Macron et son projet fourre-tout passent une première étape

Par

Après une semaine et 82 heures de débat, le vaste projet de loi Macron a franchi les obstacles du travail en commission spéciale. Professions réglementées, réforme du permis de conduire, travail dominical, secret des affaires, possibilité de modifier le code de l'environnement par ordonnance... Retour sur les principaux articles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron a bouclé la première étape de son parcours parlementaire. Devant une quarantaine de députés réunis en commission spéciale depuis le lundi 12 janvier, le ministre de l'économie a défendu, douze heures par jour, 7 jours sur 7, son projet de loi fourre-tout « pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques ». Au total, 106 articles et 1 743 amendements ont été examinés (495 adoptés), dont certains particulièrement attendus concernant les professions réglementées, la libéralisation des cars (voir notre article ici), la réforme du permis de conduire, le travail dominical ou encore la possibilité de modifier par ordonnance le code de l'environnement en ce qui concerne les projets d'urbanisme.