Il n’y a pas eu de minute de silence à Nice

Par

La minute de silence organisée lundi 18 juillet à Nice, en hommage aux victimes de l’attentat du 14-Juillet, n’en a pas été vraiment une.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lundi 18 juillet, la minute de silence organisée sur la promenade des Anglais, à Nice, en hommage aux victimes de l’attentat du 14-Juillet, n’en a pas été vraiment une. À peine les coups de canon ont-ils retenti que les milliers de personnes présentes ont applaudi, chuchoté une Marseillaise et entonné l’hymne niçois “Nissa la bella”. Manuel Valls a été copieusement sifflé et plusieurs réflexions racistes ont été lancées. « Casse-toi, rentre chez toi ! » s’est ainsi vu intimer une jeune femme, qui a répondu : « Je resterai, je resterai ici, madame, car ma fille est morte ici jeudi. »