L'affaire Adlène Hicheur, nouvelle dérive de l'antiterrorisme ?

Par

Arrêté le 8 octobre 2009, un jeune physicien franco-algérien du Cern croupit en détention provisoire depuis bientôt deux ans. Il aurait préparé un attentat contre le 27e bataillon de chasseurs alpins. En fait, il lui est essentiellement reproché d'avoir surfé sur des forums islamistes avec un mystérieux internaute, présenté par la DCRI comme un cadre d'AQMI. Ses avocats dénoncent un «acharnement inhumain».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Adlène Hicheur va-t-il devenir un symbole de plus des dérives du système antiterroriste français ? Lors d'une audition le 20 septembre, le juge des libertés et de la détention a de nouveau prolongé (de quatre mois) le mandat de dépôt de ce jeune et brillant physicien franco-algérien, en prison depuis près de deux ans.