Violences sexuelles: à Saint-Nazaire, la mairie appelle à la «discrétion»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La tension n’a pas baissé, bien au contraire. Depuis la révélation des violents désaccords au sein de la majorité municipale PS-PCF-EELV-PRG de Saint-Nazaire à propos de soupçons de violences sexuelles, l’ambiance est toujours aussi pesante dans la ville dirigée par le parti socialiste.