Logement: de Montreuil à Saint-Denis, enquête sur une catastrophe

Par

Spéculation immobilière, flambée des prix, mal-logement, expulsions, difficultés pour les familles les plus précaires... La crise du logement n'en finit pas de grandir, en particulier en Ile-de-France, où un département, la Seine-Saint-Denis, cristallise la plupart des problèmes. Entre querelles politiques et désengagement de l'État, les municipalités du 93 cherchent tant bien que mal des solutions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S'inspirant du «Pacte écologique» élaboré par la Fondation Nicolas Hulot pour les élections de 2007, la Fondation Abbé Pierre a lancé le jeudi 22 septembre un «Contrat social pour le logement»sur lequel elle souhaite que les candidats aux présidentielles s'engagent. «69% des Français jugent insatisfaisante l'action des pouvoirs publics pour résoudre le problème du logement, rappelle le délégué général de la fondation, Patrick Doutreligne, citant un sondage TNS Sofres réalisé en juin dernier. Les dépenses de logement représentent aujourd'hui 25% du budget des ménages, contre 13% dans les années 1980. Une autre politique s'impose.»