En AG, les étudiants de Nanterre maintiennent le blocage

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le problème des éléments de langage, c’est qu’ils finissent par imprimer. Emmanuel Macron n’aurait peut-être pas dû traiter à deux reprises les étudiants mobilisés d’agitateurs professionnels, puisque l’expression était sur toutes les lèvres, lors de l’assemblée générale du jeudi 19 avril à l’Université de Nanterre. « Pour une poignée d’individus, on est nombreux », ironise Moïra. Depuis deux semaines, la vie sur le campus s’étire entre blocages, AG et manifestations.