Feïza: «Mon oncle est mort d'un contrôle au faciès»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 18 octobre 1980, Lahouari Ben Mohamed, 17 ans, est tué à Marseille par un CRS lors d'un contrôle d'identité. Une mort absurde qui fut une des prémisses de la Marche pour l'égalité, en 1983. Feïza Ben Mohamed, sa nièce, a appris cet événement bien plus tard. À Vintimille, elle distribue quatre fois par semaine des repas aux migrants : « En gare de Nice, comme à Marseille en 1980, ce n'est que du contrôle au faciès. »