L’Elysée visé par une enquête préliminaire pour harcèlement

Par

Le ministère de l’intérieur reconnaît que les conditions de travail à l’Élysée sont responsables de la maladie de l’un de ses agents. Une enquête préliminaire pour harcèlement moral a été ouverte dès 2018, qui vise l’ancienne directrice des ressources humaines de l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un document du 28 février, que Mediapart s'est procuré, le ministère de l’intérieur a reconnu que les conditions de travail à l’Élysée étaient responsables de la maladie professionnelle de Marc, 50 ans. Selon le rapport du médecin expert agréé, ce fonctionnaire souffre aujourd'hui d’un « état anxio-dépressif réactionnel d’intensité marqué, de sévérité et de gravité confirmées ».