Des documents prouvent la discrimination ethnique dans des HLM toulousains

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le langage des HLM, on appelle ça les équilibres de peuplement. Pudiquement, on parle de « mixité sociale ». À l'office public de l'habitat (OPH) de la Ville de Toulouse, ces objectifs ont cependant dérapé, selon des documents auxquels Mediapart a eu accès. « Demander de refuser les Tziganes sur ce secteur », « Famille religieusement très marquée », « Attention, Monsieur est Ivoirien », « Pas d’étrangers ». Voici le genre d’annotations qu’on trouve à côté des demandes de certains logements. Bien loin des critères officiels. Et dans un système qui s’apparente à une gigantesque discrimination organisée.