La campagne électorale d’Erdogan dopée par les violences de Tsahal à Gaza

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant. – « Il arrive… L’espoir de Jérusalem, l’espoir de la Palestine, l’espoir du Proche-Orient… Receeep…. Tayyiiip… Eeerdooogaaan ! » Tandis que le maître de cérémonie s’époumone dans son micro, le président turc s’avance sur la scène, vêtu d’un costume noir plus austère qu’à l’habitude, des lunettes de soleil sur le nez, une écharpe palestinienne autour du cou.