Xavier Niel pris dans le roman noir du «Phocéa»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un navire de rêve à l’histoire tumultueuse, un fameux quatre-mâts si effilé qu’on en oublie jusqu’à sa taille. Le Phocéa. Mis à l’eau en 1976 sous le nom de Club Med, c’est alors le plus grand voilier du monde (72 mètres), conçu comme une bête de course par le navigateur Alain Colas, disparu en mer deux ans plus tard. Racheté par Bernard Tapie, qui le rebaptise Phocéa, puis par la jet-setteuse Mouna Ayoub, le yacht devient le symbole des années fric, façon célébrités et luxe bling-bling. La mise aux enchères par Ayoub, en 2014, du mobilier, de la vaisselle et des objets du navire s’est transformée en événement médiatique, qui a rapporté 472 120 euros.