Contraception masculine : « Levons le tabou ! »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

si ce n’est dans celui de la secte mediapartiste ?

Une des nouvelles croisades de MDP :-)

Indispensable bien sur !

Première chose qui me vient à l'esprit, esprit masculin bien sur, après avoir "bousillé" la santé des femmes pendant des dizaines d'années, et cela continue, grâce à la merveilleuse chimie médicale, bousillons celle des hommes pour respecter l'égalité ! C'est logique d'ailleurs.

Mais bon, si c'est cela la "liberté", le féminisme, etc ... Aucune raison de changer un système qui gagne ...

Notons que les nouvelles technologies médicales high-tech issues des startup, n'ayant d'autres préoccupations que notre santé bien évidemment, ont déjà dans leurs labos de petits implants géniaux programmables en 5G, 6G, etc comme "contraceptifs" des prochaines années pour les deux sexes, on n'arrête pas le progrès. Un petit bidule sous la peau et vous êtes tranquille à vie, la fécondité gérée par l'IA. Donc, je m’inquiète pour rien car l'EMA et autre HAS ont déjà le dossier sur le bureau pour déclarer ces bidules "inoffensifs", ouf, nous voila sauvé !

Mais je suis assez en accord sur le fait que le "tabou", même si le mot est impropre, de la contraception masculine soit un conséquence du patriarcat. Ce sont effectivement les hommes qui ont les leviers du pouvoir dans le domaine de la recherche, donc de la santé et il est assez "logique" que ces élites décideuses préfèrent protéger la précieuse santé de leur sexe.

Les capotes ça existe et les hommes en consomment depuis la nuit des temps. Était-ce le symbole d’un matriarcat millénaire ?

Euh vous connaissez pas les préservatifs ?

Si mais je pense que la plupart des couples longue durée optent pour d'autres méthodes de contraception.

On n’en parle pas dans l’émission. De toute façon contraception thermique ou autre n’élimine pas son usage recommandé en dehors d’un couple « fidèle »!

Le motif principal me semble être que c'est essentiellement la femme qui assume les risques et désagrément de la grossesse non désirée.

C'est un peu comme la conduite d'un camion et d'un vélo. Dans le second cas, on se sent plus concerné par les erreurs des autres... laughing

Et qui porte globalement la charge mentale de penser au préservatif, voire d'insister pour qu'il soit utilisé ? 

Curieusement pas ceux qui le portent...

Mouais... Mais quand tu es en couple depuis 10 ans, qu'éventuellement tu as déjà des enfants, ça fait un peu mal de devoir toujours mettre un caoutchouc !
C'est indispensable pour se protéger des MST, mais ça coupe pas mal de sensualité, de sensations, de spontanéité aussi, donc si y a moyen de faire autrement, personnellement je vote pour.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

L'acte sexuel se caractérisant par l'intromission consentie d'un pénis dans un vagin suivi d'une éjaculation sur un col de l'utérus abritant un ovule peut conduire à une fécondation. C'est à partir de ce moment que la suite est asymétrique.

Comment rétablir la symétrie ? Par le contrat. S'il est convenu qu'il n'y aura ni spermatozoide ni ovule et qu'un des partenaires ment, alors il y a viol. Un Crime.

Rien ni personne n'oblige un homme ou une femme à s'accoupler. Il y a un tas d'autres moyens, interdits par l'"église", de se donner réciproquement du plaisir... 

Je pense, modestement, avoir réglé le problème.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aléa_moral

Et pourtant, il a raison : sauf à ce que mes connaissances en biologie nécessitent une mise à jour, ou que je manque d'imagination, le seul acte sexuel susceptible de mener à une grossesse, et donc requérant éventuellement une contraception est bien le coït hétérosexuel (consenti ou non).

Il ne dit pas que l'acte sexuel se caractérise par l'intromission d'un pénis dans un vagin, mais que celui se caractérisant comme tel peut provoquer une fécondation.

Dommage que les risques liés à la contraception hormonale ne soient pas évoqués, cancer du sein par exemple qui est absolument endémique dans notre population, non plus que ses effets secondaires gênants comme la diminution de la libido qui doit sans doute avoir un effet social tellement il est répandu.

Savoir pourquoi on veut le faire c’est quand même important et il me semble que le contrôle individuel de sa fertilité est encore un peu au second plan pour le moment, des dires de l’andrologue.

sinon les commentaires par leur faible nombre et leur nature montrent bien la radicalité du sujet

sinon ici on est passés à la méthode ogino mais avec des algos basés sur des analyses de données massives. Les nouvelles technos peuvent aussi nous aider à limiter la toxicité de la contraception.

  • Nouveau
  • 19/10/2021 22:46
  • Par

Merci beaucoup pour cette émission, d'utilité publique ! partagez !

  • Nouveau
  • 19/10/2021 23:29
  • Par

La tentative de mener une étude sur l’opportunité de la castration pour controller les naissances n’a pas abouti faute de volontaires. 
Blague volée sans honte aucune à feu Mr. Chirac qui in jour a souligné que la greffe des testicules ne marche pas, faute de donneurs.

  • Nouveau
  • 19/10/2021 23:36
  • Par

Une émission intéressante, c’est un peu dommage de présenter cela sous l’angle du patriarcat.

Alors que ce sont clairement d’autres méthodes de contraception ou stérilisation possibles et à discuter dans un couple.

Dommage aussi que,la pilule masculine n’existe pas, ce serait quand même aussi un peu plus simple pour partager un peu mieux cette contrainte.

> Pour les femmes ca n'a meme pas été un sujet, baisse de la libido rien à foutre les femmes ont pas besoin de jouir quand elles ont du sexe

En des temps pas si lointains, la peur de la grossesse non désirée n'était pas très bonne non plus pour la libido féminine.

Merci pour la réponse et précisions.

Les problèmes de diminution de la libido pour les femmes sont loin d’êtres systématiques non plus.

Mais dans ce cas ces contraceptions masculines sont aussi des solutions possibles.

pas d'accord, moi ca m'intéresse bigrement la libido des femmes wink

  • Nouveau
  • 20/10/2021 00:30
  • Par

Émission passionnante !

Demain la cuisine patriarcale et le mal qu'elle fait à l'humanité 

parlons effectivement d'ignorance brute de coffrage

je parle cuisine, vous parlez cuisinier

sinon, votre guerre des sexes elle vous amène quoi ?

ca vous rassure sur les limites de votre vie ?

la faute aux hommes, moi 'j'y suis pour rien ?

La cuisine ne se fait pas toute seule par l'opération d'une magie sortie du néant... tu es manifestement très peu doté intellectuellement, bon courage avec le peu que tu as.

Semiotics of the Kitchen, 1975 © Martha Rosler

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Une émission complète sur le thème de l'accès à la stérilisation et ses difficultés serait bienvenue. Si la vasectomie est difficile à obtenir, la stérilisation féminine dans toutes ses variantes est malheureusement quasi impossible, et ce malgré la loi. Les praticiens décident d'octroyer ou non à leurs patientes le droit à la tranquillité, à la santé ou même au simple fait de choisir ce qu'elle souhaitent faire de leur propre corps... Dans une société où la question d'avoir des enfants ou non se pose pour de plus en plus de gens, je ne comprends pas que les démarches de stérilisation (pas toutes définitives qui plus est) ne soient pas dédiabolisées.

vu la taux de dénatalité de nos sociétés européennes, il faudrait au contraire se calmer sur la contraception, qu'elle soit celle des hommes ou des femmes...

>  Les praticiens décident d'octroyer ou non à leurs patientes le droit à la tranquillité, à la santé ou même au simple fait de choisir ce qu'elle souhaitent faire de leur propre corps...

Les médecins sont réticents à la contraception définitive type ligature des trompes car ils savent que la vie peut être cruelle. On peut avoir 30 ans, 3 enfants, un conjoint.... et devenir en une soirée veuve sans enfant. Puis vouloir ensuite refaire sa vie. 

Je crois (de mémoire) que les demandes de "déligature" sont de 30 à 40%.

L'important c'est de faire des gamins pr faire monter ce taux, peu importe que les gens soient prêts à les assumer ? 

Je vous croise souvent dans les commentaires sur les questions de genre, et depuis un certain temps déjà.

Néanmoins vous réussissez encore à me consterner.

Je crois bien que vous avez compris la même chose que moi.

surprised

Aucune femme ne fera jamais confiance aux mecs pour prendre en charge la contraception.

Avec la méthode proposée dans cette émission il suffit de produire un spermographe de qualité avant chaque rapport.

Une sorte de pass-sanitaire spécifique à cette maison activité sociale avec un QR à scanner pour plus de facilité.

Il faut bien commencer quelque part, et puis, la confiance, ça se gagne. Petit a petit les couples construiront ensemble leur contraception.

Ce serait un tout petit implant sous-cutané long comme un ongle et pas plus épais qu'une allumette.

Quand on passerait du stade de la décapotable à celui de la salle de bain, où un garçon bien élevé ne laisse pas des poils et ne vérifie pas ta plaquette, on aurait un rendez vous tous les deux et chacun le sien comme deux petits pacemakers qu'on saurait retrouver sous nos caresses.

Et un jour où il serait question d'agrandir la salle de jeux, on retournerait se le faire enlever, et on l'appellera "ma puce".

Non seulement, il n'y n'y a pas de raison qu'on ne soit pas capable de le faire - ça fait des décennies qu'on l'annonce -, mais ce serait la façon la moins contraignante et la plus rationnelle de répartir, ajuster et minimiser la charge hormonale d'une contraception chez les deux partenaires.

Mais ce serait complètement nul niveau business pharmaceutique, alors on attend toujours.

Et en attendant, même avec toute l'élégance d'un slip Ogino, je ne peux pas te demander de me faire confiance.

Je veux bien participer aux réunions Jockstrap et Cockring. C'est très bien. Un peu trop DIY peut-être, à mon goût, mais il faut bien que nos camarades hétéros commencent leur émancipation tout doucement :-P

Des émissions avec des intervenants masculins aussi ouverts, 

Des intervenants aussi ouverts, précis (le fondateur de Thorème est vraiment intéressant), que ce soit du côté des participants à l'émission que du côté des interviewés  à l'écoute de leurs partenaires,dans le petit doc , c 'est franchement encourageant et même euphorisant pour quelqu'une de ma génération  (62 ans !), ça prouve que ça change dans les mentalités des hommes, et c 'est formidable ! je suis frappée par l'animosité des commentaires, souvent négatifs alors qu'une telle émission est rare dans sa qualité à la fois scientifique et ...humaine . Tous ces jeunes gens sont vraiment chouettes ! Sachons saluer l'harmonie entre des couples hétérosexuels ! ça existe et ça existera toujours, quoi qu'on en pense ! on sent à quel point l 'époque est réactive au plan idéologique :la majorité des commentateurs enfourche sa rengaine identitaire dès que le moindre mot connoté actuellement (patriarcat par exemple) est prononcé.  Est-ce qu'on ne devrait pas seulement prendre conscience des freins actuels (dans les mentalités comme dans les options de recherche médicale), et tenter de hâter le processus de diffusion des infos, en mettant le sujet ds le débat commun ... ??? mais avec l'omniprésence des questions identitaires , la contraception masculine est effectivement bien secondaire alors qu'elle contribuerait à faciliter en fait les rapports hommes/femmes , si on y réfléchit. Alors BRAVO pour le cumul des qualités de l'émission sur ce sujet si ...délicat, traité avec tact, humour, et sérieux à la fois ! 

+++

  • Nouveau
  • 23/10/2021 18:29
  • Par

Je suis totalement opposé à cette forme de contraception 

Tout d'abord parce que nous appartenons au règne animal et en tant que mammifères les testicules sont à l'extérieur déposés dans des bourses pour activer la spermatogenese et assurer une reproduction adéquate 

Ensuite remonter les testicules et les exposés à une température supérieure de deux degrés entraînera des complications infectieuses ou transformation maligne du tissu testiculaire 

Enfin parce que manifestement cette forme de contraception doit exposé à des accidents et des grossesses accidentelles 

Aller contre les lois de la nature nous exposent indubitablement à des déboires inconnus et inévitables 

    Dr René 

La contraception c'est par nature contraire à la nature (ouf ouf ouf)

Mais curieusement quand ce sont les femmes qui s'en chargent ça passe mieux

Merci pour cette émission très instructive et qui montre tout le chemin restant à parcourir

A signaler sur internet quelques sites et un groupe f... sur la stérilisation avec des listes de médecins par région

Un vrai parcours du combattant en province sauf exception mais cela va changer aussi grâce à des prises de parole comme celles de vos invités

  • Nouveau
  • 23/10/2021 21:07
  • Par

Merci pour votre émission. Sujet passionnant traité avec franchise, délicatesse et humour.

  • Nouveau
  • 03/11/2021 21:41
  • Par

Les liens:

L'anneau en silicone: https://thoreme.com/

La BD: https://thoreme.com/

L'ARDECOM: http://www.contraceptionmasculine.fr/

GARCON: https://garcon.link/

Le planning familial: https://www.planning-familial.org/fr

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous