L'audition d'Alexandre Benalla devant la commission du Sénat

Par
L'ancien chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla, accusé d'avoir molesté le 1er mai des manifestants à Paris, a déclaré jeudi à la commission des lois du Sénat avoir "l'impression" d'être "instrumentalisé à des fins politiques".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'ancien chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla, accusé d'avoir molesté le 1er mai des manifestants à Paris, a déclaré jeudi à la commission des lois du Sénat avoir "l'impression" d'être "instrumentalisé à des fins politiques".