Le procès de Georges Tron suspendu

Par (avec AFP)

À peine commencé ce mardi matin, le procès du maire (LR) de Draveil (Essonne) Georges Tron a été suspendu, car, sitôt les débats ouverts, l’élu de 63 ans a déclaré avoir été cas contact. La cour a suspendu l’audience jusqu’à lundi prochain.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À peine commencé ce mardi matin, le procès du maire (LR) de Draveil (Essonne) Georges Tron pour « viols en réunion » est déjà suspendu. Sitôt les débats ouverts, l’élu de 63 ans a déclaré à la barre avoir été cas contact vendredi d’une de ses adjointes de la mairie de Draveil, testée depuis positive au Covid-19. De plus, deux autres collaboratrices de son équipe municipale l’ont informé mardi avoir elles aussi contracté le nouveau coronavirus.