Menacé par la primaire, le centre cherche un moyen de survivre

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bien dit ! les centristes ne cherhent que des places et des postes.

Valéry Giscard d'Estaings élu Président de la République en 1974, était UDF, centriste en chef. En 1973 il est complice de la loi Rothschild, avec Pompidou, qui a mis notre pays à la disposition des banque privées, en contournant la Banque de France. Résultat : Dette publique qui passe de 200 milliards d'euros à 2100 milliards d'euros en 2016, dette qui s'est accélérée à chaque gouvernance des Présidents du RPR/UMP/NC.

Tiens un autre centriste à la mode de chez nous: Jean-Pierre Raffarin, qui fut un premier ministre, dont on ne se rappelle déjà plus; hier avec Chirac, puis avec Sarkozy, et aujourd'hui avec Juppé. Toujours placé dans le wagon qu'il pense être en tête.

Un modèle de stabilité dans les convictions politiques...personnelles.

Le centre n'est plus seulement le trou du c.. de la politique, mais dans la merde du trou du c..

Il faut avoir le courage de ses opinions !!!!! les grands écarts, c'est fini !!

"Ne pas se mettre dans la main de LR. Refuser tout rapport de soumission. Mais continuer à négocier des postes et des mandats.", voilà l'équation de ce centre bien résumée, en tout cas sur le plan de la stratégie électorale ! L'article ne parle QUE de stratégie politicienne de positionnement, de rapports de force, aucunement du fond, des valeurs et des idées qui rassemblent ou au contraire divise ces clans. C'est bien dommage. Mais peut-être est-ce parce qu'il n'y a plus QUE des différences de stratégies et des querelles de personnes, et plus d'idéaux à défendre, ou bien qu'ils sont tous d'accord sur le projet; le programme à quelques différences près, et que ce n'est donc même plus la peine d'en parler ?

Que ce soit au PS, chez LR ou à l'UDI, avec ses différentes chapelles, ces querelles d'ego, cela fonctionne de la même façon et les Français en ont vraiment marre, cela ne les intéresse plus. 

Dans ce marigo, c'est encore Bayrou qui s'en tire le mieux car il est en dehors de ces magouilles, il n'est pas dans la négociation politicienne, il a une vision juste, équilibrée de la société et s'impose une pédagogie pour expliquer les causes et proposer les solutions. Ce qu'il fait dans sa ville est remarquable, il rencontre ses habitants chaque semaine pour échanger sur les projets, ce qui les préoccupe. Certes il en a bavé sur le plan électoral, l'indépendance se paie cher, mais il a gardé une cote de confiance importante. Il est toujours dans le top 2 ou 3 de cote de popularité.

L'épisode de la candidature de Jean Lassalle est d'une toute autre nature, d'une toute autre logique que ces magouilles, c'est une posture personnelle et non de parti, une profonde envie de répondre à un appel des Français qu'il a rencontrés sur le terrain dans sa grande marche de plus de 5000 km, dans les villes comme dans les campagnes, ces gens qui lui ont demandé de se présenter, pour avoir enfin quelqu'un qui les écoute et soit leur porte-voix. Il répond certainement à une demande d'un candidat différent, humain, original, dans l'empathie, a un rapport affectif avec les gens. Mais il n'est pas dans les solutions, les propositions, la gestion du pays. Il dit qu'il n'a pas de programme et compte bien sur les citoyens pour le lui proposer. C'est "participatif" mais aussi très populiste, je ne trouve pas cela sérieux même si j'aime beaucoup ce personnage attachant.

Anne-Marie aime les centres mous, Bayrou c'est un plat de gélatine, ca tremble vers le centre droit et vers le centre gauche, c'est de toute facon indigeste, c'est du flan, et pourtant moi j'aime manger un bon flan, tient et si nous bouffons Bayrou. Il rencontre les habitants de sa ville !!! INCROYABLE il met les pieds chez les crêves la faim. Anne-Marie nous prend pour des crétins, c'est pas bien ca. Donc j'en reviens à mon premier commentaire coupons centre, droite et droite extrème pour ne concerver que l'extrémité gauche.  Bon j'attends toujours la réponse d'un physicien ou d'un astrologue.

Moi j'aime bien votre géophysique même si je ne suis pas scientifiqueRigolant

La configuration annoncée de l'élection présidentielle change la logique habituelle :

- d'habitude, dans cette élection à 2 tours où arrivent en tête au 1er tour les 2 représentants des plus grands partis de gauche et de droite, c'est au second tour que se fait le rassemblement et se négocient les places aux législatives (engagement du parti le plus fort à ne pas mettre de candidat concurrent pour présenter une alliance ou faire alliance au second tour).

- du fait de la forte probabilité d'avoir Marine Le Pen au second tour, cette élection devient à un seul tour : c'est le candidat arrivé en tête, hors le FN, qui gagne l'élection. Ce qui oblige à négocier avant et pour maximiser les chances, à un regroupement dès le 1er tour. Une division du clan "droite+centre" avec un candidat du centre risque de faire passer le candidat du PS. Mais l'annonce est comme un coup de bluff au poker. Ce candidat du centre UDI se désistera au dernier moment en négociant les postes avec le candidat de droite. Comme on ne le connait pas encore (Juppé, Sarkozy, Lemaire ?) il est difficile de négocier maintenant et en attendant on fait monter les enchères. Comme le dit François Bayrou, JC Lagarde est toujours en train de faire des parties de billard à 3 bandes et cela devient incompréhensible...

- même raisonnement à gauche avec les candidatures de JL Mélenchon et EELV... La présidentielle donne une tribune mais au dernier moment, préfèreront-ils se désister au profit du candidat PS pour augmenter ses chances et négocier des postes aux législatives ou laisser passer la droite ?

On s'en fout de cette politique politicarde à trois bandes.

malheureusement, cet article ne traite que de ça ...

c'est fascinant, qu'une personne lise, puis écrive des pavés, sur un sujet dont elle se fout .... Innocent

belle propagande de dire que l entreprise familiale FN va etre au second tour ? il reste 1 ans et les citoyens se reveillent depuis bien plus longtemps , moi j espere plutot a gauche , un PROGRAMME et une personne qui plaira au intellos ET sera honnetes , a c est pas gagner , les intellos preferants ne pas payer d impots et mepriser les sans dents, pour se sentir moins coupable, on ne donne pas de confiture aux cochons (confiture = pognon)... 

a force de dire des conneries , elles arivent, alors soie vous etes FN et votre post est normale , soie non, et vous tes en plein delire, et dangeureuse , comme cet idiot qui a fait une BD sur la blonde en presidente , faut etre un sacre fou ou un inculte, en tout cas ca prepare les esprits et le votre est a fond a droite la .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 19/03/2016 17:05
  • Par

Il n'y a que 2 partis dans notre pays, comme dans le MONDE ENTIER.

1 LE PARTEI DES RICHES, de la caste et de ses laquais.

2 LE PARTI DES SANS-DENTS.

Tout le reste n'est que DETAILS et VIRGULES !!!

Les 2% du centre, ne changeront rien à la réalité. Il est préférable de voter UPR ou Dupont Aignant, au moins, eux ils ont un programme.

Dupont-Aigant??? bien sûr, cet autre fin démagogue qui crache justement sur les sans-dents: https://blogs.mediapart.fr/yves-faucoup/blog/180316/les-demagogues-volent-en-escadrille

Quant à l'UPR et son pedigree issu de la haute, avec ses ramifications De Villiéristes et pasquaïenne, dont il tente toujours de se défendre en nous soutenant mordicus que c'est de l'histoire ancienne, sans parler de ses névroses conspirationnistes de type soralienne, mon dieu! Les démagos en souliers vernis ont encore de beaux jours devant eux.

Asselineau applaudissant Pasqua et De Villers

 Ci-dessous, vidéos d'un membre, Jean Robin, également grand tartuffe il faut le préciser, plutôt facho sur les bords dans ses réflexions (on serait "envahi par les musulmans", "le lobby marxiste" et blablabla) , rhétoriques habituelles des âmes perdues, le gars faisant parti également d'un faux média dissident "enquête et médias", Jean Robin, lui-même se réclamant du libéral-conservatisme et du gaullisme, d'abord proche de la mouvance antisioniste, avant de rejoindre la mouvance identitaire. Il est également décrit comme étant conspirationniste.... donc vidéos ci-dessous à regarder avec tout plein de pincettes sans être dupe non plus de Jean Robin, mais le gars a aussi gravité avec Asselineau, ce qui ne m'étonne guère, et connait son beau parcours d'oligarque avec quelques données factuelles sur le cas Asseaulineau intéressantes pour ne pas non plus être dupe de l'UPR.

J'adore quand les fachos,  réactionnaires et mondains de tout poils se pouillent entre-eux alors qu'ils sont tous aussi pitoyables les uns que les autres!Rigolant Ce qui m'amuse, c'est que toutes ces mouvances conspirationnistes (Asselineau, Soral, De Villiers, Robin, Robert Ménard, identitaires...) de droite souverainistes se sont tous croisés un jour ou l'autre pour affinités voire plus. Un jour ils se lancent des fleurs (exemple, notre cher maire de Béziers affilié FN Robert Ménard faisant les louanges de l'UPR), le lendemain ces mouvances bien plus proches qu'on ne le croit s'étripent. Si c'est pas un marigot qui sent le roussi tous ces groupuscules pour attrape-gogos dont la route a toujours convergée à un moment donné des parcours des uns et des autres, qu'est-ce que c'est?

François Asselineau, faux dissident, mais vrai oligarque

A part ça, il était où Asseulineau le 9 et 17 mars?? Pas dans la rue, ça c'est sûr!!!

Alors OK sur votre constat:

Il n'y a que 2 partis dans notre pays, comme dans le MONDE ENTIER.

1 LE PARTEI DES RICHES, de la caste et de ses laquais.

2 LE PARTI DES SANS-DENTS.

Tout le reste n'est que DETAILS et VIRGULES !!!

Encore faut-il bien savoir qui sont les riches de la caste et de ses laquais sans tomber dans ces pièges de Dupon-Aignant et de l'UPR gros comme une maison.

FA a fait parti du RPF puis de l'UMP, de 99 à 06, soit 7 ans.

JLM a fait parti du PS, de 76 à 08, soit 32 ans.

il rejoint les franc-macs en 83, fonde la Gauche Socialiste avec dray (belle fréquentation) en 88, fond Nouveau Monde avec Emanuelli (belle fréquantation) en 02, puis Trait d'union, et soutien Fabius (belle fréquentation) en 2005, pour les présidentielles de 07.

et je vous rappelle que les errances de FA ont duré 7, au sein de plusieurs partis peu recommendables, alors que la fidélité au PS -pourrit dès 83 - de JLM, en fait un fervent défenseur de la libéralisattion financière. je ne parle même pas de cette autre europe, qu'il a encore défendu, au début du mois sur on n'est pas couché.

il aura au moins eu le mérite de bien faire rigoler l'ensemble du public, et ceux comme moi qui l'ont vu en différé. je vous invite à la regarder, et constater comme sa certitude de "une autre europe est impossible", développée lors du sommet du plan B, qui était commentée récemment sur MDP, s'est envolée ... Innocent

alors si vous voulez parler de belles fréquentations, de groupuscules, et de fonction girouette, commencez à étudier le pédigré de votre poulain.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Tout ça est orchestré par Sarkozy qui voit là une façon de battre Juppé.

C'est un parti ou l'on passe son temps à se poignarder et à faire allégeance a l'ex UMP . 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Mélenchon imposé par les bankster, ben on aura tout entendu.

Sur l'UPR, Mariefab en a fait une très belle présentation et je reprend un de ses propos, il état où Asselineau le 9 Mars?? Il sera où le 31???

Pas dans la rue, pourquoi??? Il trouve la nouvelle loi travaille au top?? Il discute avec Raël de comment donner à la Terre un nouveau sens???

  • Nouveau
  • 20/03/2016 08:27
  • Par

 Mesdames et Messieurs ne vous inquiétez pas : Morin , Lagarde et Bayrou le savent mieux que  nous tous .....Il faut toujours être du côté où sa penche , car il est plus difficile de monter que de descendre donc.... Bien entendu , de prime abord  il n'est pas aisé de savoir de quel côté va pencher le fléau de la balance ! Tout l'art du centre est donc conditionné  dans la justesse d'une hypothèse.....car le centre , par définition , n'existe pas : C'est un point géométrique imaginaire entre deux réalités opposées.....

Lagarde a vu la Vierge ? Ou c'est parce que Bismuth a plus l'allure d'un gibier de correctionnelle, que du candidat à revenir saloper ce qui reste de potable...dans notre cher pays ?

 

That is the bonne question, du siècle !

 

  • Nouveau
  • 20/03/2016 16:29
  • Par

Pourri jusqu’à la moelle Paul Bismuth est prêt a toutes les magouilles pour arriver a sa fin, c'est croquignolesque c'est du grand du très grand Sarkozy prêt a tuer pour gagner 2% de pourris en plus c'est dramatique ce spectacle de grand guignol et les bof vont allé voter c'est a mourir de rire ou de honte? au choix avec cette bande LR le choix est vaste de Sarko a Fion le renouveau c'est l'escroc ou la jupette qui raccourci... du beau monde a mettre en prison .

Et personne ne parle de Jean Arthuis qui a pourtant annoncé sa candidature pour les primaires (Alliance centriste)?

  • Nouveau
  • 21/03/2016 16:30
  • Par

« Un candidat UDI qui ferait 2 % à la primaire, cela reviendrait à dire que le parti ne pèse que 2 %. Ce ne serait pas bon pour le rapport de force »

C'est vrai. Il faut atteindre 5% pour prétendre au poste de Premier Ministre.

Menacé par la primaire, le centre cherche un moyen de survivre ...

Par analogie, et seulement par analogie

Menacé par la primaire, la gauche cherche un moyen de survivre...

mais elle reste captée, comme le centre,   par le jeu tripartis FN_LR_PS

L'alternative c'est bien la France insoumise

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale