Ecologie: les simplismes du gouvernement

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le prétendu « nouveau chemin » de l’exécutif, l’impératif d’accroissement productif fait toujours partie des passages obligés. Le président de la République et son premier ministre l’ont récemment martelé : pas question d’abandonner le fétiche de la croissance. C’est d’ailleurs sous le registre de la « croyance » qu’ils ont chacun exprimé leur adhésion à une « écologie du mieux » et à la « croissance écologique », en les opposant à une « écologie du moins » et à la « décroissance verte ».