Audiovisuel extérieur: les bonnes affaires d'Alain de Pouzilhac

Par
Imaginerait-on un instant le patron de la BBC, modèle d'indépendance médiatique, émarger au conseil d’administration de plusieurs grandes entreprises privées et présider le conseil de surveillance d’un groupe de casinos? Non. C’est pourtant ce que fait son homologue français, Alain de Pouzilhac, actuel président de l’Audiovisuel extérieur de la France, la structure publique qui coiffe les chaînes France 24 et TV5 Monde ainsi que la radio RFI. Au moment où les salariés de la holding publique s'inquiètent de plans sociaux et de l'autoritarisme du duo Christine Ockrent/Alain de Pouzilhac, ce dernier nie tout conflit d'intérêts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Imaginerait-on un instant le patron de la BBC, modèle d'indépendance médiatique, émarger au conseil d’administration de plusieurs grandes entreprises privées et présider le conseil de surveillance d’un groupe de casinos? Non. C’est pourtant ce que fait depuis plusieurs années son homologue français, Alain de Pouzilhac, actuel président de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), la structure publique qui coiffe les chaînes France 24 et TV5 Monde ainsi que la radio RFI.