PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a estimé lundi qu'il n'y avait plus lieu, au lendemain du second tour des législatives, de parler de "plafond de verre" qui empêcherait le Front national de se faire élire, sauf dans des conditions exceptionnelles.