Des écoutes administratives illégales à tire-larigot?

Par
Quelque 6000 écoutes administratives ont été menées en 2010 par les services de renseignement français. Et combien d'illégales ? A cette question, Hervé Pelletier, le président de l'autorité chargée de contrôler ces interceptions de sécurité, a répondu mardi devant la commission de lois de l'Assemblée:«J'espère qu'il n'y en a pas eu. On ne contrôle que ce qu'on nous a soumis.»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelque 6000 écoutes administratives ont été autorisées en 2010 par le premier ministre et menées par les services de renseignement français. Et combien d'illégales ? Ou plus précisémment, combien de fadettes les policiers ont-ils réquisitionnées directement auprès des opérateurs téléphoniques sans passer par la commission de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS) chargée d'autoriser leur saisie?