Dans la section du XIe arrondissement: "Si un camarade est contre, on ne peut pas l'adopter"

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 20/05/2008 13:50
  • Par
Et ils veulent gagner les présidentielles avec ce genre de texte. La droite peux continuer la casse et dormir tranquille.
Cher Pistoff, L'essentiel, c'est de participer...
Article sympa, qui en dit long sur la division du PS même à la base, sur l'aspect "symbolique" au moins. Mais je me serais passé de l'imitation d'accent ibérique à l'écrit...
Cher Bouchardon, je vous avoue m'être posé la question de cette tournure de style. Je vous assure qu'il n'y a là aucune moquerie, mais un réel hommage à l'accent vraiment aussi charmant qu'à couper au couteau de "Merche"… Tout "franciser" m'aurait obligé à l'appeler Mercedes et à occulter la sensibilité du personnage, véritable régulateur de l'assemblée. Mais peut-être est-ce un exercice de style raté…
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous
Les prénoms n'ont pas été changés. Je remercie Martine, ma voisine durant la réunion, pour ses informations sur les adhérents prenant la parole. Je remercie aussi tous les militants de cette section, ainsi que le premier secrétaire Michel Puzelat, pour leur accueil. Il faut noter la très grande discipline de ces adhérents, tous ayant respecté les contraintes imposées par "Merche", soit trois minutes de parole par personne.