«Gilets jaunes»: les violences policières au cœur de l’acte X

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moqué partout en France et rebaptisé « le grand dégât », le « grand débat » national engagé par Emmanuel Macron n’aura pas stoppé la mobilisation, loin de là. Samedi 19 janvier, des dizaines de milliers de « gilets jaunes » ont encore battu le pavé pour l’« acte X » du mouvement, avec des pointes à Toulouse (10 000 personnes selon la préfecture), Bordeaux (4 000) ou encore à Rouen (2 000 manifestants, d’après Paris Normandie).