Terrorisme: droite et gauche au garde-à-vous à l'Assemblée

Par

L'Assemblée nationale a adopté jeudi le projet de loi de lutte contre le terrorisme, taillé sur mesure contre le djihadisme, dans un climat d'« union nationale ». Le groupe UMP a joué la surenchère sécuritaire, les critiques les plus vives étant portées par des députés sensibles aux dossiers numériques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France est depuis le 15 septembre engagée dans une opération militaire contre les djihadistes de l’État islamique (EI) en Irak. Mais à écouter le débat parlementaire sur le projet de lutte contre le terrorisme, largement adopté jeudi 18 septembre par les députés, elle est également en guerre à l’intérieur de ses frontières.