Le parquet de Paris a confié le 14 juin 2013 à la Division nationale des investigations fiscales et financières (Dniff) une enquête préliminaire sur les primes en liquide perçues par l’ancien ministre de l’intérieur Claude Guéant. Selon un rapport d’inspection, Claude Guéant, alors directeur de cabinet du ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy, aurait reçu quelque 10 000 euros en liquide par mois entre 2002 et 2004, prélevés sur les frais d’enquête des policiers. Dernière révélation intrigante sur le train de vie du préfet : selon Paris Match, Claude Guéant et sa femme ont déboursé « comptant » 717 500 euros en mars 2008, pour acquérir un appartement de 90 m2 dans un quartier huppé de la capitale, rue Weber.