La France aurait payé une rançon au criminel de guerre serbe Ratko Mladic

Par

Dans un entretien exclusif, à lire ici, l'homme d'affaires Michel Lamarque évoque le rôle – décisif – qu’il dit avoir joué dans la libération, en 1994, de onze membres de l’association Première Urgence, tombés aux mains des Serbes de Bosnie. Cet homme a affirmé au juge Hullin qu’à la demande du gouvernement Balladur, il a distrait 20 millions de francs de la comptabilité de l’Association nationale des arts du cirque, afin de libérer les otages. Les fonds auraient été destinés au général Ratko Mladic (photo), toujours recherché.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire que Mediapart révèle aujourd’hui est extraordinaire, au sens propre du terme. A l’image du personnage qui l’incarne, un mystérieux homme d’affaires nommé Michel Lamarque. A moins que son nom de famille ne soit Jarnoux, ou encore Derinck, comme on va le voir…