses et les problèmes seront réglés ....

J'ai eu l'occasion en tant que responsable syndical de pouvoir échanger avec Mr Delarue. J'acquiesce complètement avec ce qu'il dit. Malheureusement, c'est le politique qui dicte la loi. Et rien de bon n'en sortira.

"Comme cela se passe à l'intérieur des cellules, les surveillants y prennent moins garde, voire s’en désintéressent complètement"

?????

quand allons-nous installer des prisons humaines ? pourquoi ajouter à la privation de liberté des souffrances qui ne sont pas prévues par la loi ? je trouve que les prisonniers devraient pourvoir porter plainte pour maltraitance (est-ce que c'est possible ?) avec des sanctions lourdes à la clef.

quand allons-nous installer des prisons humaines ? 

Je me demande ce que serait une prison humaine... 

Ma mère avait visité Fleury-Mérogis lors de son "inauguration"... un modèle de prison ultra-moderne... Traumatisée, elle a mis plusieurs semaines à s'en remettre ! 

 

Traumatisée en visitant... :-O Et les prisonniers ?

Le problème esr surtout celui de la surreprésentation carcérale des minorités visibles, le plus souvent musulmanes. Ce qui est la conséquence de quartiers à l'abandon et du racisme général, dans un contexte de chômage permanent, de la société française. N'en déplaise aux racialistes de tout poil, qui oublient juste, dans leurs considérations statistiques, le maillon intermédiaire : la pauvreté.

  • Nouveau
  • 19/01/2015 19:48
  • Par

 Humour.... le plus simple est de construire les prisons dans les quartiers..... 

Qu'est-ce que j'apprends sur France Inter ? 55% des détenus sont des musulmans ou assimilés (des gens d'origines arabe ou khabyles). Et on stigamise les USA avec leur proportion de noirs en tôle ?

Et 10% des emprisonnés ont des troubles psychiatriques sérieux... Donc ils devraient être en hopital...

  • Nouveau
  • 19/01/2015 20:50
  • Par

Djihadistes vs Corses ? Drôle de parallèle...

Étonnant que des chrétiens ne sachent pas que d'isoler des prosélytes, c'est créer des martyrs, c'est répandre leur foi. C'est pourtant ainsi qu'ils ont pris le pouvoir dans l'empire romain. 

  • Nouveau
  • 19/01/2015 23:07
  • Par

Merci à DELARUE pour ces propos de bon sens;..

Pourquoi faudrait il ajouter à l'échec de la ghettoisation dans l'urbanisme, celle de l'isolement dans des quartiers spécifiques des fanatiques, des activistes ? GUANTANAMO salit et décrédibilise les USA... Les bagnes ont salis durant des décennies la République. 

Dans certaines prisons sont déjà regroupés des activistes européens.... notamment corses ou basques... Qui peut soutenir que ces activistes ont changé de position ? Pire, on les a souvent transformés en icones. 

Faire de la prison un lieu de punition juste,  mais aussi de formation passe par la proposition de DELARUE de permettre l'accès à INTERNET comme moyen de formation, comme lieu de médiation pour que des familles puissent reprendre de l'influence auprés des détenus quelqu'ils soient. 

La radicalisation n'est pas un virus. Cela ne s'attrape pas... cela se forme. La dissémination, la dispersion permettent d'isoler au milieu des non radicaux.... d'amener à la tolérance. 

Plus sceptique sur l'affirmation de l'origine sociale des djihadistes... Pour le moment, on peut aussi penser que l'origine moyenne est bien représentée parmi tous ces gens qui partent ou reviennent. 

  • Nouveau
  • 20/01/2015 02:46
  • Par

Le moratoire sur les prisons a été censuré par le conseil constitutionnel.

La solution est l'encellulemnet individuel et une formation en prison pour favoriser la réinsertion.

S'agissant de l'encellulement, il faudrait arrêter d'incarcérer à tour de bras.

Accepter une formation et la réussir participe à l'obtention de remises de peines.

Mais il faut être isolé pour se consacrer aux études.

  • Nouveau
  • 20/01/2015 11:30
  • Par

Donner les moyens de faire travailler en extérieur des condamnés est une excellente idée! Mais les associations diverses vont s'y opposer! Quant à regrouper les détenus corses en Corse, c'est une profonde erreur! Au contraire, il faut les soustraire à leur milieu (au propre comme au figuré!!), il faut les éclater à travers la France! Il en va de même pour les djiaddistes, pour autant qu'on arrive à les repérer, qu'on ne se laisse pas endormir par leur comportement exemplaire lorsqu'ils sont emprisonnés! Les regrouper dans la même prison sans les isoler les uns des autres est criminel! La prison doit-être un lieu de privation de liberté, sans portable, sans télé, sans ordinateur, sans liaison internet, où les fouilles sont fréquentes, où les déplacements de prison en prison sont inopinés, tous les 2 ou 3 mois, afin de casser les réseaux......Mais pour ça, il faut une volonté POLITIQUE que nous n'avons pas!!!!

Empècherl le  communautarisme et la formation de résaux est une chose, mais la prison doit aussi mener à la réhabilitation. Si on va ensuite relacher  des  fauves c'estbla cata! Alors ne jamais les relacher ou les executer????? On en revient  au Moyen Age, ce n'est pas possible  non plus

  • Nouveau
  • 20/01/2015 20:37
  • Par

C'est  évident; on a  déja le communautarisme dans les cités, alors le favoriser avec  des prisonniers plus ou moins criminalisés c'est vraiment  vouloir  créér des  gangs!

Déjà que j'ai du mal, ave l'angle de l'article, le fait que le type répond un "tout le monde le sait" plus proche d'une réthotique Valls / Rioufol / Zemmour que d'une démonstration factuelle , me rebute d'entrée.

L'idée de séparer des détenus ressemble au communautarisme des prisons US (dans les films). Les types sont-ils moins radicaux lorsqu'ils en sortent ?

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale