La majorité se pique «d’évaluation», mais n’offre pas de garantie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les parlementaires de la majorité ont trouvé leur nouvelle marotte : l’évaluation des mesures fiscales. Mercredi 18 juillet, la conférence des présidents a ainsi commandé officiellement auprès de centres de recherche six études autour de grandes mesures qui sont plus ou moins déjà prévues dans le projet de loi de finances 2019 : la transformation du CICE en baisse de cotisations, la prime d’activité, l’impôt sur les sociétés, les taux réduits de TVA, la réforme des droits de mutation, les réductions d’impôts sur les services à la personne.